Européanisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La catégorie Rayonnement culturel contient d'autres articles sur le sujet des types de rayonnement culturels.

L'européanisation a divers sens selon le contexte: en sociologie, il a pu être employé comme synonyme de l' « occidentalisation » pour désigner un processus d'acculturation lié à la colonisation. Le terme est aussi utilisé en théorie des relations internationales pour problématiser les questions relatives à l'intégration européenne.

Européanisation et colonialisme[modifier | modifier le code]

Elle influença également les mœurs des populations indigènes concernées :

L'européanisation dans le cadre de l'intégration européenne[modifier | modifier le code]

En théorie des relations internationales, le terme revêt plusieurs acceptions, liées à l'intégration européenne (ou construction de l'Union européenne, phénomène parallèle mais distinct de celui lié à la communautarisation du droit sous l'égide de la Cour européenne des droits de l'homme qui regroupe un bien plus grand nombre d'États que les seuls États-membres de l'UE).

Plusieurs définitions du terme ont été proposées par les politistes, chacune étant sous-tendue par des conceptions différentes de l'intégration européenne. Robert Landrech insiste par exemple, par ce terme, sur l'influence que peut avoir l'intégration européenne sur les politiques nationales des États-membres [1]. Klaus Goetz et Simon Hix partagent des approches similaires[2]. D'autres auteurs, tels que Thomas Risse (en), Maria Green Cowles et James Caporaso[3], entendent par « européanisation » davantage l'émergence de structures de gouvernance proprement européennes, le terme devenant alors synonyme d'intégration européenne ; d'autres, enfin, tels Claudio Radaelli[4], jouent sur ces deux sens, et utilisent le concept d'européanisation pour évoquer le jeu entre ces deux échelles, nationale et européenne[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Landrech, "Europeanization of Domestic Politics and Institutions: The Case of France", Journal of Common Market Studies, 32 (1), 1994, cité par Sabine Saurugger, Théories et concepts de l'intégration européenne, Presses nationales de Sciences-Po, 2009, chap. VIII, "Européanisation et transfert des politiques publiques".
  2. a et b Sabine Saurugger, Théories et concepts de l'intégration européenne, Presses nationales de Sciences-Po, 2009, chap. VIII, "Européanisation et transfert des politiques publiques".
  3. Thomas Risse (en), Maria Green Cowles et James Caporaso, Transforming Europe. Europeanization and Domestic Change, Ithaca (NY), Cornell University Press, 2001, cité par Sabine Saurugger, op. cit.
  4. Claudio Radaelli, "The Domestic Impact of European Public Policy: Notes on Concepts, Methods and the Challenge of Empirical Research", Politique européenne, 5, automne 2001, p.107-142, cité par Sabine Saurugger, op. cit.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]