Evelyn Hooker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Evelyn Hooker, née Evelyn Gentry le 2 septembre 1907 à North Platte et morte le 18 novembre 1996 à Santa Monica, est une psychologue américaine connue pour son article « The Adjustment of the Male Overt Homosexual » (1957) dans lequel elle rend compte de tests donnés à des groupes d'homosexuels et d'hétérosexuels, avant de demander à des experts de déterminer l'orientation sexuelle des personnes à partir de leurs réponses. L'expérience, qui a été répétée, démontre que les homosexuels assumés s'intègrent aussi bien à la société que le reste de la population.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle étudie à l'université du Colorado où elle entre en 1924. Elle y est formée au béhaviorisme. Elle fait une thèse à l'université Johns-Hopkins, qu'elle soutient en 1932.

Après avoir souffert d'une tuberculose soignée en Arizona, elle obtient une bourse pour étudier en Europe, où elle observe les manifestations d'hystérie collective devant le retour triomphal de Hitler à Berlin après l'Anschluss.

De retour aux États-Unis, c'est son mari Don Caldwell, enseignant à l'UCLA, qui lui révèle l'homosexualité d'un de ses amis. Elle s'intéresse alors au sujet. Après son divorce, elle se remarie avec Edward Hooker en 1948. Elle se lie avec l'un de ses nouveaux voisins, l'écrivain britannique homosexuel Christopher Isherwood.

Dans les années 1960, à la demande du National Institute of Mental Health, elle rédige un rapport sur le traitement pour les homosexuels. Il est mis de côté par l'institut, mais sera publié sans son autorisation dans la presse en 1970. Elle y préconisait la dépénalisation de l'homosexualité, appuyant le mouvement de libération gay naissant.

Un documentaire sur son travail sortit en 1992. Intitulé Changing Our Minds: The Story of Dr Evelyn Hooker, il montre la nocivité des traitements contre l'homosexualité avant ses recherches (lobotomie, thérapie par aversion), et la difficulté avec laquelle ses travaux ont été acceptés par ses collègues.

Expérience[modifier | modifier le code]

Bien que récoltant depuis 1954 des données sur ses amis homosexuels, Evelyn Hooker considérait qu'elles n'avaient que peu de valeur scientifique. Elle demanda une subvention du NIMH qu'elle obtint.

Elle rassembla deux groupes d'hommes : un groupe composé exclusivement d'homosexuels, l'autre formé exclusivement d'hétérosexuels. Elle contacta la Mattachine Society pour trouver des homosexuels affirmés. Elle eut plus de mal à trouver des hétérosexuels. Elle réalisa ses entretiens en grande partie chez elle pour assurer l'anonymat des personnes. Elle eut recours à trois tests psychologiques différents : le Thematic Apperception Test, le "Make-a-Picture-Story test" (MAPS test) et le test de Rorschach.

Après un an de recherche, Hooker présenta soixante profils psychologiques non marqués à trois experts évaluateurs. Elle décida de ne pas mener elle-même cette évaluation en aveugle, afin de ne pas faire entrer sa propre connaissance des personnes.

Elle contacta Bruno Klopfer, un expert du test de Rorschach, pour voir s'il pouvait identifier l'orientation sexuelle des personnes à partir des résultats à ces tests. Il en fut incapable. Edwin Shneidman, créateur du MAPS test, analysa à son tour les 60 profils. Après six mois d'étude, il trouva que le caractère psychologique des deux groupes était fortement similaire. Le troisième expert, le Dr Mortimer Mayer, tenta à deux reprises sans succès d'identifier les deux groupes. En termes d'adaptation, les trois experts admirent qu'il n'y avait aucune différence entre les membres des deux groupes.

En 1956, Evelyn Hooker présenta le résultat de cette recherche lors d'une convention de l'American Psychological Association à Chicago.

Ses études contribuèrent à changer l'attitude de la communauté des psychologues envers l'homosexualité, et pesa dans la décision de l'American Psychiatric Association de retirer l'homosexualité de son Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux en 1973.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Evelyn Hooker, "The adjustment of the male overt homosexual", Journal of projective techniques, XXI 1957, p. 18-31.
  • Evelyn Hooker, "The homosexual community". Proceedings of the XIV International congress of applied psychology, Munksgaard, Copenhagen 1961.
  • Evelyn Hooker, "Homosexuality: Summary of studies". In E. M. Duvall & S. M. Duvall (curr.), Sex ways in fact and faith, Association Press, New York 1961.
  • Evelyn Hooker, "Male homosexual life styles and venereal disease". In: Proceedings of the World forum on syphilis and other treponematoses (Public Health Service Publication No. 997), U.S. Government Printing Office, Washington, DC 1962.
  • Evelyn Hooker, "Male homosexuality". In: N. L. Farberow (cur.), Taboo topics, Atherton, New York 1963, p. 44-55.
  • Evelyn Hooker, "An empirical study of some relations between sexual patterns and gender identity in male homosexuals". In J. Money (cur.), Sex research: new development, Holt, Rinehart & Winston, New York 1965, p. 24-52.
  • Evelyn Hooker, "Male homosexuals and their worlds". In: Judd Marmor (cur.), Sexual inversion: the multiple roots of homosexuality, Basic Books, New York 1965, p. 83-107). Traduzione italiana in: Judd Marmor, Inversione sessuale.
  • Evelyn Hooker, "Homosexuality". In: The international encyclopedia of the social sciences, Macmillan and Free Press, New York 1968.
  • Evelyn Hooker, "Parental relations and male homosexuality in patient and non-patient samples", Journal of consulting and clinical psychology, XXXIII 1969, p. 140-142.
  • Evelyn Hooker, Foreword to: C. J. Williams and M. S. Weinberg, Homosexuals and the military: a study of less than honorable discharge, Harper & Row, New York 1971, pp. vii-ix.

Liens externes[modifier | modifier le code]