Eudes de Toulouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Eudes de Rouergue)
Aller à : navigation, rechercher

Eudes de Rouerguevers 832[réf. nécessaire], décédé en 918 ou 919 fut comte de Rouergue (877-entre 918 et 919) et comte de Toulouse (886-entre 918 et 919)

Biographie[modifier | modifier le code]

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Eudes est le fils de Raymond Ier, comte de Rouergue et de Toulouse (852-863), vicomte de Limoges (841-863)[réf. nécessaire], comte de Quercy

Il se marie vers 860 avec Garsinde d'Albi, héritière de l'Albigeois, dont il eut:

Autre descendance hypothétique[modifier | modifier le code]

Garsinde, épouse de Guifred Borrell, comte de Barcelone

Le généalogiste Szabolcs de Vajay (de) a proposé, dans un article paru en 1980, de faire de la comtesse Garsinde, l'épouse du comte Guifred Borrell de Barcelone, une fille du comte Eudes de Toulouse et de son épouse Garsinde d'Albi. Il appuyait cette hypothèse sur des arguments onomastiques : d'abord, le prénom Garsinde, que l'épouse de Guifred Borrell partagerait alors avec sa prétendue mère, l'épouse d'Eudes; ensuite, le nom de Richilde que le couple comtal a donné à leur fille et qui aurait été inconnu jusqu'alors dans la famille barcelonaise : Vajay supposait à ce nom une origine albigeoise, donc maternelle[1]. La thèse de la provenance toulousaine de la comtesse Garsinde développée par Vajay a cependant été successivement rejetée par Martin Aurell[2] et Christian Settipani[3], qui ont rappelé que le prénom Richilde avait été auparavant porté par l'une des sœurs de Guifred Borrell.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Szabolcs de Vajay, « Comtesses d'origine occitane dans la Marche d'Espagne aux 10e et 11e siècles. Essai sur le rattachement de Richilde, de Garsende et de Letgardis, comtesses de Barcelone, et de Thietberge comtesse d'Urgel au contexte généalogique occitan », Hidalguía, vol. 28,‎ 1980, p. 601-603
  2. Martin Aurell, « Du nouveau sur les comtesses catalanes (IXe-XIIe siècles) », Annales du Midi, vol. 109, no 219-220,‎ 1997, p. 358
  3. Christian Settipani, La Noblesse du Midi Carolingien, Oxford, Linacre College, Unit for Prosopographical Research, coll. « Prosopographica et Genealogica »,‎ 2004, 388 p. (ISBN 1-900934-04-3), p. 22