Euroligue féminine de basket-ball 2009-2010

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Euroligue féminine de basket-ball 2009-2010

Généralités
Sport basket-ball
Lieu Europe
(Final Four à Drapeau : Espagne Valence[1])
Date du 28 octobre 2009 au 11 avril 2010
Participants 24
Palmarès
Vainqueur Drapeau : Russie Spartak Moscou
Finaliste Drapeau : Espagne Ros Casares Valence
Troisième Drapeau : Russie UMMC Iekaterinbourg
Meilleur joueur Drapeau : États-Unis Diana Taurasi
(Spartak région de Moscou)

Navigation

L’Euroligue féminine est une compétition de basket-ball féminin rassemblant les meilleurs clubs d’Europe. La saison 2009-2010 met aux prises 24 équipes de douze pays différents.

Pour la quatrième saison consécutive, le club russe du Spartak région de Moscou remporte le trophée, en battant en finale le club espagnol de Ros Casares Valence sur le score de 87 à 80. L'Américaine de Moscou Diana Taurasi remporte pour sa part son second titre consécutif du Final Four. Le second club russe de la compétition, UMMC Iekaterinbourg, éliminé par Moscou en demi-finale, termine à la troisième place après une victoire 84 à 50 sur les Polonaises de Wisła Can-Pack Cracovie. La finale s'est disputée au Pabellon Municipal Fuente de San Luis devant 7 800 spectateurs, établissant ainsi le record de spectateurs pour une rencontre d'Euroligue féminine[2].

Équipes participantes et groupes[modifier | modifier le code]

La désignation des 24 équipes participant à la compétition se fait de la manière suivante :

  • 21 clubs sont désignés en fonction d'un classement des nations et des clubs ;
  • une place est réservée au champion de l'édition précédente, le Spartak région de Moscou ;
  • les deux dernières places sont des wild card.

De plus aucune nation ne peut avoir plus de trois équipes[3].

La Russie, malgré les bons résultats de ses clubs ces dernières années, ne présente que deux clubs, le tenant du titre depuis trois saisons Spartak région de Moscou, et UMMC Iekaterinbourg demi-finaliste depuis deux saisons. Le CSKA Moscou, autre club dominant de ces dernières années, doit déclarer forfait en raison de problèmes financiers. Il est remplacé par le club polonais du Wisła Cracovie.

Quatre nations présentent trois clubs : l'Espagne, dont deux clubs ont atteint la finale sur les trois dernières éditions, la France, la Hongrie et la Pologne[4].

Récit de la compétition[modifier | modifier le code]

Les clubs Russes d'Ekaterinbourg de Spartak région de Moscou sont les deux grands favoris de la compétition. Ces deux équipes présentent deux gros effectifs. Sandrine Gruda, l'une des meilleures joueuses européennes[5] a été rejointe par sa compatriote Céline Dumerc à Ekaterinenbourg. Ann Wauters est venue compléter un secteur intérieur qui possède déjà Maria Stepanova[6]. Le club possède également à l'aile la Polonaise Agnieszka Bibrzycka. La meneuse de jeu est Cappie Pondexter. Le Spartak aligne pour sa part Diana Taurasi, MVP du dernier Final Four, accompagnée de ses compatriotes Sue Bird et Janel McCarville. Le club peut également compter sur la Lettone Anete Jēkabsone-Žogota et sur la Russe Ilona Korstine, transfuge du défunt CSKA Moscou.

Parmi les outsiders, le club espagnol de Ros Casares Valence complète son effectif, déjà composé de Anna Montañana et Amaya Valdemoro, par l'arrivée de l'Américano-Russe Becky Hammon et de Belinda Snell. Un autre club espagnol, Halcón Avenida Salamanque, veut jouer ce rôle d'outsiders avec un effectif composé de Alba Torrens. Penny Taylor a rejoint le club turc de Fenerbahçe İstanbul, tandis que son rival de Galatasaray İstanbul a recruté Ivana Večeřová et Yelena Lewtchanka pour compléter un groupe dont le leader est l'Américaine Sophia Young.

