Eugène Godard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eugène Godard est un célèbre aéronaute français, né à Clichy le 26 août 1827, mort à Bruxelles en 1890.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un maître-maçon, il entre en 1841 à la petite école du Conservatoire des Arts et métiers. Il y réalise de solides études et se destine à la carrière d'architecte lorsque la passion de voler en ballon le prend en 1845. Cette année-là, après avoir assisté au décollage d'un ballon libre à gaz, Eugène construit sa première montgolfière, qui ne décolle pas. À partir de 1846, il conçoit et lance avec succès plusieurs montgolfières. En 1847, Eugène part avec son frère Louis à Lille. Le 17 octobre, Eugène réalise sa toute première ascension libre en montgolfière[1] et débute sa carrière professionnelle d'aéronaute-constructeur.

En 1849, Eugène se rend à Bordeaux et y rencontre Charles Green, célèbre aéronaute anglais, qui le persuade de voler en ballon gonflé au gaz d'éclairage. Eugène construit alors "le Ville de Bordeaux". Engagé en 1850 à l'Hippodrome de l'Étoile, à Paris, Eugène y exécutera un très grand nombre d'ascensions jusqu'en 1869. Le 6 octobre 1850, à bord du "Ville-de-Paris", Eugène réalise son premier grand vol, de Paris à Gits (Belgique). En 1852, il construit pour Henry Giffard l'enveloppe de son premier dirigeable à vapeur. En 1853, il ascensionne à Vienne et survole pour la première fois les Alpes autrichiennes. Il est le deuxième aéronaute à survoler les Alpes en ballon. En 1854, il fait une série d'ascensions pour le mariage de l'Empereur François-Joseph d'Autriche. Il signe à cette occasion un contrat avec le gouvernement autrichien pour, en cas de guerre, construire des ballons, organiser des compagnies d'aérostiers militaires et exécuter des ascensions d'observation. François-Joseph, reconnaissant, le nomme "Aéronaute de l'Empereur d'Autriche". En août 1855, Eugène quitte la France, avec sa femme et son frère Auguste, et se rend aux États-Unis. Il y restera jusqu'en 1858. Eugène réalise de nombreuses ascensions notamment à New York, La Nouvelle-Orléans, Saint-Louis, Louisville, Cincinnati, San Francisco, etc. Il vole également à Cuba en montgolfière.

Après une ascension très périlleuse réalisée à bord du ballon "l'Américain" lors d'une tempête à Cincinnati, Eugène invente le panneau de déchirure qui permet de dégonfler instantanément une enveloppe de ballon. le 8 septembre 1856, Eugène réalise la première ascension libre humaine au Québec et la première ascension avec passager au Canada avec un ballon construit par lui, "le Canada". En 1859, Eugène part avec sa famille en Italie pour participer à la guerre franco-autrichienne. L'empereur Napoléon III accepte ses offres de services et l'emploie comme aéronaute-observateur à bord de montgolfières. À partir de 1860, Eugène recommence à construire des ballons à air chaud muni d'une chaudière de son invention et connu sous le nom de "Montgodarfières". En 1863, Napoléon III lui décerne le titre et le brevet d'"Aéronaute de l'Empereur". À la fin de 1863, Eugène construit la gigantesque montgolfière "l'Aigle" pouvant contenir 14 000 mètres cubes d'air chaud.

En 1864, son fils nait, prénommé aussi Eugène. Eugène II (1864 - 1910) sera également un célèbre aéronaute et constructeur de ballons. En 1866, Eugène invente un nouveau système de télégraphie optique, remarqué par les autorités militaires. En 1867, il exécute une très intéressante série d'ascensions scientifiques avec Camille Flammarion.

En 1870, lors de la déclaration de la guerre franco-prussienne, Eugène réalise des vols captifs d'observation à Paris. Le gouvernement provisoire de la Défense Nationale lui demande ensuite de construire des ballons pour la poste aérienne[2]. Eugène s'installe dans la gare d'Orléans (gare d'Austerlitz) puis à partir de janvier 1871 dans la gare de l'Est. Avec l'aide de sa femme et de son frère Jules, il y construit 33 ballons, d'octobre 1870 à fin janvier 1871. Après le siège de Paris, il part s'installer à Nantes. Il publie en 1872 un pamphlet : "De la Direction des ballons. Lettres à M. Dupuy de Lôme". Le 28 septembre 1873, en compagnie de son fils Eugène II, Eugène vole à Amiens et emmène avec lui Jules Verne qui réalise sa première et unique ascension en ballon. En 1878, Eugène est attaché comme aéronaute au grand ballon captif d'Henry Giffard aux Tuileries. À partir de 1884, il collabore avec son neveu Louis II et Gabriel Yon aux Grands Ateliers Aérostatiques du Champ-de-Mars, la plus importante manufacture aéronautique de la fin du XIXe siècle. En 1885, alors qu'il est directeur des Arènes du sport aéronautique, il organise la première compétition aérostatique en France. En 1888, il se fixe définitivement à Bruxelles et y meurt le 9 septembre 1890.

Au cours de sa longue et féconde carrière, de 1845 à 1890, Eugène Godard a construit environ 18 montgolfières et 50 ballons à gaz. Il a exécuté environ 1 500 ascensions dans une dizaine de pays, sur deux continents (Europe et Amérique). Il est détenteur de plusieurs records du monde (altitude, distance, durée)[réf. souhaitée].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :