Eve Kosofsky Sedgwick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sedgwick.

Eve Kosofsky Sedgwick

Description de cette image, également commentée ci-après

Eve Kosofsky Sedgwick, en 2007

Naissance 2 mai 1950
Dayton Drapeau des États-Unis
Décès 12 avril 2009 (à 58 ans)
New York Drapeau des États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine

Eve Kosofsky Sedgwick, née le 2 mai 1950 à Dayton et morte le 12 avril 2009 à New York, est une universitaire et féministe des États-Unis, spécialisée dans les études gaies, lesbiennes et queer.

Aperçu biographique[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié à l'université Cornell, Eve Kosofsky, épouse Sedgwick, soutient une thèse sur le roman gothique à l'université Yale en 1975. Elle a enseigné la littérature à l'université de Californie à Berkeley, l'université de Boston, Amherst College, Dartmouth College, et a longtemps été professeur d'anglais à l'Université Duke. C'est là qu'elle travaille sur l'homosexualité en littérature et qu'elle développe des thèses qui influeront durablement sur sa discipline.

Déjà, Between Men: English Literature and Male Homosocial Desire (1985), écrit dans une optique féministe, retourne la misogynie prêtée aux gays pour voir dans l'homosocialité masculine l'association du sexisme et de l'homophobie.

Avec Epistemology of the Closet (1990), l'analyse littéraire va de pair avec un engagement politique irréductible. Ses essais sur Oscar Wilde, Henry James ou Marcel Proust voisinent avec des remises en cause plus générales des idées reçues sur la sexualité, ce qui explique que des sociologues ou des historiens la citent. Dans ce livre, elle étudie notamment la définition moderne de l'homo/hétérosexualité. Aux côtés des travaux de l'helléniste David M. Halperin et de la philosophe Judith Butler, ce recueil d'articles novateurs contribue à façonner le champ des Gay and Lesbian Studies en même temps qu'il ouvre sur la théorie queer, dont il est l'un des textes fondateurs. Il serait en effet assez erroné historiquement d'opposer les « études gaies et lesbiennes » et la théorie queer, car les deux se sont, dans une très large mesure, installées ensemble et dans un mouvement commun. Eve Kosofsky Sedgwick revient sur ce qu'on appelle déjà les queer studies dans Tendencies (1993), qui aborde des sujets tels que le lesbianisme, le BDSM, ou le cinéma de John Waters.

Elle a participé — et c'est sa seule apparition publique en France — à l'important colloque organisé par Didier Eribon en juin 1997 au Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou à Paris (avec Monique Wittig, George Chauncey, Leo Bersani, Pierre Bourdieu, Nicole Brossard, Michael Lucey, etc.), et le texte de sa communication, Construire des significations queer, traduit par Eribon, a été publié l'année suivante dans les actes du colloque, sous la direction de ce dernier, Les Études gays et lesbiennes (éditions du Centre Georges Pompidou), ce qui constitua un moment inaugural dans l'introduction de la théorie queer en France.

À sa mort le 12 avril 2009, elle enseignait en tant que distinguished professor au Graduate Center de l'université de la Ville de New York.

Œuvres[modifier | modifier le code]

En collaboration[modifier | modifier le code]

  • Performativity and Performance, 1995 (avec Andrew Parker)
  • Shame & Its Sisters: A Silvan Tomkins Reader, 1995 (avec Adam Frank)
  • Gary in Your Pocket: Stories and Notebooks of Gary Fisher, 1996 (avec Gary Fisher)
  • Novel Gazing: Queer Readings in Fiction, 1997 (avec Jacob Press)[1]

Traductions françaises[modifier | modifier le code]

  • Épistémologie du placard, trad. et préface de Maxime Cervulle, Paris, Éditions Amsterdam, 2008 (ISBN 2354800037)
  • Sedgwick, Eve Kosofsky, « Construire des significations queer », in Les Études gay et lesbiennes, sous la direction de Didier Éribon, Paris, Éditions du Centre Pompidou, coll. Supplementaires, 1998, p. 109-116.(ISBN 2858509565)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aperçu du livre en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]