Eugène Louis Melchior Patrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eugène Louis Melchior Patrin est un minéralogiste et un naturaliste français, né le à Lyon et mort le à Saint-Vallier près de Lyon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses parents le destinent au barreau, mais le jeune Eugène préfère les sciences et s’engage dans leur étude. Après la fin de celle-ci, il voyage en Europe et visite l’Allemagne, l’Autriche, la Hongrie, la Pologne. À Vilnius, il rencontre son compatriote Jean-Emmanuel Gilibert (1741-1814) qui lui donne des lettres de recommandation pour l’Académie de Saint-Pétersbourg. Il y est reçu amicalement notamment par Peter Simon Pallas (1741-1811). Il obtient l’autorisation, accompagné par un officier russe, d’explorer la Sibérie contre la promesse de faire parvenir à l’Académie des échantillons des minéraux et autres objets d’histoire naturelle remarquables qu’il peut récolter. Il voyage durant huit ans et il revient à Saint-Pétersbourg en 1787. Mais il s’aperçoit que Pallas a gardé pour lui les échantillons les plus intéressants qu'il avait envoyé pour sa collection personnelle. Il quitte Saint-Pétersbourg en assez mauvais termes avec le naturaliste russe.

Il vient s’installer à Paris et offre au Muséum national d'histoire naturelle sa collection de minéraux sibériens représentant une tonne et demi d’échantillons, tous référencés. Mais l’institution refuse faute de place.

Arrive la Révolution et il est élu, semble-t-il à son grand étonnement, député par les Lyonnais. Il refuse la condamnation de Louis XVI, mais demande son simple bannissement. Il est arrêté en juillet 1793 puis remis en liberté. Il offre à l’École des mines de Saint-Étienne nouvellement créée sa collection de minéraux et est nommé bibliothécaire.

Il fait paraître en 1783 le récit de son expédition sous le titre de Relation d'un voyage aux monts d'Altaïce en Sibérie, fait en 1781 (publié à Saint-Pétersbourg). Connu surtout pour son Histoire naturelle des minéraux, publié à Paris en cinq volumes en l’an IX (1800-1801).

On lui doit d'avoir référencé l'aurichalcite en deux espèces qu'il croyait différente : "Calamine verdâtre" et "Mine de Laiton".

Liens externes[modifier | modifier le code]


Patrin est l’abréviation botanique officielle de Eugène Louis Melchior Patrin.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI