Eugène Courboin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courboin (homonymie).

Eugène Courboin

Naissance 20 décembre 1851
La Fère, Drapeau de la France France
Décès 1915
Drapeau de la France France
Activités illustrateur
caricaturiste
artiste peintre
Maîtres Léon Bonnat et de Coninck
Récompenses prix Bordin de 1914
illustration de La Chambre bleue

Eugène Courboin est un illustrateur et peintre français, né le 20 décembre 1851 à La Fère et mort en 1915.

Élève de Léon Bonnat et de Coninck, il a commencé à exposer au Salon dès 1878. Il a illustré des journaux satiriques tel que L'Assiette au beurre mais aussi Paris illustré, et de nombreux livres et textes.

Il fut conservateur du cabinet des estampes à la Bibliothèque nationale de France et son essai, « L'Estampe française », reçu le prix Bordin de 1914, décerné par l'Académie des beaux-arts de l'Institut de France[1].

Ouvrages illustrés[modifier | modifier le code]

  • « Légende de la Vierge de Münster » de Quatrelles, 1880, édition G. Charpentier (Paris). ;
  • « Un cas de rupture » [2] d'Alexandre Dumas fils, Éditions littéraires de France
  • « L’Homme à l’oreille cassée » d’Edmond About
  • « La Diligence de Ploërmel » [3] par Quatrelles, Hachette, Paris, 1883
  • « Colin Tampon » (1885)
  • « Les Contes de Gil Blas » de Catulle Mendès (1886)
  • « La panacée du capitaine Hauteroche »[4] d'Octave Uzanne, illustrations à l'aquarelle, H. Floury (Paris) (1899)
  • « La Chambre bleue » de Prosper Mérimée, Librairie L. Conquet (1902)
  • « Les Quadrilles de la cour de Napoléon Ier (1806-18316) »[5] de Frédéric Masson (de l'académie française), eau-forte et dessin, H. Daragon (Paris, 1904)
  • « L’Aigle ». Epopée en douze tableaux, poème et musique de G. Fragerolle, Mazo (Paris, 1905)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « L'Estampe française — Graveurs et marchands »[6], G. Van Oest & Cie, librairie d'art et d'histoire (Paris et Bruxelles, 1914).


Références[modifier | modifier le code]

  • Histoire par l'image, biographie et lithographie analysée.
  • Dictionnaire des illustrateurs, 1800-1914. Sous la direction de Marcus Osterwalder. Éditions Ides et Calendes, 1989. p. 263
  1. [1]
  2. Un cas de rupture sur Gallica bnf
  3. La Diligence de Ploërmel sur Gallica bnf
  4. La panacée du capitaine Hauteroche sur Gallica bnf
  5. Les Quadrilles de la cour de Napoléon Ier (1806-18316) sur Gallica bnf
  6. L'Estampe française sur Gallica bnf

Sur les autres projets Wikimedia :