Eugène Cicéri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Illustration du Voyage en Océanie et au Pôle Sud de Dumont d'Urville (dessin de Louis Le Breton, lithographie d'Eugène Cicéri), 1846

Etienne Eugène Cicéri, né le 27 janvier 1813, à Paris, mort le 20 avril 1890, à Bourron-Marlotte, est le dernier fils, et élève du peintre et scénographe Pierre-Luc-Charles Cicéri et le petit-fils du peintre Jean-Baptiste Isabey. Il est lui-même peintre, dessinateur, lithographe et aquarelliste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il reçoit son premier enseignement de son père, ainsi que de son oncle Eugène Isabey (sa mère est la sœur d'Eugène, et la fille de Jean-Baptiste Isabey). Eugène Cicéri subit ensuite, comme beaucoup d'artistes de sa génération, l'influence de l'école de Barbizon. Il travaille le paysage à Fontainebleau et ses environs, et au village de Bourron-Marlotte, où il se fixe en 1849. Il expose pour la première fois au Salon de Paris en 1851. L'année suivante, sa Vue prise au bord du Loing lui vaut une médaille de deuxième classe.

Non seulement peintre, mais aussi aquarelliste, il sacrifie à la mode des « artistes voyageurs » et publie des recueils de lithographies d'après ses dessins, qui témoignent d'un souci de réalisme plus marqué que ses prédécesseurs romantiques, n'hésitant pas à utiliser la photographie comme documentation. Il voyage dans les Alpes et les Pyrénées (Les Pyrénées dessinées d'après nature et lithographiées, 2 vol. : Souvenir de Luchon et de ses environs, Hautes et Basses Pyrénées, Luchon, Laffont, libraire-éditeur).La Suisse et la Savoie d'après les photos de Frederic Martens (éditeur Adolphe Goupil 1859-1865). Il participe aux illustrations des grands recueils du baron Taylor et Charles Nodier, les Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France, en particulier avec des vues de la Bretagne. Il a réalisé quelques paysages en Afrique du Nord qui lui valent d'être aussi classé parmi les orientalistes.

Comme son père, il réalise aussi des décors de théâtre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

Dessins, aquarelles[modifier | modifier le code]

peintures[modifier | modifier le code]

  • 1849 - Géomètres en forêt , hsp, SDbd, dim; 23,6 x 35cm ( vente Deburaux, Barbizon le 3 juin 2007, lot n°106, p.54 du catalogue : "école de Barbizon")

Gravures, lithographies[modifier | modifier le code]

Salons[modifier | modifier le code]

Expositions, galeries[modifier | modifier le code]

  • 1956 Gallery Lotrige (Londres), septembre exposé : Géomètres en forêt -

Prix, récompenses[modifier | modifier le code]

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Iconographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]