Eugein Ier de Strathclyde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eugein Ier de Strathclyde roi de Bretons de Stathclyde au milieu du VIIe siècle.

Origine[modifier | modifier le code]

Dans la généalogie des rois de Strathclyde ou d’Ath Clut du manuscrit Harleian MS 3859, Eugein est désigné comme le fils de Beli et le père d’Elfin.

Règne[modifier | modifier le code]

Selon les Annales irlandaises, en décembre 642[1], le roi Domnall Brecc de Dalriada est défait et tué à la bataille de Strathcarron (West Lothian) par " Hoan" (i.e Owen ou Eugein) le roi des Bretons de Strathclyde.

Dans un poème brittonique un barde célèbre la victoire du « petit-fils de Nwython » et le sort de « la tête de Dyfnwal Frych (Domnall Brecc) rongée par les corbeaux »[2]La date de la mort d’Eugein n’est pas connue il dut disparaitre vers 650 peu de temps après sa victoire.

Eugein est considéré comme un frère ou mieux demi-frère plus âgé du puissant roi des Pictes Bridei mac Bili.

Postérité[modifier | modifier le code]

Le successeur d'Eugein semble avoir été un certain Guret de Strathclyde mort en 658 selon le Annales d'Ulster dont le nom n'est pas mentionné dans la généalogie des rois de Strathclyde ou d’Ath Clut du manuscrit Harleian MS 3859[3]

Eugein/Hoan est le père de:

et selon la généalogie précitée d'un autre fils


Notes[modifier | modifier le code]

  1. Annales d’Ulster U 642.1
  2. Alfred P. Smyth Warlords and Holy Men p. 117 & 118 .
  3. Selon Alan MacQuarrie The Kings of Strathclyde 400-1018 p. 9-10: « Guret est peut être-un frère mais plus certainement un fils d'Eugein/Hoan » .
  4. Annales d'Ulster AU 694
  5. (en) James E. Fraser From Caledonia to Pictland, Scotland to 795 The New Edinburgh History of Scotland. Edinburgh University Press, Edinburgh (2009) (ISBN 978-0-7486-1232-1) p. 313.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Alan MacQuarrie The Kings of Strathclyde 400-1018 dans Medieval Scotland: Crown Lorship and Community, Essay Ouvrage collectif présenté par G.W.S Barrow. Edinburgh University Press (1998) (ISBN 0-7486-1110-X), p. 1-19 & Table p. 6.

Lien externe[modifier | modifier le code]