Everybody's Fine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Everybody's Fine

Titre québécois Tout va bien
Titre original Everybody's Fine
Réalisation Kirk Jones
Scénario Kirk Jones
Scénario original
Massimo De Rita
Tonino Guerra
Giuseppe Tornatore
(film Ils vont tous bien !)
Acteurs principaux
Sociétés de production Miramax Films
Radar Pictures
Hollywood Gang Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Drame
Sortie 2009
Durée 99 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Everybody's Fine ou Tout va bien[1] au Québec est un film dramatique américain écrit et réalisé par Kirk Jones, sorti en salles en 2009 aux États-Unis et directement en DVD en août 2010 en France, mettant en vedette Robert De Niro, Drew Barrymore, Kate Beckinsale et Sam Rockwell.

Il s'agit d'un remake du film italien Ils vont tous bien ! (Stanno Tutti Bene), réalisé par Giuseppe Tornatore et sorti en 1990, avec Marcello Mastroianni.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un homme veuf décide de reprendre contact avec tous ses enfants éparpillés dans les États-Unis et de les réunir tous autour d'une même table. Le seul problème est que tous semblent lui mentir pour une raison qu'il ignore.

Résumé[modifier | modifier le code]

Frank Goode est un sexagénaire retraité d'une usine de fabrication de gaines en PVC pour isoler les fils électriques, qui vit seul depuis la mort de son épouse et espère que ses quatre enfants, Robert, Amy, Rosie et David viennent lui rendre visite. Mais la tâche est difficile de maintenir une relation avec ses enfants car la défunte était le liant de la famille. De plus, ils annulent un à un la visite. Bien décidé à voir les membres de sa famille, disséminés dans tous les États-Unis, Frank décide de partir faire un voyage en train et en autobus - l'avion lui étant déconseillé par son médecin en raison de son état de santé - pour les voir en leur faisant une surprise.

Sa première destination le conduit à New York où il espère voir David, devenu artiste peintre. Mais bien qu'il ait vu une de ses toiles dans une galerie à proximité du domicile de ce dernier, David ne se présente jamais à son domicile.

Par la suite, il va à Chicago rendre à visite à Amy. Tenant une agence de publicité, elle est mariée à Jeff et est la mère de Jack, un adolescent. Bien qu'heureuse de le voir, elle lui dit qu'il arrive au mauvais moment - ayant refusé de venir voir Frank car Jack était malade. Cependant, il remarque que son petit-fils n'est pas malade, jouant avec lui au golf dans la cour de la maison, ainsi qu'une vive tension au sein du dîner entre Jack et son père. Le lendemain, Frank accompagne Amy à son emploi et écoute un pitch d'une publicité dont cette dernière s'occupe et l'emmène à la gare pour aller voir Robert à Denver. Dans cette même gare, il rencontre un collègue d'Amy.

Parallèlement à sa visite, Amy téléphone entre son frère et sa sœur, car David a des problèmes au Mexique et décide de partir là-bas voir ce qui se passe et ne sont pas d'accord pour dire la vérité à Frank.

À Denver, il se rend dans la salle de spectacles où il s'attend à voir Robert en chef d'orchestre, mais celui-ci n'est qu'un percussionniste. Robert dit à son père qu'il arrive au mauvais moment, devant partir en tournée en Europe avec l'orchestre. Il s'agit en fait d'un prétexte. Frank part alors à Las Vegas voir Rosie. Robert prévient cette dernière de son arrivée, bien que leur père voulût lui faire une surprise.

Dans une gare isolée, il donne un peu d'argent à un toxicomane qui essaye ensuite de le voler. Ayant parvenu à s'échapper, Frank voit en représailles son flacon de médicaments détruit par son assaillant. Le vieil homme récupère les morceaux de son cachet et tente d'obtenir une ordonnance de son médecin à qui il a menti à propos de ce voyage.

Après avoir fait un rêve de David en prison et raté son train, il arrive à destination grâce à une femme chauffeur de camion. Il retrouve Rosie à la gare en limousine. Elle lui dit qu'elle a fait un spectacle la semaine précédente et l'emmène dans un luxueux appartement, où son amie Jilly lui apporte son bébé. Mais Frank entend un message sur le répondeur lui apprenant que l'appartement appartient en fait à un ami de sa fille. Pendant le dîner, ils discutent et Frank demande pourquoi elle et ses frères et sœur ne parlaient pas beaucoup avec lui. Il se sent mal à l'aise de savoir que ses propres enfants lui mentent.

