European Society of Gynaecological Oncology

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’European Society of Gynaecological Oncology (ESGO) (Société Européenne d'Oncologie Gynécologique) est une association européenne de professionnels de la santé et de chercheurs spécialisés dans l'étude, la prévention, le traitement et le soin des cancers gynécologiques.

La société, qui compte plus de 1000 membres répartis dans plus de 30 pays européens, a été fondée en 1983 à Venise, en Italie. [1]

Mission[modifier | modifier le code]

Le but de l'ESGO est de « promouvoir la communication entre les corps scientifiques et professionnels pour créer une plate-forme européenne dynamique et démocratique basée sur des professionnels individuels, comprenant des spécialistes, des médecins associés et des infirmières, afin qu’ils mettent en commun et partagent leurs connaissances dans le but d’améliorer le soin des cancers gynécologiques en Europe. » [2]

Activités[modifier | modifier le code]

La conférence biennale de l'ESGO attire régulièrement plus de 1 500 participants et permet aux professionnels de la santé européens ainsi qu'aux chercheurs impliqués dans le domaine de l'oncologie gynécologique, d'établir des liens pour se structurer en réseau, de discuter, de débattre et de diffuser de nouvelles études médicales et scientifiques touchant au traitement et au soin des cancers gynécologiques. En plus de ces conférences, l'ESGO organise toute l'année de nombreux événements pédagogiques, des ateliers et des réunions suivies et accorde des bourses pour les déplacements de ses membres[3].


L'ESGO agit également en élaborant des outils didactiques comme des vidéos, des DVD et des cours sur internet à l'usage des professionnels de la santé concernés.

L’European Network of Gyneacological Oncological Trial Groups (ENGOT) [Réseau européen de groupes d'essais cliniques d'oncologie gynécologique], partie intégrante de l'ESGO, coordonne et promeut des essais cliniques chez des patients souffrant de cancers gynécologiques dans toute l’Europe. [4]

Formation et agrément[modifier | modifier le code]

En coopération avec l’European Board and College of Obstetrics and Gynaecology (EBCOG) et au nom de l’European Union of Medical Specialists (UEMS), l'ESGO offre des certifications pour les oncologues gynécologues et fournit les agréments pour les établissements de formation concernées.

Les programmes de formation et d'agrément d'oncologie gynécologique de l'ESGO constituent aujourd’hui des normes reconnues dans de nombreux pays européens. [5]

Journal[modifier | modifier le code]

L’International Journal of Gynecological Cancer (IJGC), publication officielle de l'ESGO évaluée par les pairs, est un bimensuel couvrant différents aspects se rapportant au cancer gynécologique, comme les études expérimentales, la chimiothérapie, la radiothérapie, les techniques de diagnostic, l'épidémiologie des pathologies et la chirurgie. [6]

Conseil de l'ESGO, 2009-2011[modifier | modifier le code]

Président

  • Ate G. J. van der Zee, Pays-Bas

Ancien président

  • Gerald Gitsch, Allemagne

Président désigné / Secrétaire-Trésorier

  • Nicoletta Colombo, Italie

Vice-président

  • Nicholas Reed, Royaume-Uni

Membres du conseil

  • Frederic Amant, Belgique
  • David Cibula, République tchèque
  • Vesna Kesic, Serbie
  • Rainer Kimmig, Allemagne
  • Alberto D.B. Lopes, Royaume-Uni
  • Janina Markowska, Pologne
  • Christian Marth, Autriche
  • Alexandros Rodolakis, Grèce
  • Helga Salvesen, Norvège
  • Daiva Vaitkiene, Lituanie
  • René Verheijen, Pays-Bas
  • Paolo Zola, Italie

Président d'ESGO17

  • Nicoletta Colombo, Italie

Éditeur en chef, The International Journal of Gynecological Cancer

  • Uziel Beller, Israël

ENYGO, European Network of Young Gynae Oncologists

  • Boris Vranes, Serbie

ENGOT, European Network of Gynae Oncological Trial Groups

  • Ignace Vergote, Belgique

ENTRIGO, European Network of Translational Research In Gynae Oncology

  • Martin Widschwendter, Royaume-Uni

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) European Society of Gynaecological Oncology, « About us »,‎ 2008 (consulté le 2008-10-02)
  2. (en) European Society of Gynaecological Oncology, « About us: Mission »,‎ 2008 (consulté le 2008-10-02)
  3. (en) European Society of Gynaecological Oncology, « About ESGO: Activities »,‎ 2008 (consulté le 2008-10-02)
  4. (en) European Society of Gynaecological Oncology, « About ENGOT »,‎ 2008 (consulté le 2008-10-02)
  5. (en) European Society of Gynaecological Oncology, « About ESGO: Training and Accreditation »,‎ 2008 (consulté le 2008-10-02)
  6. (en) European Society of Gynaecological Oncology, « About ESGO: Journal »,‎ 2008 (consulté le 2008-10-02)

Liens externes[modifier | modifier le code]