European Gateway

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
European Gateway
Image illustrative de l'article European Gateway
Le Penelope, ex-European Gateway

Autres noms European Express (1975)
European Gateway (1975-1982)
Flavia (1982-1988)
Travemünde-Link I (1988)
Travemünde-Link (1988-1992)
Rostock-Link (1992-1999)
Penelope A (1999-2005)
Lopi (2013)
Type Ferry
Histoire
Lancement 1975
Mise en service 1975
Statut Détruit en 2013
Caractéristiques techniques
Longueur 117.76 m (1975-1980)
133.46 m (1980-2013)
Maître-bau 20,2 m
Tirant d'eau 5,8 m
Capacité Passagers

132 (1975-1980) 326 (1980-1984) 1100 (1984-2013)

Vitesse 18 nœuds
Autres caractéristiques
Chantier naval Schichau-Unterweser, Bremerhaven (Allemagne)
Armateur Okeanos Naftliaki Trading (1999-2013)
R-L Shipping Ltd (1992-1999)
Rederi Sea Link AB (1988-1992)
Clorinda Maritime (1983-1988)
European Ferries
Affréteur Agoudimos Lines (1999-2013)
Mols-Linien (1999)
Amber Lines (1998-1999)
Scandlines A/S (1997-1998)
DSB Rederi (1996-1997)
Europa Linien (1992-1996)
GT Link (1988-1992)
Anco Ferries (1982-1988)
European Ferries
Pavillon Grèce
Port d'attache Le Pirée
IMO 7400261

L’European Gateway est un ferry construit en 1975 par les chantiers Schichau-Unterweser de Bremerhaven (Allemagne). Échoué à Aliağa en juillet 2013, le navire est en cours de démolition[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L’European Gateway est un ferry construit en 1975 par les chantiers Schichau-Unterweser de Bremerhaven (Allemagne) pour la compagnie Townsend Thoresen. En 1982, il a chaviré après avoir été heurté par le Vanguard Speedlink peu de temps après avoir quitté le port d'Harwich[2]. Le navire s'est posé sur un banc de sable. Peu de temps après, il fut renfloué. Déclaré perte totale par les assurances de la Townsend Thoresen, le navire est racheté par la compagnie grecque Clorinda Maritime qui le reconstruit entièrement. Le navire reprend du service sous le nom de Flavia entre les îles grecques[3]. En 2013, le navire est vendu à la casse. Échoué à Aliağa sous le nom de Lopi, le navire est en cours de démolition.

Ironie du sort, l'ancien European Gateway a retrouvé le Vanguard Speedlink sur les plages de Turquie.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « M/F Lopi », sur The Ferry Site.
  2. (en) « MV Eurepean Gateway - Past and Present », sur DoverFerryPhotoFurum.
  3. (en) « F/B Penelope A », sur Adriatic and Aegean Ferries.

Sur les autres projets Wikimedia :