Le premier tour voit le Spartak terminer invaincu dans sa poule. Ekaterinenbourg subit une seule défaite, sur le terrain de Ros Caseres Valence qui termine à la seconde place du groupe. Dans le groupe B, c'est les Polonaises de Wisła Can-Pack Cracovie qui dominent, en ne concédant qu'une seule défaite, devant les Espagnoles d’Halcón Avenida Salamanque. Dans le dernier groupe, c'est le troisième club espagnol Rivas Ecópolis qui termine en tête d'un groupe plus homogène où Bourges se qualifie à la quatrième place.

Les rencontres des huitièmes de finales, puis des quarts, sont déterminées par un ranking, classement, défini grâce aux résultats du premier tour[7]. Lors de ces huitièmes, Bourges échoue dans sa tentative de disputer un quatorzième quart de finale consécutif en Euroligue, non sans avoir contraint les Espagnoles de Salamanque à une troisième manche[8]. Dans les autres rencontres, les équipes les mieux classées à l'issue du premier tour se qualifient à l'exception des Slovaques de Good Angels Košice qui éliminent en deux manches les italiennes de Beretta Famila Schio, et Frisco SIKA Brno qui éliminent lors de la manche décisive Rivas Ecópolis.

Trois des quatre quarts de finale voient le favori l'emporter en deux manches. Le dernier qualifié est le club polonais de Wisła Can-Pack Cracovie qui l'emporte à l'issue de la manche décisive, disputée à domicile, face à Frisco SIKA Brno.

Les deux clubs russes sont de nouveaux opposés, comme lors de l'édition précédente lors de la première demi-finale du Final Four disputé à Valence[9]. le Spartak, conduit par Diana Taurasi, qui domine la rencontre avec 37 points, 12 rebonds et 6 passes, l'emporte 87-79, grâce à un 24 à 12 lors du dernier quart temps[10]. Dans l'autre demi-finale, les Espagnoles de Valence l'emportent facilement 86 à 57.

En finale, les Espagnoles, portées par un public record en Euroligue féminine, restent proche de leurs rivales russes, en étant menées de un point, puis dix et six après respectivement le premier quart temps, le second et le troisième. Taurasi, épaulée par les 20 points et 13 rebonds de Janel McCarville et les 16 points de Ilona Korstin, doit ajouter 29 points, 6 rebonds et 2 passes pour vaincre les Russes qui terminent avec cinq joueuses à dix points ou plus[11]. La rencontre se termine sur le score de 87 à 80 et Taurasi se voit attribuer le titre de MVP, se succédant à elle-même au palmarès de ce trophée.

Premier tour[modifier | modifier le code]

Groupe A[modifier | modifier le code]

# Équipe Pts J G P Pp Pc Diff Résultats (dom.\ext.) Drapeau : Russie Drapeau : Espagne Drapeau : Italie Drapeau : Turquie Drapeau : Lettonie Drapeau : Lituanie
1 Drapeau : Russie UMMC Iekaterinbourg 19 10 9 1 777 588 189 Drapeau : Russie UMMC Iekaterinbourg 82-70 72-51 73-42 92-53 85-56
2 Drapeau : Espagne Ros Casares Valence 18 10 8 2 802 596 206 Drapeau : Espagne Ros Casares Valence 87-68 87-59 77-47 75-60 77-74
3 Drapeau : Italie Taranto Cras Basket 16 10 6 4 701 678 23 Drapeau : Italie Taranto Cras Basket 72-79 78-69 77-63 78-52 81-53
4 Drapeau : Turquie Galatasaray Istanbul 14 10 4 6 665 675 -10 Drapeau : Turquie Galatasaray Istanbul 64-69 62-63 65-66 76-64 71-55
5 Drapeau : Lettonie TTT Riga 12 10 2 8 557 772 -215 Drapeau : Lettonie TTT Riga 53-74 54-78 59-70 60-66 59-57
6 Drapeau : Lituanie TEO Vilnius 11 10 1 9 587 780 -193 Drapeau : Lituanie TEO Vilnius 37-86 48-78 86-80 46-58 68-74

Groupe B[modifier | modifier le code]

