Eugène Houdry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eugène Houdry (1892 à Domont, Val-d'Oise, France - 1962, Pennsylvanie) fut ingénieur et inventeur. Il fut l'inventeur de plusieurs procédés fondamentaux liés à la fabrication des carburants à la fin des années 1920.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ingénieur de l'école nationale supérieure des Arts et Métiers de Châlons-en-Champagne anciennement Châlons-sur-Marne promotion 1908

Houdry mit au point un procédé de production d'essence synthétique à partir de lignite. Il découvrit un procédé permettant d'obtenir à bas prix de l'essence à très haut indice d'octane.

Il dépose en 1928 un brevet qui présente un craquage catalytique à froid du gazole à l'aide de silicates d'alumine et de titane. Ce procédé permet d'obtenir deux fois plus d'essence qu'avec les procédés classiques.

Il propose son brevet à la Compagnie française des pétroles en 1928, qui n'en veut pas

S'expatriant aux États-Unis en 1930, il y fonde la Houdry Process Corporation. Son brevet s'arrache et des sociétés américaines obtiennent des essences aviation à 110, 130 et même 145 degrés d'octane.

Au cours des années 1940, l'essence aviation produite aux États-Unis et en Grande-Bretagne est presque totalement produite selon le procédé Houdry. Elle donne à l'aviation alliée une très large supériorité en performances sur l'aviation allemande, soviétique ou japonaise.

Il déposera ensuite plus de 200 brevets sur l'amélioration des carburants jusqu'à sa mort en Pennsylvanie en 1962.