Evgenia Kanaeva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kanaev.

[style à revoir]

Evgenia Kanaeva

Description de cette image, également commentée ci-après

Evgenia Kanaeva en 2012

Contexte général
Sport exercé gymnastique rythmique
Période active 2006 - 2012
Biographie
Nationalité Drapeau de la Russie Russie
Naissance 2 avril 1990 (1990-04-02) (24 ans)
à Omsk, Drapeau de l’URSS Union soviétique
Surnom Zhenya
Club Gazprom - MGFSO - CSKA
Entraineur Vera Shtelbaums
Palmarès senior
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 2 - -
Championnats du monde 17 1 -
Championnats d'Europe 14 1 -

Evgenia Olegovna Kanaeva (en russe : Евгения Олеговна Канаева ; Evguenïa Kanaïeva selon la transcription française) est une championne de gymnastique rythmique russe, née le 2 avril 1990 à Omsk, Union soviétique.

Elle est la seule gymnaste rythmique à avoir remporté 2 médailles d'or consécutives aux Jeux Olympiques et aussi à avoir remporté toutes les médailles d'or possibles d'un concours international ; les 6 médailles aux championnats du monde de 2009 à Mie et aux championnats du monde de 2011 à Montpellier, ainsi que les 5 médailles lors des championnats d'Europe de 2009 à Bakou. Elle est l'une des meilleures gymnastes rythmique de l'histoire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et premiers pas sur le tapis[modifier | modifier le code]

Evgenia Kanaeva est née le 2 avril 1990 dans la ville de Omsk en Sibérie. Sa mère, Svetlana, était aussi une gymnaste rythmique, titrée Maître des Sports. Cependant, c'est sa grand-mère, une fervente admiratrice de gymnastique rythmique et de patinage artistique, qui l'initie à la gymnastique à l'âge de six ans. Malgré son jeune âge, la petite Kanaeva montrait déjà un énorme potentiel. Son premier entraîneur, Elena Araïs (la fille de Vera Chtelbaoums, l'entraîneur actuelle de Kanaeva), était impressionnée par son enthousiasme à vouloir apprendre de nouveaux éléments. Chtelbaoums, qui travaillait dans le même club de gymnastique, se rappelle l'époque où Kanaeva passait de longues heures à s'entraîner alors que les autres élèves étaient déjà partis, sa grand-mère l'attendant debout dans le couloir. Outre sa passion pour la gymnastique, Evgenia était bien connue pour sa gentillesse et sa générosité. Elle était surnommée Mère Thérésa par le personnel et les parents de ses amis d'enfance.

À l'âge de douze ans, Kanaeva est sélectionnée pour rejoindre un groupe de jeunes gymnastes d'Omsk pour un stage à Moscou. Sa prestation attire le regard d'Amina Zaripova, la personne alors responsable du programme. Elle est ensuite invitée à s'entraîner à l'école de l’Olympic Reserve. Avec Chtelbaoums, qui était également à Moscou comme entraîneur personnel d'Irina Tchachina, Evguenïa a reçu une bonne supervision et a pu s’améliorer rapidement. En 2003, elle représente Gazprom dans la catégorie junior pour les championnats du monde des clubs (aussi connu sous le nom d'Aeon Cup) au Japon, aux côtés d'Irina Tchachina et d'Alina Kabaeva. Elle remporte le titre junior. À cette même époque, elle est repérée par l'entraîneur de l'équipe nationale de Russie, Irina Viner. Elle commence à s'entraîner à Novogorsk, le centre d'entraînement pour les membres de l'équipe nationale. Dans les mots de Viner, ce fut une période cruciale pour Kanaeva parce que « c'est toujours mieux d'assister à quelque chose que de l'entendre cent fois. Alina Kabaeva a commencé de la même manière. Les chênes ne poussent pas dans le désert, ils poussent parmi d'autres chênes. Elle a commencé à se montrer très intelligente et douée pour la gymnastique rythmique. »

L'envol[modifier | modifier le code]

En raison de l’extrême concurrence déjà présente dans l'équipe russe, le cheminement d'Evgenia Kanaeva pour atteindre les rangs supérieurs ne fut pas sans difficultés. Depuis la fin des jeux olympiques d'Athènes, en 2004, auxquels Alina Kabaeva et Irina Tchachina ont remporté les médailles d'or et d'argent, Vera Sessina et Olga Kapranova étaient destinées à devenir la « tête » de l'équipe russe ; il n'y avait donc pas de place pour Kanaeva. Pourtant, elle continua à travailler dur, et l'occasion se présenta finalement en 2007.