Préférant retourner chez lui, Frank prend l'avion sans ses pilules, mais fait une crise cardiaque dans les toilettes de l'avion. Il rêve de ses quatre enfants, alors jeunes, autour d'une table avec lui pour dîner. Il sait que le mari d'Amy l'a quittée, ce qui explique le comportement de Jack envers ce dernier, que le bébé de Jilly s'avère être l'enfant de Rosie (elle avait mis au courant sa mère, mais n'en a jamais parlé à son père) qui est homosexuelle. Alors que Frank pensant avoir encouragé ses enfants, de leur côté, ils pensent qu'il serait déçu de leurs vies respectives étant donné la pression qu'il mit sur leurs épaules. Il essaye de parler au David jeune, mais celui-ci se met à rire et ne veut rien dire.

Frank est hospitalisé. Il se réveille à l'hôpital où Amy, Robert et Rosie se retrouvent à son chevet. Sachant qu'il se passe quelque chose concernant David et voulant savoir la vérité, il apprend que ce dernier est décédé d'une overdose. La nuit, il a une vision de David et lui dit qu'il ne l'a jamais déçu.

Sorti de l'hôpital, il rend visite à la tombe de sa femme, lui parlant et disant que leurs enfants vont bien. Parti à New York, il va à la galerie d'art où fut exposée la toile de son défunt fils vue sur la devanture de l'établissement afin de l'acheter, mais celle-ci a été vendue. Après avoir donné ses coordonnées à la jeune femme de la réception, cette dernière, découvrant qu'il est le père de David, lui montre un tableau de son fils représentant des poteaux électriques.

La famille Goode, à présent réunie, se réunit pour fêter Noël dans la demeure de Frank, où Robert, Amy et Rosie l'aident à faire cuire la dinde. Amy est présente avec son collègue de travail, devenu son petit ami, Rosie sort avec Jilly et élève le bébé avec sa compagne.


Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Production[modifier | modifier le code]

Le film fut filmé dans l'État du Connecticut et à New York[6]. Le tournage a eu lieu du 14 avril au 6 juin 2008[7].

Réception[modifier | modifier le code]

Réception et critiques[modifier | modifier le code]

Everybody's Fine a reçu un accueil critique mitigé, récoltant 47 % d'avis positifs, chiffre basé sur 130 commentaires (61 avis positifs et 69 avis négatifs) avec une note moyenne de 5,3 sur 10[8] et 50 % dans la catégorie Top Critics, basé sur 29 commentaires (14 avis positifs et 14 avis négatifs) sur le site Rotten Tomatoes[9].

Sur le site Metacritic, il a obtenu 47 sur 100, basé sur 25 critiques (10 avis positifs, 8 avis variables et 7 avis négatifs)[10].

La critique, dans l'ensemble, salue la prestation de Robert De Niro, par son intensité et sa présence qui brille même quand il ne joue pas Travis Bickle (son personnage de Taxi Driver) et Jake La Motta (son personnage de Raging Bull)[11].

Néanmoins, le film a obtenu un bon accueil de la part du public, obtenant 7,2 sur 10 sur le site Internet Movie Database, basé sur plus de 12 440 notes[12], 3,5 sur 5 sur le site Allociné, basé sur 140 notes, dont 34 % de critiques ayant noté 3 étoiles et 26 % de critiques ayant noté cinq étoiles[13] et 9 critiques positifs sur 9 sur le site Metacritic[10].

Box office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Alt=Image de la Terre Mondial[14] 16 443 609 $ 9 janvier 2011 56
Drapeau des États-Unis États-Unis[14] 9 208 876 $ 24 décembre 2009 3

Everybody's Fine n'a pas rencontré le succès public espéré, car n'ayant eu que trois semaines d'exploitation en salle. Le film s'est classé directement à la dixième place lors de sa première semaine avec seulement 5,1 millions de dollars de recettes engrangées au box-office américain, pour un budget estimé à 21 millions de dollars[15]. Finalement, le film a récolté au total 9 208 876 dollars de recettes sur le territoire américain au bout de la troisième et dernière semaine[15], se classant 146e des films sortis en 2009[16].

Les recettes mondiales ne parviennent pas à compenser l'échec commercial aux États-Unis, puisque les recettes internationales sont de 7 234 733 dollars[17],[14] (soit 2 millions de moins qu'aux États-Unis), pour un total de 16 443 609 dollars de recettes au box-office mondial[14].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]