Euscorpius flavicaudis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Euscorpius flavicaudis

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Euscorpius flavicaudis

Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Chelicerata
Classe Arachnida
Ordre Scorpiones
Famille Euscorpiidae
Genre Euscorpius

Sous-genre

Tetratrichobothrius
Birula, 1917

Nom binominal

Euscorpius flavicaudis
(De Geer, 1778)

Synonymes

  • Scorpio flavicaudis De Geer, 1778
  • Scorpius massiliensis C. L. Koch, 1837
  • Scorpius monspessulanus C. L. Koch, 1837
  • Scorpius algeriacus C. L. Koch, 1838
  • Teuthraustes brasilianus Mello-Leitão, 1931

Euscorpius flavicaudis, le Scorpion noir à queue jaune, est une espèce de scorpion de la famille des Euscorpiidae, la seule du sous-genre Tetratrichobothrius.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre dans le sud de la France, en Italie et en Espagne[1]. Une quinzaine de ces scorpions ont été trouvés fin 2013 à Angoulême[2], lors de la destruction d'un friche industrielle, dans des cloisons.

Elle a été signalée ponctuellement en Angleterre, en Belgique[3], en Uruguay, en Algérie, en Tunisie et au sud de la Mauritanie.

Description[modifier | modifier le code]

Euscorpius flavicaudis

Ce scorpion est caractérisé par sa couleur noire et ses pattes qui vont du jaune paille au jaune or. L'adulte mesure de 35 à 45 mm de long. Cette espèce aime l'humidité.

Nourriture[modifier | modifier le code]

Il se nourrit essentiellement de blattes, de grillons, de cloportes et de larves ou vers à l'occasion.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Euscorpius flavicaudis cereris Bonacina & Rivellini, 1986
  • Euscorpius flavicaudis flavicaudis (De Geer, 1778)
  • Euscorpius flavicaudis massiliensis (C. L. Koch, 1837)
  • Euscorpius flavicaudis algeriacus (C. L. Koch, 1838)
  • Euscorpius flavicaudis galitae Caporiacco, 1950

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • De Geer, 1778 : Mémoires pour servir à l'histoire des Insectes: bibliothèque du muséum d'histoire naturelle cinquième mémoire. Des scorpions et fauxscorpions. Stockholm, vol. 7, p. 325-350.
  • Birula, 1917 : Fauna of Russia and Adjacent Countries. Arachnoidea, Scorpions. Fauna Rossii, St Petersburg, p. 1-224.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Fet, Soleglad & Gantenbein, 2004 : The Euroscorpion: Taxonomy and systematics of the genus Euscorpius Thorell, 1876 (Scorpiones: Euscorpiidae). Euscorpius, n. 17, p. 47-60 (texte intégral)
  2. Charente libre.fr du 8 novembre 2013
  3. http://www.rtl.be/info/vous/temoignage/1039310/reveil-douloureux-a-fleurus-un-scorpion-a-pique-ma-compagne-dans-notre-chambre-photo?utm_source=info&utm_medium=HP_Headline&utm_campaign=HP_Headline_4