Durant l'été 2007, la liste des participantes qui étaient supposées se rendre aux championnats d'Europe à Bakou était déjà connue : Kabaeva, Sessina et Kapranova. Cependant, à cause d'une blessure grave, Kabaeva du renoncer à sa participation la veille même des championnats. À la recherche d'une remplaçante, Viner confia à Kanaeva, qui était dans l'équipe de réserve, de faire un engin ; le ruban. Malgré le petit préavis, la première prestation de la gymnaste sur la scène internationale ne déçu pas ses entraîneurs et les supporteurs. Kanaeva remporte les médailles d'or au ruban ainsi que celle du concours par équipe. Quelques mois plus tard, elle gagne une autre médaille d'or, celle du concours général par équipe, aux championnats du monde à Patras.

Une recordwoman[modifier | modifier le code]

Avec la mise en place du nouveau Code de pointage, le style de Kanaeva a radicalement changé en 2009. Et la transition ne s'est pas faite en douceur, étant donné les diverses blessures et l'épuisement. Malgré tout, elle resta imbattable dans toutes les compétitions individuelles, à quelques occasions seulement, Sessina et Bessonova arrivent devant elle sur la compétition d'un engin. Néanmoins, en mai, lors des championnats d'Europe à Bakou, Kanaeva dérobe les médailles d'or à tous les engins. Puis en juillet, elle collecte toutes les médailles d'or possibles (neuf au total) lors des universiades de gymnastique rythmique et aux Jeux Mondiaux. En fait, ses cinq médailles d'or remportées lors des Universiades permettent à la Russie de se classer on the overall team ranking. Le président russe, Dmitri Medvedev, complimenta ouvertement la contribution d'Evgenia Kanaeva. Elle a également été saluée comme Héroïne des Jeux par le site officiel de l'Universiade de Belgrade 2009.

En septembre 2009, les championnats du monde se déroulant à Mie, au Japon, donnent l'opportunité à Kanaeva de devenir la nouvelle championne de monde. Elle se qualifie au concours général individuel en se classant première à tous les engins, remportant toutes les médailles d'or par engins puis celle du concours par équipe (avec Yana Lukonina, Daria Kondakova et Daria Dmitrieva). En conséquent, avant la finale du concours général individuel, Kanaeva a déjà cinq médailles d'or en poche ; égalant alors le record établi par Oksana Kostina en 1992 : le plus grand nombre de médailles d'or remportées en un seul championnat du monde de gymnastique rythmique.

Bien que personne ne s'attendait à ce qu'elle batte le record de médailles en championnat du monde, la détermination de Kanaeva se fit clairement voir dans la finale du concours général individuel. Elle fait une prestation de championne, et avec une marge de 0.600, Kanaïeva remporte sa sixième médaille d'or et établi un nouveau record en gagnant le plus grand nombre de médailles d'or possibles en un seul championnat du monde de gymnastique rythmique. Physiquement et émotionnellement épuisée, Kanaïeva versa des larmes quand le personnel de l'équipe russe vint l'embrasser… Le président Dmitri Medvedev reconnu le nouveau record de la grande gymnaste en lui envoyant un télégramme de félicitations.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Championnats du monde de 2007[modifier | modifier le code]

Concours Rhythmic Gymnastics Rope.PNG Rhythmic Gymnastics Hoop.PNG Rhythmic Gymnastics Clubs.PNG Rhythmic Gymnastics Ribbon.PNG Concours général individuel Concours général par équipe
Note - - - - - 183.050
Rang - - - - - 1

Championnats du monde de 2009[modifier | modifier le code]

Les Championnats du monde de gymnastique rythmique 2009 ont eu lieu à Ise au Japon, du 7 au 13 septembre.

Evgenia Kanaeva, championne olympique en titre et vainqueur permanente du circuit de la dernière coupe du monde, était évidemment la grande favorite de ces championnats. Elle du pourtant faire face à la rude concurrence d'Anna Bessonova, championne du monde en 2007, ainsi qu'à la nouvelle génération dont elle est elle-même issue ; sa compatriote Daria Kondakova, Alina Maksimenko ou encore Aliya Garaeva.

Elle domine largement la compétition, remportant l'or à tous les engins, et avec son équipe, avec une marge de presque 20 points devant l'Azerbaïdjan !

Après une prestation impeccable aux finales par engins, et une médaille d'or avec l'équipe russe, la championne olympique s'inscrit dans l'histoire le 11 septembre 2009, remportant la sixième médaille d'or en jeu de ces championnats (le concours général individuel) ; un exploit encore jamais réalisé auparavant en gymnastique rythmique. Son score totale de 113.850 en plus de faire de Kanaeva la championne du monde, en fait la gymnaste rythmique la plus couronnée de tous les temps.

