Eugène Prouhet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eugène Prouhet

Naissance 1817
Décès août 1867
Nationalité Drapeau de France Français
Champs mathématiques
mécanique
Institutions École polytechnique
Renommé pour Suite de Prouhet-Thue-Morse

Compléments

Éditeur des cours de Charles-François Sturm

Eugène Prouhet (1817- août 1867) est un mathématicien français, répétiteur à l'École polytechnique. Il a été l'éditeur des Cours d'analyse et Cours de mécanique de Charles-François Sturm. Il est surtout connu par la suite de Prouhet-Thue-Morse, qu'il a implicitement utilisée en 1851, et qui fournit la première solution à un problème de théorie des nombres qui s'appelle le problème de Prouhet-Tarry-Escott.

Travaux[modifier | modifier le code]

Eugène Prouhet a été répétiteur à l'École polytechnique, depuis 1851 au moins, et jusqu'à sa mort. Il a été élève de Sturm, et a édité ses cours, dont la rédaction, débutée au début des années 1850 par Sturm lui-même, a été interrompue par sa mort. Les livres ont connu de nombreuses éditions.

Eugène Prouhet a aussi été éditeur des Nouvelles Annales de Mathématiques depuis 1863 jusqu'à sa mort.

Eugène Prouhet est auteur de 31 publications[1], souvent de courtes notes sur des problèmes d'analyse.

La suite de Prouhet-Thue-Morse[modifier | modifier le code]

Résumé paru dans les Comptes-Rendus de l'Académie des Sciences de Paris, vol 33 (1851), page 225.

Son article le plus connu, intitulé Mémoire sur les relations entre les puissances des nombres, traite d'un problème combinatoire connu maintenant sous le nom de problème de Prouhet-Tarry-Escott. Il fait partie de plusieurs articles, du même auteur, présentés à la même séance de l'Académie des Sciences. En fait, c'est un résumé d'un mémoire présenté à l'Académie. Le mémoire lui-même n'est pas publié[2].

Divers[modifier | modifier le code]

Eugène Prouhet était l'heureux copropriétaire d'un exemplaire de la deuxième impression du livre De Revolutionibus de Nicolas Copernic[3].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les travaux sont listés dans le Catalogue of scientific papers, compilé et publié par la Royal society of London, vol. 5 (1860-1863), pages 30-31 et vol. 8 (1864-1873), page 669. Les volumes sont disponibles, sous forme numérique, sur Gallica.
  2. Wright écrit à ce propos dans son article Prouhet's 1851 solution of the Tarry-Escott problem of 1910 Amer. Math. Monthly, 66 (mars 1959), 199-201:

    « Prouhet's note is no more than an "Extrait par l'auteur" of a "Mémoire présenté" to the Academy. The secretaire-archiviste of the Academy was kind enough to inform me that the memoir was returned to the author in 1852. But there appears to be no trace in the literature of its publication. »

  3. Taton R., Cazenave M.-L. « Contribution à l'étude de la diffusion du De Revolutionibus de Copernic. » dans: Revue d'histoire des sciences. (1974), Tome 27 n°4. pp. 307-328, citent Eugène Prouhet à la page 322. L'exemplaire conservé à la bibliothèque de l’École polytechnique [Cote : B2/3] est en bon état. Sur la page de titre, deux cachets imprimés identiques : « Ex libris Eugène Prouhet et Amicorum. ».

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]