Euralille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Euralille
La Tour de Lille et la tour Lilleurope
La Tour de Lille et la tour Lilleurope
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Ville Lille
Étapes d’urbanisation 1994
Géographie
Coordonnées 50° 38′ 11″ N 3° 04′ 29″ E / 50.6363701, 3.0747986 ()50° 38′ 11″ Nord 3° 04′ 29″ Est / 50.6363701, 3.0747986 ()  
Superficie 120 ha = 1,2 km2
Transport
Gare Lille-Flandres
Lille-Europe
Métro (1) (2)
Tramway (R) (T)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Euralille

Géolocalisation sur la carte : Lille

Voir la carte administrative de Lille
City locator 14.svg
Euralille

Géolocalisation sur la carte : Lille

Voir la carte topographique de Lille
City locator 14.svg
Euralille
Liens
Site web www.saem-euralille.fr

Euralille est le troisième quartier d'affaires de France après La Défense (Paris) et La Part-Dieu (Lyon). Il est situé à Lille, dans la région Nord-Pas-de-Calais. Il bénéficie de nombreuses infrastructures, en particulier deux gares, les gares de Lille-Flandres et Lille-Europe, un boulevard périphérique, un tramway, et le plus long réseau de métro automatique au monde.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le projet de construction d'un nouveau quartier tourné vers le tertiaire nait sous l'impulsion de Pierre Mauroy au milieu des années 1980, lorsque Lille cherche à se reconvertir après la crise de ses activités industrielles traditionnelles. Il prend corps lorsque Margaret Thatcher adhère au projet de construction du tunnel sous la Manche et que, en 1987, la SNCF accepte un tracé de la future ligne TGV passant par Lille. Mais la ville de Lille financièrement exsangue à cette époque est incapable de faire face aux coûts d'un tel projet urbain. Jean Peyrelevade et Patrick Marnot suggèrent un montage consistant à vendre des droits à construire à de grands promoteurs adossés à des banques. Dès 1988 une petite cellule sous l'autorité de Jean-Paul Baïetto détermine le schéma en triangle du futur morceau de ville à développer. En 1990, la société anonyme d'économie mixte Euralille, chargée de l'aménagement et du développement du nouveau quartier, est créée. L'investissement initial passe notamment par la vente d'une cinquantaine d'hectares d'anciens casernements, fortifications et terrains vagues appartenant à la Ville de Lille devenus obsolètes.

Le quartier d'Euralille sera inauguré en 1994, après l'arrivée de la LGV Nord à Lille[1]. Il est aujourd'hui le troisième quartier d'affaires de France après La Défense et La Part-Dieu.

Euralille s'étend sur près de 110 hectares et comprend plus de 740 000 m2 de planchers associant bureaux, activités, commerces, logements et équipements, ainsi qu'un important programme d'espaces verts et d'espaces publics.

Rem Koolhaas est l'architecte-urbaniste qui a conçu l'ensemble du projet urbain. Les architectes Jean Nouvel, Christian de Portzamparc ou Claude Vasconi y ont participé à travers la réalisation de bâtiments individuels, notamment Christian de Portzamparc avec la tour surnommée la « Chaussure de ski » ou le "Flipper".

Sites remarquables[modifier | modifier le code]

  • La Tour de Lille est l'œuvre de l'architecte Christian de Portzamparc, elle est d'une hauteur de 120 m, ce qu'il lui vaut d'être la quatrième plus haute tour de province derrière la tour de la Part-Dieu de Lyon, la tour CMA-CGM à Marseille et de la tour de Bretagne de Nantes. Elle présente la particularité de surplomber la gare TGV Lille Europe et de n'avoir aucune arête parallèle à une autre. Devenue symbole du renouveau de la métropole lilloise, elle changea de nom en 2006 pour s'appeler "Tour de Lille".
  • La Tour Lilleurope est signée des architectes Claude Vasconi et Jean-Claude Burdèse, elle fut inaugurée en 1995 et possède une surface de 27 437 m². D'une hauteur de 110 m, soit 10 m de moins que sa voisine, elle possède néanmoins 4 étages en plus. Sa structure mixte associe le béton et la charpente métallique. Elle a aussi pour caractéristique d'enjamber les voies SNCF.
  • Le centre commercial Euralille de l'architecte Jean Nouvel comprend un hypermarché Carrefour de 12 000 m² et une galerie marchande de 120 boutiques, pour un total de 66 000 m² de surfaces de vente.
  • La Maison de L'architecture installée sous le viaduc de Le Corbusier.
  • Lille Grand Palais, (Rem Koolhaas/OMA, 1990-94), initialement nommé "congrexpo", rassemble sous son toit elliptique le Zénith-Arena (salle de concert de 7000 places), 3 amphithéâtres et un hall d'exposition. C'est le seul site de France à réunir ces trois infrastructures sous le même toit.
  • L'INPI (Institut national de la propriété industrielle) a décentralisé ses locaux à Euralille.
  • Un parc urbain de 7 ha : le parc Henri Matisse conçu par Gilles Clément.
  • La Gare de Lille-Flandres qui accueille tous les TER de la région ainsi que quelques TGV (notamment direction Paris-Gare du Nord), trains Corail, ainsi que les trains hors Thalys en direction de la belgique.
  • La Gare de Lille-Europe accueille les TGV, les Thalys et les Eurostar.
  • L'Aéronef, salle de spectacle.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Offre hôtelière[modifier | modifier le code]

  • Hôtel Casino Barrière Lille, hôtel 5 étoiles, 125 chambres et 17 suites grand confort.
  • L'Hôtel Crowne Plaza Lille, hôtel 4 étoiles, 121 chambres, dont une suite, réparties sur 10 étages
  • Suite Novotel Lille Europe, hôtel 3 étoiles, 126 suites de 30m²
  • L'Hôtel Lille Europe, hôtel 2 étoiles, 97 chambres
  • Les Citadines Appart'hôtel, résidence, 101 chambres ou appartements
  • Séjours & Affaires Lille-Europe, résidence hôtelière, 119 chambres ou appartements

Euralille et le stationnement[modifier | modifier le code]

Comme toutes les grandes villes, le stationnement pose problème à Lille à ceux qui se déplacent en voitures. De 2006 à 2008, un nouveau parking souterrain a été construit à côté du siège de Lille Métropole Communauté Urbaine. Il comporte six niveaux.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

De manière générale, chaque tour d'Euralille possède ses propres parkings souterrains.

