Eugenio Torre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Torre.

Eugenio Torre

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Eugenio Torre en 1984.

Naissance 4 novembre 1951 (62 ans)
Iloilo, Philippines
Nationalité Drapeau des Philippines Philippin
Profession Joueur d'échecs

Eugenio Torre (né le 4 novembre 1951 à Iloilo aux Philippines) est un grand maître philippin du jeu d'échecs. Il est considéré comme le plus fort joueur philippin des années 1980 et 1990.

Carrière[modifier | modifier le code]

Torre apprend les rudiments du jeu de son père quand il a six ans. Comme il présente des aptitudes pour le jeu, il est inscrit à des tournois scolaires qu'il remporte. Sa vie se tourne alors vers le jeu et il passe la plupart de son temps à jouer des matchs d'entraînement avec son frère et son père. Étudiant, il continue à remporter des tournois, notamment le championnat national junior alors qu'il a 16 ans. Il quitte alors l'école pour se consacrer aux échecs et participe bientôt aux Olympiades.

En 1972, il décroche le titre de maître international. En 1974, alors qu'il a 22 ans, il devient le premier grand maître du continent asiatique grâce à une médaille de bronze remportée à l'Olympiade de Nice. Il atteint alors un classement Elo de 2520.

Torre remporte le tournoi de Manille en 1976, devançant le champion du monde en titre, Anatoli Karpov, auquel il inflige une défaite qui fit sensation[1].

Il atteint un pic de sa carrière dans les années 1980, il est alors 17e joueur mondial.

Eugenio Torre en 1982
Eugenio Torre en 1981

Torre se qualifie pour le matchs des candidats au championnat du monde d'échecs 1984. Il est éliminé en quarts de finale par Zoltan Ribli sur le score de 6-4. Torre est moins présent en tournoi après cette défaite. Il devient présentateur d'une émission de télévision quotidienne d'une heure Chess Today.

L'amitié de Torre pour Bobby Fischer était bien connue. Il travailla pour l'équipe de Fischer pour son « match revanche » de 1992 contre Boris Spassky. Torre a également interviewé Fischer pour Radio Bomba des Philippines, où celui-ci tient des propos controversés.

En 1996, il coopère avec Fischer pour le lancement en Argentine des échecs aléatoires Fischer, une variante du jeu d'échecs inventée par le champion américain. À cette période, il raconte qu'un jour, alors qu'il voyage avec Fischer dans un taxi de Buenos Aires, il est reconnu par le chauffeur de taxi qui lui demande « Savez-vous ce qu'est devenu ce cinglé de Fischer ? ».

Compétitions par équipes[modifier | modifier le code]

Sa carrière, qui couvre plus de 40 ans, l'a vu jouer à 19 Olympiades d'échecs consécutives de 1970 à 2006. Il participe à ses 20e et 21e olympiades en 2010 et 2012, égalant puis battant le record de Lajos Portisch. Il a défendu le premier échiquier des Philippines à 17 reprises, excepté aux éditions de 1970, 2006, 2010 et 2012, et gagné 3 médailles de bronze[2]. Il a également participé à six reprises au championnat asiatique par équipe en 1977, 1979, 1981, 1983, 1986 et 1993, et une fois au championnat du monde étudiant par équipe, en 1969.

Torre remporte le championnat des Philippines en 2002, à 51 ans.

En 2006, Torre, avec ses compatriotes Mark Paragua, Wesley So, Oliver Dimakiling, Darwin Laylo et Rolando Nolte, participent au 2e tournoi international de Saint-Marin ou il finit 4e-11e avec 6,5/9.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]