Euro en Lettonie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Euro et Lettonie)
Aller à : navigation, rechercher
  •      Zone euro
  •      États de l'UE faisant partie du MCE II, obligés de rejoindre la zone euro
  •      États de l'UE faisant partie du MCE II, qui ne sont pas obligés de rejoindre la zone euro, débat cependant en cours dans ces pays (Danemark)
  •      États de l'UE qui ne sont pas obligés de rejoindre la zone euro (Royaume-Uni)
  •      États de l'UE qui sont obligés de rejoindre la zone euro
  •      États utilisant l'euro sans faire partie de l'UE

L'obligation d'introduire l’euro en Lettonie découle du traité d'Athènes qui a permis l'adhésion de la Lettonie à l'Union européenne le 1er mai 2004. La monnaie de la Lettonie était le lats avant l'adoption de l'euro. Selon le traité d'Athènes, les nouveaux membres du l'Union européenne « doivent rejoindre l'union économique et monétaire à partir de la date d'adhésion », ce qui signifie que la Lettonie devait adopter l'euro, ce qu'elle a fait au 1er janvier 2014[1].

La Lettonie est membre de l'union économique et monétaire de l'Union européenne (UEM) et avait initialement prévu de rejoindre la zone euro au 1er janvier 2008. En février 2012, le ministre des finances suédois Anders Borg a rappelé à la Lettonie de ne pas retarder son objectif de 2014, date prévue pour l'adoption de l'euro[2] et le Parlement a adopté une loi fixant la date du 1er janvier 2014. Le 5 juin 2013, la Commission européenne valide cette date[3]. Le 9 juillet 2013, les ministres des finances de l'UE ont autorisé la Lettonie à adopter l'euro le 1er janvier 2014, et ont fixé le taux de conversion à 0,702804 lats pour un euro.

Adhésion à la zone euro[modifier | modifier le code]

La monnaie de Lettonie, le lats, participe au MCE II, et son taux de change avec l'euro varie à plus ou moins 1 %, 1 EUR = 0,702804 LVL. La Lettonie avait tout d'abord prévu d'adopter l'euro le 1erjanvier 2008, mais cela a été repoussé plusieurs fois[4],[5], mais après l'élection du président letton Andris Bērziņš en 2011, ce dernier déclare qu'il a pour objectif de rejoindre la zone euro en 2014. « Personnellement, je suis très optimiste, nous rejoindrons la zone euro le 1er janvier 2014. C'est notre objectif et nous travaillons dur pour mettre en œuvre ce processus »[6].

Le 31 janvier 2013, le Parlement adopte une loi prévoyant l’adhésion à l’euro le 1er janvier 2014[7].

La période de préalimentation des pièces en euros commence le 1er novembre 2013. La période de sous-préalimentation démarre le 10 décembre, en même temps que la mise à disposition du grand public des « sachets premières pièces en euros ». Les comptes sont convertis en euros le 1er janvier 2014. À compter de ce jour et jusqu'au 30 juin de la même année, les lats peuvent être échangés gratuitement contre des billets en euros dans les bureaux de poste et les banques. La double circulation du lats et de l'euro s'achève quant à elle le 14 janvier 2014, faisant des billets et pièces en euros les seuls ayant cours légal à partir du 15 janvier 2014. Les billets et pièces en lats peuvent être échangés dans les bureaux de poste jusqu'au 31 mars 2014 et dans les banques jusqu'au 30 juin 2014. Il pourront néanmoins être échangés sans limite de temps auprès de la Banque de Lettonie[8].

Statut[modifier | modifier le code]

Le traité de Maastricht prévoit initialement que tous les membres de l'Union européenne devront rejoindre la zone euro une fois les critères de convergence atteints. En mai 2012, la Lettonie remplissait 4 des 5 critères. En janvier 2013, elle les remplit tous, laissant envisager une intégration en janvier 2014, à condition notamment que les taux d’intérêt ne remontent pas. Le 5 juin 2013, la Commission européenne a publié son rapport de convergence 2013 sur la Lettonie et recommande l'intégration du pays dans la zone euro à dater du 1er janvier 2014[3], conformément aux prévisions lettonnes.

