Evángelos Meïmarákis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Evángelos Meïmarákis
Evángelos Meïmarákis, en 2012.
Evángelos Meïmarákis, en 2012.
Fonctions
10e président du Parlement hellénique
En fonction depuis le 29 juin 2012
(2 ans, 4 mois et 25 jours)
Législature 15e
Prédécesseur Vyron Polydoras
Ministre de la Défense nationale
15 février 20067 octobre 2009
Premier ministre Konstas Karamanlís
Gouvernement Karamanlís I
Karamanlís II
Prédécesseur Spilios Spiliotopoulos
Successeur Evángelos Venizélos
Biographie
Nom de naissance Evángelos Meïmarákis
Date de naissance 14 décembre 1953 (60 ans)
Lieu de naissance Athènes (Grèce)
Nationalité Grecque
Parti politique Nouvelle Démocratie

Evángelos Meïmarákis, dit Vangélis Meïmarákis (en grec moderne : Ευάγγελος Βαγγέλης Μεϊμαράκης), né le 14 décembre 1953, est un homme politique grec, président du Parlement hellénique depuis 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Yiánnis Meïmarákis, député ERE d'Héraklion, et le neveu de Vassílis Meïmarákis, député d'Héraklion avec le Parti du Peuple. Il a étudié le droit à l'Université d'Athènes, et les sciences politiques et l'administration publique à l'Université Panteion.

Actif dans le mouvement syndical étudiant, il est membre fondateur de l'ONNED (el), l'organisation de jeunes de Nouvelle Démocratie (1974). Au deuxième congrès de Nouvelle Démocratie à Thessalonique (1986) il est élu au sein du comité central du parti. Il est élu député ND de la deuxième circonscription d'Athènes en 1989 (mai et novembre) et réélu en 1990, 1993, 1996, 2000, 2004, 2007, 2009, mai 2012 et juin 2012. Au 5e congrès de Nouvelle Démocratie (2001) il est élu secrétaire général du parti, poste auquel il est réélu au 6e congrès (2004) et qu'il occupe jusqu'à sa nomination comme ministre de la Défense le 15 février 2006.

Vice-ministre de la Culture en 1992-1993 dans le gouvernement Mitsotákis, il est nommé ministre de la Défense en 2006, dans les gouvernements Karamanlís I et II.

En 2007, il est impliqué dans le scandale des obligations structurées (el).

Le 1er septembre 2010, il devient président de l'Institut Constantin Karamanlis pour la Démocratie (en).

Le 29 juin 2012, il est élu président du Parlement hellénique.

Il est marié à Ioánna Kolokotá et a deux filles.

Liens externes[modifier | modifier le code]