Eulalie de Barcelone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte Eulalie.
Sainte Eulalie de Barcelone
Image illustrative de l'article Eulalie de Barcelone
Sainte Eulalie (église des Josepets à Barcelone)
Vierge et martyre
Naissance 289
Barcelone, Espagne
Décès 304  (à 15 ans)
Barcelone, Espagne
Nationalité Flag of Spain.svg Espagnole
Vénéré à Barcelone dont la cathédrale porte le nom.
Canonisation 633
Vénéré par l'Église catholique romaine
Fête 12 février
Attributs La croix, la palme
Saint patron de Barcelone, de Perpignan et de Riudecols.

Sainte Eulalie de Barcelone, née en 289 et morte en 304[1], est une martyre chrétienne.

Elle est souvent confondue avec sainte Eulalie de Mérida. Elles pourraient bien n'être qu'une seule et même personne.

Hagiographie[modifier | modifier le code]

Sarcophage en albâtre de sainte Eulalie dans la cathédrale de Barcelone

Eulalie est née à Barcelone. Encore très jeune, bouleversée par les persécutions qu'elle voyait infliger aux chrétiens, elle alla se plaindre au gouverneur Dacien qui la fit arrêter immédiatement. On la plaça alors dans un tonneau rempli de bouts de verre, puis le referma et on le fit rouler dans une ruelle. La jeune vierge mourut dans d'atroces souffrances. La légende raconte qu'une colombe s'échappa de son corps martyrisé.






Dicton[modifier | modifier le code]

« Si le soleil luit pour Sainte-Eulalie, pommes et cidre à la folie. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ces dates peuvent varier d'une année selon les auteurs

Lien externe[modifier | modifier le code]