# Équipe Pts J G P Pp Pc Diff Résultats (dom.\ext.) Drapeau : Pologne Drapeau : Espagne Drapeau : Italie Drapeau : Hongrie Drapeau : Croatie Drapeau : France
1 Drapeau : Pologne Wisła Can-Pack Cracovie 19 10 9 1 789 734 55 Drapeau : Pologne Wisła Can-Pack Cracovie 62-58 83-72 85-78 77-55 93-73
2 Drapeau : Espagne Halcón Avenida Salamanque 18 10 8 2 758 632 126 Drapeau : Espagne Halcón Avenida Salamanque 60-65 80-62 70-63 81-79 94-53
3 Drapeau : Italie Famila Schio 17 10 7 3 763 710 53 Drapeau : Italie Famila Schio 92-88 64-74 69-62 91-76 81-53
4 Drapeau : Hongrie MiZo Pécs 2010 14 10 4 6 723 670 53 Drapeau : Hongrie MiZo Pécs 2010 71-74 60-69 58-55 80-78 94-42
5 Drapeau : Croatie Gospić CO (+8) 11 10 1 9 721 797 -76 Drapeau : Croatie Gospić Croatia Osiguranje 84-85 52-75 65-88 68-74 85-63
6 Drapeau : France ESB Villeneuve-d'Ascq (–8) 11 10 1 9 631 842 -211 Drapeau : France ESB Villeneuve-d'Ascq 71-77 70-97 57-75 57-76 73-59

Groupe C[modifier | modifier le code]

# Équipe Pts J G P Pp Pc Diff Résultats (dom.\ext.) Drapeau : Espagne Drapeau : Slovaquie Drapeau : République tchèque Drapeau : France Drapeau : Hongrie Drapeau : Pologne
1 Drapeau : Espagne Rivas Ecópolis 17 10 7 3 746 668 78 Drapeau : Espagne Rivas Ecópolis 82-70 94-56 72-67 67-71 85-60
2 Drapeau : Slovaquie Good Angels Košice 16 10 6 4 719 712 7 Drapeau : Slovaquie Good Angels Košice 72-61 73-70 53-64 75-60 75-58
3 Drapeau : République tchèque USK Prague (2-0) 15 10 5 5 769 773 -4 Drapeau : République tchèque USK Prague 76-83 75-89 70-47 98-75 96-79
4 Drapeau : France Bourges (0-2) 15 10 5 5 658 629 29 Drapeau : France Bourges 66-58 83-71 53-60 82-56 84-57
5 Drapeau : Hongrie MKB Euroleasing Sopron 14 10 4 6 723 767 -44 Drapeau : Hongrie MKB Euroleasing Sopron 63-70 74-63 93-96 83-73 78-64
6 Drapeau : Pologne PWSZ Gorzów 13 10 3 7 707 773 -66 Drapeau : Pologne PWSZ Gorzów 79-82 88-95 87-72 49-39 79-72

Groupe D[modifier | modifier le code]

# Équipe Pts J G P Pp Pc Diff Résultats (dom.\ext.) Drapeau : Russie Drapeau : Turquie Drapeau : République tchèque Drapeau : Pologne Drapeau : Hongrie Drapeau : France
1 Drapeau : Russie Spartak Moscou 20 10 10 0 860 639 221 Drapeau : Russie Spartak Moscou 103-59 95-71 85-60 94-51 81-56
2 Drapeau : Turquie Fenerbahçe Istanbul 17 10 7 3 762 748 14 Drapeau : Turquie Fenerbahçe Istanbul 74-88 86-70 75-67 98-78 82-69
3 Drapeau : République tchèque Frisco SIKA Brno 16 10 6 4 729 723 6 Drapeau : République tchèque Frisco SIKA Brno 65-82 74-66 83-72 69-61 83-68
4 Drapeau : Pologne Lotos Gdynia 13 10 3 7 681 743 -62 Drapeau : Pologne Lotos Gdynia 70-77 63-69 77-73 74-61 73-68
5 Drapeau : Hongrie Szeviép Szeged (+15) 12 10 2 8 662 758 -96 Drapeau : Hongrie Szeviép Szeged 58-77 66-70 54-71 71-58 82-66
6 Drapeau : France Tarbes GB (–15) 12 10 2 8 696 779 -83 Drapeau : France Tarbes Gespe Bigorre 75-78 70-83 62-70 81-67 81-80

Phases finales[modifier | modifier le code]

Tableau final[modifier | modifier le code]

Les huitièmes se déroulent au meilleur des trois matchs, le 1er se déroulant chez le mieux classé, le 2e chez le moins bien classé et enfin la belle éventuelle chez le mieux classé en saison régulière. Les quarts de finale se déroulent selon le même principe.

À l'issue des quarts de finale, la ville espagnole de Valence a été désigné pour abriter le Final Four 2010[1].

