Eurosatory

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eurosatory
Eurosatory 2006 : Char Leopard 2
Eurosatory 2006 : Char Leopard 2
Type Salon de l’armement pour la défense et la sécurité
Pays Drapeau de la France France
Localisation Paris
Prix d'entrée Gratuit

Eurosatory, ou « Semaine internationale de la défense et la sécurité», est un salon international d'exposition des produits du monde de la défense et de la sécurité : terrestre, aéroterrestre. Il se tient tous les deux ans en juin au parc des expositions de Paris-Nord Villepinte. Cette exposition est aussi appelée « Salon de l'armement ».

Description[modifier | modifier le code]

Comme l'indique sa désignation il s'agit d'un salon présentant les produits du monde de la défense et de la sécurité. Cela couvre une vaste gamme de « produits » qui va du véhicule (chars de combat, blindés, camions), aux armes légères (armes à feu, missiles, couteaux) en passant par les systèmes de communications, les tenues, les services logistiques, mais aussi la simulation, la médecine opérationnelle et les moyens de réponses aux catastrophes, etc.

Le salon est le plus grand du genre dans le monde. Il est fermé au grand public, son accès se faisant uniquement sur invitation aux professionnels (exposants, institutionnels, membres du gouvernement, professionnels du secteur). L'accès est interdit aux moins de 16 ans. Une partie du salon se tient en bâtiment, l'autre en plein air où des stands sont également aménagés.

Évolution[modifier | modifier le code]

Le premier vrai salon a été organisé par la délégation générale pour l'armement au camp militaire de Satory en 1967 et a réuni une trentaine d'exposants[1]. Se succèdent les SATORY I à SATORY X.

L'édition de 1992 marque un tournant puisque le salon devient européen, prenant le nom d'« EUROSATORY, Exposition européenne des matériels de défense terrestre » et le salon déménage au Parc des expositions du Bourget.

En 1994, les États-Unis exposent pour la première fois. Le salon compte beaucoup d'exposants des pays de l'OTAN. C'est en 1996 qu'il devient totalement mondial avec l'arrivée d'industriels de la Fédération de Russie.

En 2000, la salon devient le « Salon international de la défense terrestre et aéroterrestre ».

À partir de 2002, le salon prend place au Parc d'Exposition de Paris-Nord Villepinte.

L'édition 2006 a été un franc succès puisqu'elle a accueilli 1083 exposants qui ont attiré 48 000 participants dont 50 % était étrangers, selon le site officiel[2]. Selon la même source, 110 délégations officielles de 71 États se sont déplacés au cours de cet événement dont 450 VIP et 24 ministres.

L'édition 2008 a été un des plus grands succès de l'histoire du salon avec 117 délégations, 117 000 visiteurs et 1 210 exposants. Il s'est tenu à Paris-Nord Villepinte sur 125 000 m2. Une partie des délégations s'est ensuite réunies pour un dîner au musée du Louvre.

L'édition 2010 nommée « Semaine internationale de la défense » a mis spécialement l'accent sur la médecine opérationnelle, les drones et les robots terrestres ; elle a réuni 1 327 exposants de 54 pays et attiré 53 566 professionnels[3].

L'édition de 2012 (11 - 15 juin) a ouvert le salon sur le thème « Défense et Sécurité Terrestres » ; elle a mis l’accent sur la sécurité dans le cyberespace en organisant le premier forum Cyberdef-Cybersec[4].

Contestation[modifier | modifier le code]

Banderole devant Eurosatory 2010

Des manifestations ont parfois lieu devant le site, réunissant des pacifistes et autres opposants aux achats et ventes d'armes. Eurosatory, ou le « supermarché de la mort », est selon certains la grande messe entre fabricants d'armes et institutions politiques[5].

Les « glissements de vocabulaire » sont dénoncés : « militaire est devenu défense, matériel de sécurité est employé pour désigner le matériel de maintien de l’ordre et la surveillance »[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]