Eugenio Sicomoro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eugenio Sicomoro

Description de cette image, également commentée ci-après

Eugenio Sicomoro au Festival de Solliès-Ville en 2009

Nom de naissance Bruno Brunetti
Naissance 16 septembre 1952 (61 ans)
Rome, Drapeau de l'Italie Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie italien
Profession dessinateur de bande dessinée

Eugenio Sicomoro est le pseudonyme de Bruno Brunetti, dessinateur italien de bande dessinée né à Rome le 16 septembre 1952.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts en tant que dessinateur chez l’éditeur italien Eura Editoriale (it) à la fin des années 1970, réalisant des histoires de western pour l’hebdomadaire Lanciostory. Fin 1978, il crée à Rome l’« École d’avant-garde de la bande dessinée », première du genre dans ce pays, destinée à former les jeunes dessinateurs à ce média[1].

En 1985, sur des textes de Claude Moliterni, il crée dans le magazine Pilote le personnage de Marc Jourdan, inspiré du Rouletabille de Gaston Leroux[2]. Ses premières histoires de western sont rééditées en 1989 dans l’album Rio Grande chez Dargaud. Après un one shot consacré au SIDA écrit par Moliterni, il se lance avec Pierre Makyo au scénario dans la série Lumière froide (Glénat, 2001-2005).

Parallèlement, Sicomoro a illustré des couvertures et des histoires courtes, tout en continuant à travailler pour le public italien. Il a ainsi dessiné quelques numéros de Magico Vento (it) aux éditions Bonelli.

Albums en français[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie d’Eugenio Sicomoro », sur GlénatBD.com (consulté le 18 octobre 2011)
  2. Michel Béra, Michel Denni et Philippe Mellot, BDM Trésors de la bande dessinée 2011-2012, L’Amateur,‎ novembre 2010 (ISBN 978-2-85917-504-7)