  Huitièmes de finale   Quarts de finale   Demi-finales   Finale
                             
            Valence 9 avril 2010     Valence 11 avril 2010
 
  Drapeau : Russie Spartak Moscou 90 91
 
  Drapeau : Pologne Lotos Gdynia 71 69  
  Drapeau : Russie Spartak Moscou 90 87
   
    Drapeau : Turquie Fenerbahçe Istanbul 79 85  
  Drapeau : Turquie Fenerbahçe Istanbul 89 60
   
  Drapeau : Italie Taranto Cras Basket 83 55  
  Drapeau : Russie Spartak Moscou 87
   
    Drapeau : Russie UMMC Iekaterinbourg 79  
  Drapeau : Russie UMMC Iekaterinbourg 79 61
  Valence 9 avril 2010
  Drapeau : Turquie Galatasaray Istanbul 55 50  
  Drapeau : Russie UMMC Iekaterinbourg 81
65
   
    Drapeau : Slovaquie Good Angels Košice 56
60
 
  Drapeau : Italie Beretta Famila Schio 67 59
   
  Drapeau : Slovaquie Good Angels Košice 70 65  
  Drapeau : Russie Spartak Moscou 87
   
    Drapeau : Espagne Ros Casares Valence 80
  Drapeau : Pologne Wisła Cracovie 80 64 69
   
  Drapeau : Hongrie MiZo Pécs 2010 53 68 57  
  Drapeau : Pologne Wisła Cracovie 78
72
78
   
    Drapeau : République tchèque Frisco SIKA Brno 74
87
73
 
  Drapeau : Espagne Rivas Ecópolis 83 67 62
   
  Drapeau : République tchèque Frisco SIKA Brno 88 64 77  
  Drapeau : Pologne Wisła Cracovie 59
   
    Drapeau : Espagne Ros Casares Valence 86  
  Drapeau : Espagne Ros Casares Valence 81 85
   
  Drapeau : République tchèque USK Prague 70 74   Troisième place
  Drapeau : Espagne Ros Casares Valence 74 63
    Valence 11 avril 2010
    Drapeau : Espagne Halcón Avenida Salamanque 50 57  
  Drapeau : Espagne Halcón Avenida Salamanque 72 64 64 Drapeau : Russie UMMC Iekaterinbourg 84
   
  Drapeau : France Bourges 53 69 55   Drapeau : Pologne Wisła Cracovie 50
 

Note : Lors des huitièmes et des quarts, l'équipe la mieux classée dispute le premier match à domicile, et la manche décisive si nécessaire. Dans le tableau ci-dessus, il figure en premier dans l'ordre des rencontres.

Rencontres[modifier | modifier le code]

  • Demi-finales :
9 avril 2009
18:30 (CEST)

Spartak région de Moscou Drapeau : Russie 87–79
17-16, 23-27, 23-24, 24-12
Drapeau : Russie UMMC Iekaterinbourg Pabellon Municipal Fuente de San Luis, Valence
Spectateurs : 7 800
Arbitrage :
Drapeau : Slovaquie Petr Sudek
Drapeau : Turquie Engin Kennerman
Drapeau : Grèce Ioánnis Foúfis

Points : Diana Taurasi 37
Rebonds : Diana Taurasi 12
Sylvia Fowles 13
Passes : Diana Taurasi 6

Rapport

Points : Candace Parker 18
Rebonds : Sandrine Gruda 11
Passes : Agnieszka Bibrzycka 4
Deanna Nolan 4

9 avril 2009
20:45 (CEST)

Ros Casares Valence Drapeau : Espagne 86–57
31-15, 26-20, 21-7, 8-15
Drapeau : Pologne Wisła Can-Pack Cracovie Pabellon Municipal Fuente de San Luis, Valence
Spectateurs : 7 800
Arbitrage :
Drapeau : France Chantal Julien
Drapeau : Croatie Alfred Jovović
Drapeau : Allemagne Moritz Reiter

Points : Érika de Souza 23
Rebonds : Érika de Souza 11
Passes : Belinda Snell 4
Anna Montañana 4

Rapport

Points : Ewelina Kobryn 16
Rebonds : Ewelina Kobryn 9
Passes : Iziane Castro Marques 3

  • Finale :
11 avril 2009
18:00 (CEST)

