Eugène Smits

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Smits.
Portrait de jeune fille à la pie, par Eugène Smits
L'enfant à la poupée
Musée d'Ixelles

Eugène Smits, né à Anvers en 1826 et mort à Schaerbeek[1] (Bruxelles) en 1912, est un peintre de l'École belge. Il vécut longtemps à Schaerbeek, commune bruxelloise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'Académie royale des beaux-arts de Bruxelles, il y suivit les cours de François-Joseph Navez.

Il se forma également à Paris et, dès 1861, à Rome. Il revient d'Italie fasciné par la Renaissance.

Il exposa pour la première fois au Salon de Bruxelles de 1875.

Il est un des membres fondateurs de la Société libre des beaux-arts en 1868.

Outre des tableaux d'inspiration mythologique où historique, il excellait surtout comme portraitiste et ses portraits, au crayon coloré ou au fusain, sont très vivants.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Une rue de Schaerbeek porte son nom, la rue Eugène Smits.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bénézit
  • Eugène De Seyn, Dictionnaire biographique des sciences, des lettres et des arts en Belgique, Bruxelles, tome second, 1936
  • Paul Piron, Dictionnaire des artistes plasticiens de Belgique des XIXe et XXe siècles, Ohain-Lasne, 2003

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les rues de Schaerbeek de J.A. Dekoster. Édité par l'asbl AMAS (les Amis de la Maison des Arts de Schaerbeek) – 1981 (page 105)

Lien externe[modifier | modifier le code]