Eutychius d'Alexandrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eutychius.

Eutychius, né en 877 à Fostât (Vieux-Caire), et mort en 940, nommé en arabe Saʿīd ibn Barīq, fut patriarche melkite d'Alexandrie du au [1].

Il était médecin de profession, et fait l'objet d'une notice dans le recueil des Vies de médecins d'Ibn Abi Usaybi'a. Il devint patriarche à l'âge de cinquante-six ans sous le nom d'Abbā Eutychius. Comme il n'avait jamais occupé de fonction ecclésiastique, son élévation au patriarcat suscita une vive opposition, qui dura jusqu'à sa mort. Il avait sans doute été imposé par les autorités musulmanes.

Son œuvre principale est une chronique universelle en arabe, intitulée Rangée de pierres précieuses (Naẓm al-Jawhar) et connue également sous le nom d'Annales. Elle raconte l'histoire du monde depuis la Création jusqu'en 937. Commencée avant l'accession de l'auteur au patriarcat, elle est dédiée à son frère 'Īsā ibn Baṭrīq, médecin lui aussi. Bien que l'auteur se targue de s'être appuyé uniquement sur la Bible et des sources sûres, l'ouvrage contient beaucoup de légendes et de traditions hagiographiques inconnues par ailleurs. Il apporte d'autre part des informations précieuses sur le royaume sassanide entre le Ve et le VIIe siècle, ce qui a pu faire penser qu'il aurait eu accès à une adaptation arabe de la chronique royale Xwadāy-nāmag par Ibn al-Muqaffa. Pour la période islamique, il utilise des sources musulmanes.

Le texte d'Eutychius lui-même est connu comme la « recension alexandrine » ; le manuscrit autographe, amputé au début et à la fin, est conservé au Monastère Sainte-Catherine du Sinaï (Sinaiticus Arabicus 582). Il existe aussi une « recension antiochienne » qui est une version du texte considérablement augmentée par d'autres chroniqueurs de l'Église melkite entre le XIe et le XIVe siècle. Yahyā d'Antioche, notamment, prolongea le récit jusqu'en 1034.

En 1642, John Selden publia à Londres un extrait des Annales avec l'objectif de démontrer qu'à l'origine l'Église d'Alexandrie ne faisait pas de distinction entre « évêque » et « prêtre », une thèse déjà soutenue par saint Jérôme (in Ep. ad Titum I, 5; Ep. CXLVI). La contradiction lui fut apportée par Abraham Ecchellensis, qui contesta sa traduction de certains passages (Rome, 1661). En 1658-1659, une édition bilingue arabe-latin, en deux volumes, de l'ensemble des Annales fut publiée à Oxford par Edward Pococke (Contextia gemmarum sive Eutychii patriarchae Alexandrini Annales).

On conserve également d'Eutychius un traité de médecine inédit, le Konnāš fi'l-ṯebb. Un ouvrage d'apologétique chrétienne, al-Jadal bayn al-moḵālef wa'l naṣrānī, mentionné dans les Annales, semble perdu. Un autre texte du même genre, le Kitāb al-burhān (Livre de la démonstration), a été faussement attribué à Eutychius. L'évêque copte Sévère d'Achmounein a laissé une Réfutation de Sa'id ibn Batriq, appelée aussi Livre des conciles.

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Louis Cheikho, Bernard Carra de Vaux et Habib Zayyat (éd.), Eutychii patriarchae Alexandrini Annales, 2 vol. CSCO 50-51, Script. Arab. 6-7, Louvain, 1906-1909.
  • Michel Georges Breydy (éd. et tr.), Das Annalenwerk des Eutychios von Alexandrien. Ausgewählte Geschichten und Legenden kompiliert von Sa'id Ibn Batriq um 935 A.D., 2 vol., CSCO 471-472, Script. Arab. 44-45, Louvain, 1985.
  • Pierre Cachia et W. Montgomery Watt (éd. et tr.), Eutychius of Alexandria: The Book of Demonstration (Kitāb al-burhān), 4 vol., CSCO 192-193-209-210, Script. Arab. 20-23, Louvain, 1960-61.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Georges Breydy, Études sur Sa'id Ibn Batriq et ses sources, CSCO 450, Subs. 69, Louvain, 1983.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Venance Grumel, Traité d'études byzantines, vol. I La chronologie, Presses Universitaires de France, Paris, 1958, chapitre IV « Listes ecclésiastiques : Patriarches d'Alexandrie et Patriarches melkites d'Alexandrie (282-1565) », p. 443
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
Précédé par Eutychius Suivi par
Christodule
Patriarche orthodoxe d'Alexandrie
933-940
Sophrone II