European Launcher Development Organisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’ELDO, (European Launcher Development Organisation) (en français, CECLES, Centre Européen pour la Construction de Lanceurs d'Engins Spatiaux) est un consortium européen créé en 1962 pour mettre au point un lanceur européen.

En avril 1960, le gouvernement britannique arrête son programme de développement de missile balistique Blue Streak. Son développement était presque terminé. À l'époque la communauté scientifique souhaitait disposer d'une fusée pour lancer des satellites de recherches et appelait de ses vœux une solution européenne. Afin d'amortir le coût du développement la Grande-Bretagne proposa aux autres pays européens d'utiliser le missile. Après négociation, les pays européens, réunis au sein de l'ELDO décidèrent de construire une fusée baptisée Europa de trois étages, capable de placer un satellite d'une tonne en orbite terrestre basse. Le premier étage était constitué du Blue Streak, le deuxième était fourni par la France et le troisième par l'Allemagne. Les membres de l'ELDO étaient la Belgique, le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, l'Italie et les Pays-Bas, avec l'Australie en tant que membre associé[1].

La Fusée Europa connut de nombreux échecs et plusieurs pays dont le Royaume-Uni et l'Italie se désengagèrent du programme.

Du fait du manque de coordination des pays membres, il fut décidé en juillet 1973, la fusion de ELDO avec le Conseil européen de recherches spatiales (ESRO) pour donner naissance en 1975 à l'Agence Spatiale Européenne (ASE ou ESA en anglais) , qui développa la fusée Ariane.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • France Durand - de Jongh, De la fusée Véronique au lanceur Ariane, une histoire d'hommes 1945-1979, Stock, 1998, (ISBN 2-2340-4659-9)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Essentiellement, comme membre du Commonwealth, pour l'utilisation de la base de lancement de Woomera.

Voir aussi[modifier | modifier le code]