Evangéline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Évangéline (homonymie)
Statue d'Évangéline — héroïne de la déportation des Acadiens — à Saint-Martinville en Louisiane.

Evangéline (en anglais Evangeline, A Tale of Acadie) est un poème épique de Henry Longfellow qui raconte la déportation des Acadiens. Ce poème, publié en 1847, a eu un grand effet sur les cultures acadienne et canadienne. En 1971, Michel Conte en a fait une chanson, interprétée initialement par Isabelle Pierre puis par Marie-Jo Thério, Lyne Lapierre, Marie Williams, et plus récemment Annie Blanchard, qui a remporté avec cette pièce la chanson populaire de l'année au gala de l'ADISQ en 2006.

Résumé[modifier | modifier le code]

Deux amants acadiens, Évangéline et Gabriel, sont forcés de se séparer en raison de la déportation des Acadiens par les Britanniques en 1755. Évangéline s'établit à Philadelphie pour travailler avec les pauvres comme infirmière. Elle trouve Gabriel parmi les malades et il meurt dans ses bras. Une autre version raconte que les deux amants se sont retrouvés à St Martinville, justement, sous le chêne vert non loin de l'église, mais contrairement à Evangeline, Gabriel s'était marié et avait eu des enfants. Evangeline ne l'aurait pas supporté et serait morte de chagrin.

Analyse[modifier | modifier le code]

L'amour pur et fidèle qu'éprouve Évangéline pour Gabriel symbolise la confiance éternelle, sentiment que de nombreux groupes sociaux peuvent éprouver. Lorsqu'ils ressentent cette confiance, ils voient alors poindre une lueur d'espoir dans les ténèbres de l'intolérance et du rejet. Évangéline est porteuse d'un message à la fois mythique et métaphorique, du flambeau de l'amour et de l'espoir éternels, non seulement pour les descendants directs des Acadiens victimes de la Déportation, mais pour ceux qui cherchent désespérément un sens à une existence vide. Il s'agit d'une fonction très importante du mythe. Aux yeux de milliers de gens, Évangéline est l'image de l'émotion qu'elle incarne, un périple difficile à travers les joies et les peines de l'existence, donnant un sens au grand voyage qu'est la vie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]