Spartak région de Moscou Drapeau : Russie 87–80
24-23, 25-16, 14-18, 24-23
Drapeau : Espagne Ros Casares Valence Pabellon Municipal Fuente de San Luis, Valence
Spectateurs : 7 800
Arbitrage :
Drapeau : France Chantal Julien
Drapeau : Slovaquie Petr Sudek
Drapeau : Allemagne Moritz Reiter

Points : Diana Taurasi 29
Rebonds : Janel McCarville 13
Passes : Sue Bird 6

Rapport

Points : DeLisha Milton-Jones 19
Rebonds : DeLisha Milton-Jones 8
Passes : DeLisha Milton-Jones 3

  • Finale pour la troisième place :
11 avril 2009
15:30 (CEST)

UMMC Iekaterinbourg Drapeau : Russie 84–50
12-17, 28-11, 17-7, 27-15
Drapeau : Pologne Wisła Can-Pack Cracovie Pabellon Municipal Fuente de San Luis, Valence
Spectateurs : 2 000
Arbitrage :
Drapeau : Turquie Engin Kennerman
Drapeau : Macédoine Igor Mitrovski
Drapeau : Croatie Alfred Jovović

Points : Candace Parker 21
Rebonds : Sandrine Gruda 7
Maria Stepanova 7
Candace Parker 7
Passes : Candace Parker 4

Rapport

Points : Iziane Castro Marques 13
Rebonds : Janell Burse 20


Passes : Marta Fernández 2

Statistiques[modifier | modifier le code]

Nombre de points par rencontre[12]
Classement Joueuse Équipe Statistiques
1 Diana Taurasi Spartak région de Moscou 24,9
2 Angel McCoughtry Good Angels Košice 19,0
3 Candice Dupree Good Angels Košice 18,9
4 Sancho Lyttle Halcón Avenida Salamanque 17,6
5 Sophia Young Galatasaray Istanbul 17,3
Nombre de rebonds par rencontre[13]
Classement Joueuse Équipe Statistiques
1 Candice Dupree Good Angels Košice 11,0
2 Sancho Lyttle Halcón Avenida Salamanque 10,8
3 Janell Burse Wisła Can-Pack Cracovie 10,5
4 Milka Bjelica TEO Vilnius 9,2
5 Crystal Langhorne Rivas Ecópolis 9,0


Nombre de passes par rencontre[14]
Classement Joueuse Équipe Statistiques
1 Andja Jelavić Gospić Croatia Osiguranje 6,7
2 Dalma Ivanyi MiZo Pécs 2010 6,6
3 Samantha Jane Richards PWSZ Gorzów 4,7
4 Clara Bermejo Moreno Rivas Ecópolis 4,3
5 Birsel Vardarli Fenerbahçe Istanbul 4,2

All-Star Game[modifier | modifier le code]

Les premier cinq des deux équipes, une sélection européenne et une sélection du reste du monde, sont désignées par un vote sur internet. Ce vote désigne : Nevriye Yilmaz, Sandrine Gruda, Agnieszka Bibrzycka, Marta Fernández et Becky Hammon pour la sélection européenne et Diana Taurasi, Penny Taylor, Nicole Powell, Janell Burse, Sophia Young pour le reste du monde[15].

Or une règle stipule que seules deux joueuses d'un même club peuvent participer à cet événement. Nicole Powell doit donc laisser sa place, devancée dans les votes par ses coéquipières Marta Fernandez et Penny Taylor. Cappie Pondexter, la joueuse suivante dans les votes, ne peut pas participer en raison de la même règle et c'est Candice Dupree qui prend la cinquième place de la sélection du reste du monde[15].

Les deux équipes sont les suivantes [16].

Sélection européenne
  • cinq de départ
Drapeau : Turquie Nevriye Yilmaz (Fenerbahçe Istanbul)
Drapeau : Pologne Agnieszka Bibrzycka (UMMC Iekaterinbourg)
Drapeau : Espagne Marta Fernández (Wisła Cracovie)
Drapeau : France Sandrine Gruda (UMMC Iekaterinbourg)
Drapeau : Russie Becky Hammon (Ros Casares Valence)
  • Remplaçantes
Drapeau : Lettonie Anete Jēkabsone-Žogota (Spartak région de Moscou)
Drapeau : Espagne Clara Bermejo Moreno (Rivas Ecópolis)
Drapeau : Espagne Alba Torrens (Halcón Avenida Salamanque)
Drapeau : Italie Laura Macchi (Famila Schio)
Drapeau : Hongrie Anna Vajda (MiZo Pécs)
Drapeau : Serbie Ivana Matović (Lotos Gdynia)
Drapeau : France Emmeline Ndongué (Bourges Basket)
  • Entraîneur
Isma Canto (Ros Casares Valence)
  • Assistant
Jacek Winnicki (Lotos Gdynia)
 