Concours Rhythmic Gymnastics Rope.PNG Rhythmic Gymnastics Hoop.PNG Rhythmic Gymnastics Ball.PNG Rhythmic Gymnastics Ribbon.PNG Concours général individuel Concours général par équipe
Note 28.350 28.325 28.575 28.000 113.850 282.175
Rang 1 1 1 1 1 1

Championnats du monde de 2010[modifier | modifier le code]

Concours Rhythmic Gymnastics Rope.PNG Rhythmic Gymnastics Hoop.PNG Rhythmic Gymnastics Ball.PNG Rhythmic Gymnastics Ribbon.PNG Concours général individuel Concours général par équipe
Note 28.600 29.200 28.700 - 116.250 284.925
Rang 2 1 1 - 1 1

Championnats du monde de 2011[modifier | modifier le code]

Les 31e championnats du monde de gymnastique rythmique ont eu lieu pour la troisième fois en France, dans la ville de Montpellier, du 19 au 26 septembre 2011.

Evgenia Kanaeva se qualifie première à tous les engins et au concours individuel.

Après les qualifications, les finales des épreuves par engin ont lieu sur deux jours ; le 20 pour le cerceau et le ballon, et le 22 pour le ruban et les massues. Kanaeva remporte les quatre médailles, avec des prestations sans fautes. Elle obtient d'ailleurs aux massues un 29.600, la plus hautes note jamais donnée sous ce code de pointage. Il y a quelques années pourtant, certaines critiques blâmaient le manque d'expression de Kanaeva. Elle est maintenant le symbole de la gymnastique rythmique moderne, avec des routines difficiles comme aucune autre gymnaste, fusionnant élégance et technique. Sa routine au ruban en est l'exemple même, sur un célèbre morceau de piano de Frédéric Chopin, elle enchaîne les éléments les plus difficiles, avec beaucoup de distinction.

Le 23 septembre, le concours général individuel a lieu. Kanaeva exécute sa routine au cerceau, aux massues et au ruban sans fautes ; seul le ballon lui fait un peu défaut (elle atteint tout de même la note de 28.550). Elle a les larmes aux yeux lorsqu'elle voit sa note totale : 116.650. Première à 0.50 points devant sa grande rivale, sa coéquipière Daria Kondakova. Elle remporte le concours individuel, et est titrée championne du monde pour la troisième fois consécutive.

Première à tous les engins, au concours individuel et par équipe, c'est la seconde fois que Kanaeva parvient à rafler toutes les médailles à un championnat du monde, un exploit inédit dans l'histoire de la gymnastique rythmique.

En octobre 2011, elle remporte la plus haute note possible au grand prix de Brno, 30 000 points[1].

Concours Rhythmic Gymnastics Hoop.PNG Rhythmic Gymnastics Ball.PNG Rhythmic Gymnastics Clubs.PNG Rhythmic Gymnastics Ribbon.PNG Concours général individuel Concours général par équipe
Note 29.300 29.600 29.600 29.400 116.65 290.27
Rang 1 1 1 1 1 1

Palmarès[modifier | modifier le code]

Kanaeva était encore en 2009 la seule athlète de l'histoire de la gymnastique rythmique à avoir fait le carton plein lors des mêmes Mondiaux, mais elle s'est offert le luxe de doubler cet exploit, à Montpellier en 2011. À Moscou en 2010, elle avait raflé quatre médailles d'or, en manquant deux aux engins, en plus de son titre olympique, elle collectionne à 21 ans déjà 17 médailles d'or mondiales[2].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Evgenia Kanaeva est mariée a Igor Musatov. Irina Viner annonce dans une interview qu'Evgenia et Igor attendent leur 1er enfant, un garçon.

Épreuve/Année Pékin
2008
Londres
2012
Concours général 1re 1re

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve/Année Patras
2007
Ise
2009
Moscou
2010
Montpellier
2011
Par équipe 1re 1re 1re 1re
Concours général - 1re 1re 1re
Corde - 1re 2e
Cerceau - 1re 1re 1re
Ballon 1re 1re 1re
Massues - 1re
Ruban - 1re - 1re

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Épreuve/Année Bakou
2007
Turin
2008
Bakou
2009
Brême
2010
Minsk
2011
Ninjni Novgorod
2012
Par équipe 1re 1re 1re
Concours général - 1re 1re 1re
Corde - 1re
Cerceau - 1re 1re
Ballon 1re 2e
Massues - 6e
Ruban 1re 1re 1re

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]