Les quartiers d'Euralille[modifier | modifier le code]

Euralille est composé de cinq quartiers. Un sixième, Euralille III est actuellement à l'étude.

Euralille-Centre[modifier | modifier le code]

Euralille-Centre est composé des tours :

  • Tour de Lille
  • Tour Lilleurope
  • L'hôtel Lille Europe
  • Les tours Eurocity I, Eurocity II, Eurocity III, Eurocity IV, Eurocity V. Elles sont attenantes au centre commercial et mesurent chacune 59,30 mètres. Les trois premières tours ont été inaugurées en même temps que le quartier, la quatrième a été construite au début des années 2000 et la cinquième a été inaugurée à l'été 2009[2].
  • ...

Les sites remarquables sont quasiment tous situés dans la partie Euralille Centre. Mais, au fil des années, Euralille s'étend de plus en plus vers le Nord-Ouest et le Sud-Est.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Saint Maurice[modifier | modifier le code]

Face aux tours de Lille et de Lilleurope, l'îlot Saint-Maurice s'étend jusqu'aux anciennes maisons du faubourg Saint-Maurice Pellevoisin. Le quartier se caractérise par une grande diversité architecturale et par la qualité des espaces publics mis en œuvre. Le parc des Dondaines et sa ferme, au sud, et le jardin du cimetière de l'Est, au nord, en font l'un des quartiers les plus verts. Ce quartier est composé de petits immeubles et est essentiellement à vocation résidentielle. Il est séparé d'Euralille-Centre par le boulevard.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Romarin[modifier | modifier le code]

Le quartier du Romarin apparait à l'horizon.

Ce quartier relie Euralille-Centre au Grand Boulevard. Il s'étend jusqu'aux lycées Pasteur de Lille et Valentine Labbé de La Madeleine[3].

Chaude Rivière[modifier | modifier le code]

Ce quartier est situé entre Euralille Centre à l'Ouest et Euralille 2 au Sud. Il est actuellement en construction[4]. Plusieurs tours de moyenne taille sont prévues.

  • Un immeuble aussi grand que les deux principaux (Tour de Lille et Tour Lilleurope) apparait sur une vidéo de démonstration[5]. Il est situé à côté du périphérique[6]. Pour l'instant, il n' y a pas beaucoup d'informations sur ce projet.
  • L'immeuble du casino est haut de 22 mètres et l'hôtel attenant devrait atteindre 40 mètres de hauteur[7].
  • L'immeuble Onix possède huit étages, en plus du rez-de-chaussée[8].
  • Lille Grand Palais fait partie de ce quartier. Tout ce qui se situe au Sud fait partie d'Euralille 2.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Euralille 2[modifier | modifier le code]

Un second projet, Euralille 2, est en cours de réalisation sur un terrain de 22 hectares entre Lille Grand Palais et la gare de fret Saint-Sauveur. Ce projet, composé d'un front urbain périphérique, a été conçu par l'agence Dusapin-Leclercq (Fabrice Dusapin et François Leclercq) associée à l'agence d'architecte-paysagiste Ter.

Ce nouveau quartier, qui accueille le nouvel hôtel de la Région, est composé d'équipements, de bureaux, de 600 logements, d'un hôtel quatre étoiles, d'un casino, d'une offre bars-restaurants et de quelques espaces verts, dont l'un destiné à être habité dit « Bois habité ». Contrairement à ce qui est souvent cru, Lille Grand Palais fait partie de Chaude Rivière et non pas d'Euralille 2.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

À l'heure où ces images ont été prises, le quartier était encore en construction. Le quartier possède des immeubles de quatre étages mais aussi quelques tours plus hautes comme la résidence Le Polychrome[9]. 77 appartements sont prévus dans cette résidence.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

La station de radio France Bleu Nord s'est installée au Polychrome le 11 avril 2013.

Euralille 3[modifier | modifier le code]

Un nouveau projet d'extension est à l'étude sur l’emplacement de l’ancienne gare Lille-Saint-Sauveur, qui permettrait de faire la jonction entre Euralille 2 et la porte de Valenciennes, dans le quartier de Moulins.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • José-Luis Sainz Guerra (Coordinador), La remodelación de la ciudad europea, Valladolid, España, (ISBN 978-84-8448-417-2), 2007, Publicaciones Universidad de Valladolid
  • Collectif, Euralille, chroniques d'une métropole en mutation (1988-2008), France, (ISBN 978-2-915755-16-9), 2008, Dominique Carré Editeur
  • Collectif "59777" Ecrivain : Hervé Leroy. Photographes : Jean-Pierre Duplan, Richard Baron, Yves Morfouace, Eric Le Brun. Version bilingue (français - anglais traduit par Gillian Kennedy). Livre publié par les éditions Light Motiv (59110 La Madeleine) ISBN 9782952471756

Notes et références[modifier | modifier le code]