Eva Miriam Hart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hart.

Eva Miriam Hart

Naissance 31 janvier 1905
Ilford, Londres
Décès 14 février 1996 (à 91 ans) (à 91 ans)
Chadwell Heath (en), Londres
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni britannique
Profession
Chanteuse, organisatrice du Parti conservateur, magistrat

Eva Miriam Hart MBE (31 janvier 1905 - 14 février 1996) est l'une des dernières survivantes du naufrage du Titanic. Embarquée en deuxième classe avec ses parents, elle survit à la catastrophe avec sa mère, qui avait craint un problème dès le début de la traversée. Son père périt pour sa part dans le drame. Après avoir été chanteuse professionnelle, organisatrice au sein du Parti conservateur britannique et magistrat, Hart devient progressivement célèbre comme l'une des dernières rescapées du Titanic.

Souvent interrogée sur le sujet, elle participe à des documentaires et se montre fermement opposée à la remontée d'objets de l'épave du paquebot. Elle critique également très fermement la White Star Line et le manque de canots de sauvetage à bord du navire. Eva Hart meurt en 1996, et donne son nom à un pub.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et naufrage du Titanic[modifier | modifier le code]

Eva Hart voyageait en deuxième classe sur le Titanic (ici, la salle à manger de deuxième classe).

Eva Hart est née le 31 janvier 1905 à Londres en Angleterre. Elle est la fille de Benjamin et Ether Hart[1]. Son père est alors entrepreneur dans le bâtiment[2].

En 1912, la famille compte émigrer à Winnipeg au Canada pour y ouvrir un bureau de tabac. Une semaine avant leur départ, une fête se tient dans le village en leur honneur. Ils auraient dû voyager directement vers le Canada, mais Benjamin Hart préfère passer par New York pour voir un proche[3]. Le 10 avril 1912, Eva Hart embarque donc à Southampton à bord du Titanic avec ses deux parents. Tous trois voyagent en deuxième classe[4]. Durant toute la traversée, Ether Hart se montre très angoissée. Elle considère en effet que qualifier le navire d'insubmersible était une offense à Dieu, et que le malheur doit frapper le navire. Convaincue qu'un problème surviendra de nuit, elle reste éveillée durant cette période et dort le jour[5].

Le dimanche matin a lieu un office religieux en deuxième classe auquel assistent les Hart[6]. Le soir, vers 23 h 40, alors qu'Eva dort, le Titanic heurte un iceberg. Parti chercher des renseignements, Benjamin Hart revient à sa cabine et fait monter sa famille sur le pont des embarcations[1]. Eva et sa mère embarquent dans le no 14[7]. Le père meurt pour sa part dans le naufrage, et son corps n'a jamais été retrouvé ou identifié[2].

Carrière et fin de vie[modifier | modifier le code]

Eva et sa mère sont recueillies au matin par le Carpathia qui les ramène, ainsi que tous les rescapés, à New York. Elles rentrent par la suite en Angleterre à bord du Celtic grâce à l'aide d'associations de bienfaisance[8]. Ether Hart meurt en 1928[9]. Sa fille est pendant un certain temps hantée par de nombreux cauchemars relatifs à l'expérience vécue, et doit faire des efforts pour s'en débarrasser[1]. Elle garde, de plus, des souvenirs très précis du naufrage[10].

Durant sa vie, elle effectue nombre de carrières. Elle est ainsi chanteuse en Australie, magistrat et organisatrice dans le Parti conservateur britannique[11].

Eva Hart devient avec le temps l'une des dernières rescapées du Titanic. De fait, elle témoigne à plusieurs reprises sur le sujet et critique fortement la White Star Line et le manque de canots de sauvetage. Elle déclare ainsi :

« Quand un navire est torpillé, c'est la guerre. S'il heurte un rocher pendant une tempête, c'est la nature. Mais qu'on meure juste parce qu'il n'y a pas assez de canots, c'est ridicule[1]. »

De plus, elle s'oppose fortement à la remontée d'objets du navire et apparente ceux qui s'y prête à des « chasseurs d'or, des vautours, des pirates[12] ». Elle déclare notamment au sujet de l'épave que « le navire est son propre mémorial. Qu'on le laisse juste comme il est[13] ».

Eva meurt le 14 février 1996 en Angleterre, à l'âge de 91 ans[14]. Un pub anglais à Chadwell Heath dans le nord-est de Londres porte son nom, « The Eva Hart ». Il est ouvert en son hommage en 1998[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Miss Eva Hart, Encyclopedia Titanica. Consulté le 13 février 2010
  2. a et b (en) M. Benjamin Hart, Encyclopedia Titanica. Consulté le 13 février 2010
  3. (en) Ilford Passengers on the « Titanic », Ilford Graphic sur Encyclopedia Titanica. Consulté le 14 février 2010
  4. Adams 1999, p. 29
  5. Brewster et al. 1999, p. 35
  6. Brewster et al. 1999, p. 38
  7. (fr) Composition du canot no 14, Le Site du « Titanic ». Consulté le 13 février 2010
  8. (en) The Tale of the « Titanic » (second page of the article), Ilford Graphic sur Encyclopedia Titanica. Consulté le 14 février 2010
  9. (en) Mrs Esther Ada Hart (née Bloomfield), Encyclopedia Titanica. Consulté le 14 février 2010
  10. (fr) Ils l'ont dit, Le Site du « Titanic ». Consulté le 14 février 2010
  11. (en) Eva Hart, 91, a Last Survivor With Memory of « Titanic », Dies, New York Times. Consulté le 14 février 2010
  12. Brewster et al. 1999, p. 85
  13. Chirnside 2004, p. 290
  14. Brewster et al. 1999, p. 76
  15. (en) The Eva Hart, JD Wetherspoon. Consulté le 14 février 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]