Reste du monde
  • cinq de départ
Drapeau : États-Unis Diana Taurasi (Spartak région de Moscou)
Drapeau : Australie Penny Taylor (Fenerbahçe Istanbul)
Drapeau : États-Unis Candice Dupree (Good Angels Košice)
Drapeau : États-Unis Janell Burse (Wisła Cracovie)
Drapeau : États-Unis Sophia Young (Galatasaray Istanbul)
  • Remplaçantes
Drapeau : États-Unis Lindsay Whalen (USK Prague)
Drapeau : États-Unis Catherine Joens (Rivas Ecópolis)
Drapeau : États-Unis DeLisha Milton-Jones (Ros Casares Valence)
Drapeau : États-Unis Angel McCoughtry (Good Angels Košice)
Drapeau : États-Unis Taj McWilliams-Franklin (Gambrinus)
Drapeau : Australie Erin Phillips (Lotos Gdynia)
Drapeau : États-Unis Rebekkah Brunson (Taranto Cras Basket)
  • Entraîneur
Pokey Chatman (Spartak région de Moscou)
  • Assistant
Dariusz Maciejewski (Wisła Cracovie)

La rencontre, qui a lieu le 9 mars 2010 à Gdynia voit la sélection européenne l'emporter sur le score de 93 à 89. Agnieszka Bibrzycka, joueuse de UMMC Iekaterinbourg et ancienne joueuse du club local de Lotos Gdynia est désignée MVP de la rencontre avec 20 points[17].

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « 2010 EuroLeague Women final four hosts are Ros Casares », sur www.womensbasketball-in-france.com,‎ 8 mars 2010 (consulté le 10 avril 2010)
  2. (en) « 2010 Final Four sets attendance records », sur www.fibaeurope.com,‎ 13 avril 2010 (consulté le 13 avril 2010)
  3. [PDF] « EuroLeague Women » (consulté le 10 avril 2010)
  4. (en) « Euroleague Women teams for 2009 - 10 announced », sur www.fibaeurope.com (consulté le 14 avril 2010)
  5. Sandrine Gruda est élue meilleure joueuse européenne de l'année en février 2010.
  6. (en) « Ekaterinenburg get even stronger with Dumerc, Wauters », sur www.fibaeurope.com (consulté le 14 avril 2010)
  7. (en) « Euroleague Women eighth-final pairings set », sur www.fibaeurope.com,‎ 21 janvier 2010 (consulté le 14 avril 2010)
  8. « Fin de série pour Bourges en Euroligue », sur www.basketfrance.com,‎ 11 février 2010 (consulté le 14 avril 2010)
  9. Une règle de la compétition stipule que, si deux équipes d'une même nation se qualifient pour le Final Four, elles doivent alors obligatoirement s'opposer lors d'une demi-finale.
  10. « Le Spartak au finish », sur www.lequipe.fr,‎ 9 avril 2010 (consulté le 14 avril 2010)
  11. (en) « Spartak Moscow Region 87 - 80 Ros Caseres », sur www.fibaeurope.com (consulté le 14 avril 2010)
  12. « Statistics leader Point per game », sur www.fibaeurope.com (consulté le 13 avril 2010)
  13. « Statistics leader Total rebounds », sur www.fibaeurope.com (consulté le 13 avril 2010)
  14. « Statistics leader Assists », sur www.fibaeurope.com (consulté le 13 avril 2010)
  15. a et b (en) « Women All Star Games starter announced », sur www.fibaeurope.com,‎ 1er février 2010 (consulté le 10 avril 2010)
  16. (en) « Women All Star Games subs announced », sur www.fibaeurope.com,‎ 3 février 2010 (consulté le 10 avril 2010)
  17. (en) « Biba MVP as Europe edge rest of world », sur www.fibaeurope.com,‎ 3 février 2010 (consulté le 10 avril 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]