Eugène Boch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boch.

Eugène Boch

Description de cette image, également commentée ci-après

Vincent van Gogh, Portrait d'Eugène Boch, appelé aussi le Poète ou le Peintre aux étoiles, 1888 (musée d'Orsay)

Nom de naissance Boch
Naissance 1er septembre 1855
Saint-Vaast, Belgique
Décès 3 janvier 1941
Monthyon, France
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique
Activités Peintre
Mouvement artistique Impressionnisme

Eugène Boch, né à Saint-Vaast le et mort à Monthyon le , est un artiste peintre belge. Il est le plus jeune frère d'Anna Boch.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille d'entrepreneurs installés dans la région du Centre, dont le nom signifie encore quelque chose aujourd'hui Villeroy & Boch et Royal Boch[1], il séjourna dans l'atelier du peintre français Léon Bonnat à Paris, in 1879. Après Boch travailla à l'atelier de Fernand Cormon. Il fut présenté à Van Gogh par Dodge MacKnight. Vincent réalisa son portrait, dit Le Poète quelques mois plus tard en septembre 1888.

Il s'installe en Seine-et-Marne en 1892 à Monthyon, non loin de Paris. En 1909, il épouse Anne-Marie Léonie Crusfond et ils emménagent tous deux dans leur villa La Grimpette en 1910.

Comme sa sœur Anne Boch, Eugène aida des artistes de talent comme Émile Bernard, qu'il rencontra à l'Atelier Cormon, ou comme Paul Gauguin. Il échangea certaines œuvres avec Van Gogh. Ainsi s'édifia une collection remarquable d'œuvres contemporaines.

Quand il meurt, il lègue Le Poète - le titre du portrait que fit de lui Van Gogh et qu'il reçut de Johanna van Gogh-Bonger d'après le testament de Vincent et Théo - au Louvre. Sa collection demeura pour le reste dans sa famille jusqu'à l'année 1996 année où une importante partie de celle-ci fut vendue aux enchères à Paris.

Vincent van Gogh - lettre du 2 octobre 1888 à Eugéne Boch - souvenir du Borinage

Style et oeuvres[modifier | modifier le code]

Gaëtane Warzée signale à son propos son rapport avec son pays natal dans les termes suivants : « Eugène Boch travaille avec les peintres de la Société libre des Beaux-Arts, puis part pour Paris où il se fixe à demeure. La rencontre de Vincent van Gogh, la découverte du sud de l'Europe et du creuset culturel parisien convertissent le peintre à l'impressionnisme. Mais un impressionnisme timide (comme l'écrit lui-même Vincent Van Gogh à propos de son ami) qui est le tremplin d'un art plus solide et plus construit. Essentiellement paysagiste, Eugène Boch joue surtout un rôle important entre la France et la Belgique, dans les relations entre artistes. Bien que revenant dans son pays natal (sur les conseils de Vincent Van Gogh de retour du borinage), pour peindre les vues de son enfance, on ne lui connaît aucun disciple »[2].

Une exposition "Boch & Van Gogh" s'est tenue à la Vincent Van Gogh Huis, à Zundert, Pays-Bas, du 7 février au 6 septembre 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son père Victor fonda avec son oncle Eugène Royal Boch en 1841. La famille Boch développait déjà ce qui est devenu Villeroy & Boch dans la Sarre depuis le XVIIIe siècle.
  2. À l'école de la nature, in Jacques Stiennon, Jean, Patrick Duchesne, Yves Randaxhe (dir.) Cinq siècles de peinture en Wallonie, Bruxelles, Lefebvre et Gillet, 1988, p. 209-216, p. 214

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]