Executive Intelligence Review

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Executive Intelligence Review est un hebdomadaire de langue anglaise d'une soixantaine de pages fondé par Lyndon LaRouche en 1974. Sa rédaction, basée en Virginie, se compose essentiellement de militants du mouvement politique de Lyndon H. LaRouche ; elle dispose d'un réseau de correspondants dans une vingtaine de capitales. Le nombre d'abonnés est estimé à 12 000.

Contexte et critique[modifier | modifier le code]

Selon John Rausch, la création de cet hebdomadaire répondait au désir de constituer un réseau d'information global et d'obtenir un accès auprès des gouvernements[1]. Dans un article sur le réseau d'information de Lyndon H. LaRouche publié en 1985 par le Washington Post, le journaliste John Mintz rapporte une opinion de Norman Bailey, alors membre du National Security Council, selon lequel l'organisation LaRouche est « un des meilleurs services privés de renseignement au monde »[2]. Certains commentateurs ont, selon Dennis King, considéré cette opinion comme « naïve »[3].

Le périodique a, selon Rausch, publié de nombreuses « théories de complot »[4], considérant par exemple que la reine Elizabeth était à la tête d'un réseau international de trafic de drogue, qu'un autre membre de la famille royale avait assassiné le banquier Roberto Calvi ou que les attentats à la bombre d'Oklahoma City étaient la première vague d'un assaut britannique contre les États-Unis[1]. Arnaud de Borchgrave, alors rédacteur en chef du Washington Times, considère, dans un article publié en 2002 et traitant d'allégations sur l'Arabie saoudite, qu'Executive Intelligence Review « est un pot-pourri antisémite de désinformations, de rumeurs, de ragots, d'inventions et de quelques faits »[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Peter Knight (direction) et John Rausch, « Executive Intelligence Review », dans Conspiracy theories in American history: an encyclopedia, vol. 1, ABC-Clio,‎ 2003 (lire en ligne), p. 245
  2. (en) John Mintz, « Some Officials Find Intelligence Network 'Useful' », Washington Post,‎ 15 janvier 1985 (lire en ligne)
  3. (en) Dennis King, Lyndon LaRouche and the new American fascism (lire en ligne), chap. 18
  4. « Conspiracy theories »
  5. (en) Arnaud de Borchgrave, « Thinking the unthinkable », Washington Times,‎ 27 août 2002
    « An anti-Semitic potpourri of disinformation, factoids, rumor, gossip, loony tunes and an occasional fact. »