Exécutif nord-irlandais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Exécutif nord-irlandais
(en) Northern Ireland Executive
(ga) Feidhmeannas Thuaisceart Éireann
Image illustrative de l'article Exécutif nord-irlandais

Création 1998
Type Gouvernement dévolu
Siège Château de Stormont
Belfast, Drapeau de l'Irlande du Nord Irlande du Nord
Premier ministre et vice-Premier ministre The Rt Hon. Peter Robinson MLA et Martin McGuinness MP MLA
Site web http://www.northernireland.gov.uk/
Politique en Irlande du Nord
Image illustrative de l'article Exécutif nord-irlandais
Accords de paix
Accord de Belfast
Accord de Saint-Andrews
Gouvernement du Royaume-Uni
Bureau pour l'Irlande du Nord
Secrétaire d'État
Administration directe
Compétences conservées et exclusives
Loi sur l'Irlande du Nord de 1998
Assemblée nord-irlandaise
Président
Exécutif nord-irlandais
Premier ministre
Vice-Premier ministre
Liste des exécutifs
Principaux organismes publics
Fonction publique d'Irlande du Nord
Service de police d'Irlande du Nord
Bureau de la police
Commission des parades
Consociationalisme

L’exécutif nord-irlandais (Northern Ireland Executive en anglais et Feidhmeannas Thuaisceart Éireann en irlandais) est la branche exécutive de l'Assemblée nord-irlandaise, d'après les termes de dévolution du pouvoir du gouvernement britannique en Irlande du Nord. Il est responsable devant l'Assemblée et a été institué conformément aux dispositions de la loi sur l'Irlande du Nord de 1998 (Northern Ireland Act 1998). La législation y fait référence sous le nom de « comité exécutif de l'Assemblée » (Executive Committee of the Assembly).

Exemple de diarchie consociationaliste, l'exécutif est constitué du Premier ministre et du vice-Premier ministre (First Minister and deputy First Minister), ainsi que de divers ministres. L'ensemble de ces membres sont élus par l'Assemblée.

Il constitue l'un des trois gouvernements dévolus du Royaume-Uni, avec le gouvernement écossais (Scottish Government) et le gouvernement gallois (Welsh Government), et siège au château de Stormont.

Structure[modifier | modifier le code]

Contrairement au système de Westminster, qui ne nécessite que le soutien d'une majorité de parlementaires, les fonctions ministérielles de l'exécutif nord-irlandais sont distribuées entre tous les partis ayant une importante représentation au sein de l'Assemblée. Le nombre de ministères pour chaque formation est déterminé grâce à la proportionnelle suivant la méthode d'Hondt. De ce fait, les principaux partis ne peuvent être exclus de la participation au gouvernement, et le partage du pouvoir (power-sharing) se trouve renforcé.

L'exécutif ne peut fonctionner si l'un des plus grands partis refuse d'y prendre part, dans la mesure où les postes de Premier ministre et vice-Premier ministre leur sont attribués. Cependant, les autres formations ne sont pas tenues d'entrer à l'exécutif, même si elles ont la capacité de le faire ; dans cette situation, elles peuvent passer dans l'opposition si elles le souhaitent.

Histoire[modifier | modifier le code]

Chacune des élections qui s'est tenue depuis la création de l'Assemblée nord-irlandaise, en 1998, a donné naissance à un exécutif, ou un exécutif potentiel, constitué par les quatre principaux partis politiques d'Irlande du Nord : le Parti unioniste démocrate (DUP), le Sinn Féin, le Parti social-démocrate et travailliste (SDLP) et le Parti unioniste d'Ulster (UUP), dont le nombre de postes a varié en fonction de leurs résultats électoraux.

Le premier exécutif a été formé le 2 décembre 1999, avec le poste de Premier ministre revenant à l'UUP et celui de vice-Premier ministre au SDLP. Il a été suspendu quelques mois pendant l'année 2000, puis pour une durée indéfinie le 15 octobre 2002, à la suite de la démission du Premier ministre causée par une enquête de haut niveau du Service de Police d'Irlande du Nord (PSNI) sur un éventuel groupe d'espions de l'Armée républicaine irlandaise (IRA) au sein du palais de Stormont.

La suspension des institutions a pris fin le 8 mai 2007, avec la formation du second exécutif, dont la direction était confiée au DUP et au Sinn Féin. Au cours de la période d'interruption, les pouvoirs de l'exécutif étaient exercés par le secrétaire d'État pour l'Irlande du Nord, membre du gouvernement britannique.

Exécutif actuel[modifier | modifier le code]

Départements gouvernementaux[modifier | modifier le code]

L'exécutif comprend un bureau et onze départements gouvernementaux :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]