Eugène Ketterer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eugène Ketterer

Description de cette image, également commentée ci-après

Eugène Ketterer en 1864

Naissance 7 juillet 1831
Rouen, Drapeau de la France France
Décès 18 décembre 1870 (à 39 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale Pianiste, compositeur
Formation Conservatoire de Paris
Maîtres Antoine-François Marmontel
Distinctions honorifiques Ordre de la Maison ernestine de Saxe (en)

Eugène Ketterer, né à Rouen le 7 juillet 1831 et mort à Paris le 18 décembre 1870, est un pianiste et compositeur français.

D’une famille originaire d’Alsace, Ketterer fait ses études musicales au Conservatoire de Paris, où il remporte un second prix de solfège en 1847.

Admis dans la classe de piano de Marmontel, il obtient comme seule récompense un premier accessit au concours de 1852.

Il commence bientôt à se faire entendre dans les concerts, puis se mit à publier une multitude de morceaux de piano : fantaisies, transcriptions, etc., qui obtiennent un grand succès auprès du public. Il est si prolifique dans ses compositions qu’en l’espace de quinze ans, le nombre de ses publications en ce genre atteint près de trois cents dans le commerce de musique.

Il meurt de la variole pendant le siège de Paris. La même année, le duc de Saxe-Cobourg-Gotha l’avait élevé chevalier de l’Ordre de la maison ducale Ernestine de Saxe, distinction d’autant plus flatteuse que, d’ordinaire, il ne décernait aux artistes que la médaille du Mérite.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • op. 7 - Grand Caprice Hongrois
  • op. 21 - L’Argentine
  • op. 24 - Grand galop de concert
  • op. 77 - Fleur de bruyère
  • op. 90 - La Châtelaine, valse
  • op. 116 - Valse des fleurs
  • op. 118 - Caprice militaire
  • op. 121 - Boute en train, galop de concert
  • op. 151 - Souvenirs mélodiques Les Puritains, Fantaisie pour le piano sur l’opéra de Bellini, dédiée à Mlle Berthe Chevé
  • op. 156 - Valse des roses
  • op. 231 - La Fête du printemps : fantaisie-ballet sur Hamlet, opéra d’Ambroise Thomas
  • op. 249 - Viens au bord de la mer : mélodie de Ch. Jacques
  • op. 261 - Grande Fantaisie Brillante sur Le Prophète, opéra de Meyerbeer, pour le piano, dédiée à Mlle Suzanne de La Vigne

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]