Critères de convergence
Inflation[A 1] Finances publiques Membre du MCE II depuis Taux d'intérêt à long terme[A 2]
Déficit public annuel / PIB Dette publique / PIB
Valeur de référence - max 3 % max 60 % min 2 ans -
Drapeau de la Lettonie Lettonie (mai 2012)[9] 2,7 % (max 2,9 %) 3,4 % 42,2 % depuis le 2 mai 2005 5,0 % (max 6,2 %)
Drapeau de la Lettonie Lettonie (janvier 2013) 2,3 % (max 2,8 %) 1,7 % 41,9 % depuis le 2 mai 2005 3,24 % (max 3,6 %)
Drapeau de la Lettonie Lettonie (avril 2013)[3] 1,3 % (max 2,7 %) 1,2 % 40,7 % depuis le 2 mai 2005 3,8 % (max 5,5 %)
Notes :
  1. Elle ne doit pas dépasser de plus de 1,5 % l'inflation des trois États membres présentant les meilleurs résultats en matière d'inflation. Les chiffres de l'inflation par pays sont publiées par la BCE.
  2. Ils ne doivent pas dépasser de plus de 2 % les taux des trois États membres ayant les taux d'intérêt les plus bas.
Légende :
  •      Critère satisfait
  •      Critère non satisfait

Dessins des pièces d'euro lettones[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Comme toutes les pièces en euro, les pièces lettones possèdent une face revers commune avec celles des autres pays de la zone euro, qui indique leur valeur faciale, et une face avers spécifique.

Les huit pièces possèdent trois dessins distincts[10]. Les dessins des faces nationales ont été rendus publics en juillet 2006 sur la page web de la banque nationale de Lettonie. Ils représentent :

  • l'allégorie de la Lettonie (une jeune lettonne communément surnommée Milda, équivalent letton de la Marianne française, qui figurait déjà sur les pièces de 5 lats avant la Seconde Guerre mondiale) sur les pièces de 1 et 2 euros,
  • les armoiries de la Lettonie sur les pièces de 10, 20 et 50 centimes,
  • le blason de la Lettonie sur les pièces de 1, 2 et 5 centimes.

Sur la partie externe de tous ces dessins figurent les douze étoiles de l'Union européenne.

Initialement, le monument de la Liberté devait figurer sur les pièces de 2 euros, mais leur conception ne répondait pas aux critères de la BCE (le monument ne tenait pas en entier sur la pièce), elle fut donc modifiée. La Lettonie fut d'avis qu'un changement de conception de la pièce représentant le monument de la Liberté ne permettrait plus de le reconnaître et décida alors d'utiliser l'allégorie de la Lettonie sur ses pièces de 1 et 2 euros[11].

Un appel d'offres pour fabriquer les pièces lettones en euro fut lancée le 20 septembre 2012[12],[13]. Le 10 décembre suivant, on annonça que ce serait l'atelier du Bade-Wurttemberg de Stuttgart qui fabriquerait les pièces[14].

Pour les images des faces communes, et les caractéristiques techniques des pièces, voir l'article général sur les pièces en euro.

Taux de conversion[modifier | modifier le code]

L'euro a remplacé l'ancienne monnaie nationale, le lats, le 1er janvier 2014 (entrée dans la zone euro) au taux de conversion de 1 euro = 0,702 804 lats. Les pièces en euro lettonnes ont cours légal dans la zone euro depuis cette date.

Faces nationales[modifier | modifier le code]

Première série (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

Pièces en euro de la Lettonie | Faces nationales
0,01€
0,02€
0,05€
LV 1 cents.png
LV 2 centi.png
LV 5 centi.png
Les petites armoiries de la Lettonie.
0,10€
0,20€
0,50€
LV 10 centi.png
LV 20 centi.png
LV 50 centi.png
Les grandes armoiries de la Lettonie.
1€
2€
Gravure sur la tranche (2€)
LV 1 eiro.png
LV 2 eiro.png
2 eiro LV josta.jpg
L'allégorie de la Lettonie. Dieu bénisse la Lettonie (letton).

Pièces commémoratives de 2 euros[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pièce commémorative de 2 euros.
Pièces commémoratives de 2 euros de la Lettonie
2014

À compléter.

Tirage des pièces de circulation courante[modifier | modifier le code]

Tableau des millésimes des pièces en circulation courante
0,01 € 0,02 € 0,05 € 0,10 € 0,20 € 0,50 € 1,00 € 2,00 €
2014 oui oui oui oui oui oui oui oui

Opinion publique[modifier | modifier le code]

L'opinion publique est divisée à propos de l'adoption de l'euro. Selon un sondage publié en décembre 2012, 35 % des Lettons sont favorables à l'adoption de la monnaie unique, dont seulement 10 % « dès que possible ». Ils sont 37 % à s'y opposer et donc 28 % sont sans avis[15]. Selon une autre enquête conduite par la banque DnB NOR, ils sont 50 % à s'y déclarer favorables, dont seulement 8 % soutiennent une adhésion dès 2014. Ils sont 41 % à s'y opposer et 9 % sont indécis[7].

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :