Eurema hecabe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eurema hecabe est un insecte lépidoptère de la famille des Pieridae, de la sous-famille des Coliadinae et du genre Eurema.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Eurema hecabe (Carl von Linné, 1758)

Synonymes : Papilio hecabe (Linnaeus, 1758), Terias hecabe (Fruhstorfer, 1910).

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Ce papillon se nomme en anglais Common Grass Yellow.

la bordure de l'apex est visible en transparencel'apex
Common Grass Yellow (Eurema hecabe) in Kawal WS, AP W IMG 1779.jpg

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Eurema hecabe hecabe à Célèbes.
  • Eurema hecabe albina Huang, 1994
  • Eurema hecabe amplexa (Butler, 1887)
  • Eurema hecabe biformis (Butler, 1884)
  • Eurema hecabe brevicostalis Butler à Timor
  • Eurema hecabe contubernalis (Moore, 1886)
  • Eurema hecabe diversa (Wallace, 1867)
  • Eurema hecabe hobsoni (Butler, 1880)
  • Eurema hecabe kerawara Ribbe
  • Eurema hecabe latilimbata (Butler, 1886)
  • Eurema hecabe nivaria Fruhstorfer aux iles Salomon
  • Eurema hecabe oeta (Fruhstorfer, 1910)en Papouasie.
    • Eurema hecabe phoebus (Butler, 1886)dans le nord de l'Australie.
  • Eurema hecabe solifera (Butler, 1875) dans la savane tropicale africaine[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le mâle et la femelle sont d'une couleur jaune plus ou moins intense sur les deux faces. L'apex des antérieures est largement bordé de marron foncé à noir sur le dessus.

Le dessous peut être uniformément jaune ou taché de marron.

Il existe un dimorphisme lié à la saison.

Chenille[modifier | modifier le code]

la chenille est verte.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Biologie[modifier | modifier le code]

Il vole toute l'année dans la partie tropicale de l'Australie, le nord du pays. C'est un migrateur vers le sud durant la période chaude, il n'est pas résident dans le sud de l'Australie même si par endroits il peut exister de petites colonies de semi-résidents[2].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôtes sont nombreuses, les Acacia, Sesbania, Cassias (Cassia surrattensis), Caesalpinia, Albizia (Albizia lebbeck), Breynia oblongifolia, Breynia cernua, Breynia nivosa, Hypericum aethiopicum, Phyllanthus tenellus, Leucaena glauca, Sesbania aculeata, Indigofera[1].

Parasitisme[modifier | modifier le code]

Eurema hecabe est parasité par des Wolbachia[3].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent dans toute l'Afrique, à Madagascar, dans le sud de l'Asie et jusqu'en Australie[1].

Biotope[modifier | modifier le code]

le dessus

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c funet
  2. butterfly of Australia
  3. (en) Masato Hiroki, Yohsuke Tagami, Kazuki Miura & Yoshiomi Kato, « Multiple infection with Wolbachia inducing different reproductive manipulations in the butterfly Eurema hecabe », Proceedings of the Royal Society B, vol. 271,‎ 2004, p. 1751–1755 (lire en ligne [PDF])

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]