Eucalyptus eugenioides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eucalyptus eugenioides, arbre de la famille des Myrtaceae, est une espèce d'Eucalyptus commun en Australie orientale. Il pousse jusqu'à 30 mètres de hauteur dans les formations herbacées et boisées sèches d'eucalyptus aux sols profonds, lourds, à fertilité modérée[1].

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Il a été décrit par Kurt Polycarp Joachim Sprengel en 1827[2], même si George Bentham dans sa Flora Australiensis le considérait comme une sous-espèce de E. piperita[3]. Le nom d'espèce se rapporte à sa similitude avec les arbres du genre Eugenia[4]. Les noms communs anglais incluent thin-leaved stringybark, pink blackbutt, small-leaved stringybark, Wilkinson's stringybark, white stringybark ainsi que thin-leaved stringybark[2]. Le terme «stringybark» renvoie aux longues et minces bandes d'écorce mince que l'on peut détacher de l'arbre[5]

Description[modifier | modifier le code]

C'est un arbre au tronc rectiligne d'une hauteur qui atteint 30 m avec un tronc qui peut être de 70 cm de diamètre à hauteur de poitrine[4]. Filandreuse dans la nature, l'écorce est grise puis brun-rouge et reste sur l'arbre. Les feuilles adultes, d'un vert mat, sont lancéolées et mesurent 10 à 14 cm de long sur 2 à 3,3 cm de large. Les capitules blancs sont disposés en groupes de onze et semblent erratique de mars à septembre[6].

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

On le trouve dans l'est de la Nouvelle-Galles du Sud de Wyndham à la frontière du Queensland[6] et se poursuit ensuite dans les environs de Warwick, au sud du Queensland, avec des populations dispersées plus au nord allant aussi loin que Gladstone[4]. C'est un arbre commun dans les sols de schiste et d'ardoise moyennement fertiles en plaines et basses collines. Il pousse dans les forêts ouvertes avec d'autres arbres tels que Eucalyptus moluccana, Eucalyptus tereticornis, Eucalyptus amplifolia, Eucalyptus viminalis, Eucalyptus longifolia, Eucalyptus crebra et Eucalyptus cinereaainsi que Corymbia maculata et des espèces telles que Melaleuca styphelioides et Melaleuca decora[4],[7]. C'est l'une des espèces menacées de la plaine de Cumberland[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Robinson - Field Guide to the Native Plants of Sydney, ISBN 9780731812110 page 45
  2. a et b « Eucalyptus eugenioides Sieber ex Spreng. », Australian Plant Name Index (APNI), IBIS database, Centre for Plant Biodiversity Research, Australian Government
  3. « Eucalyptus piperita var. eugenioides Benth. », Australian Plant Name Index (APNI), IBIS database, Centre for Plant Biodiversity Research, Australian Government
  4. a, b, c et d (en) Boland, Douglas J.; Brooker, M. I. H.; Chippendale, G. M.; McDonald, Maurice William, Forest trees of Australia, Collingwood, Victoria, CSIRO Publishing,‎ 2006, 5e éd. (ISBN 978-0-643-06969-5, lire en ligne), p. 304
  5. (en) Brian Walters, « ANPSA Plant Guide: Eucalyptus, Corymbia and Angophora - Background », Australian Native Plants Society (Australia),‎ November 2009 (consulté le 7 septembre 2011).
  6. a et b Modèle:NSW Flora Online
  7. (en) Doug Benson, « Ecology of Sydney plant species:Part 6 Dicotyledon family Myrtaceae », Cunninghamia, vol. 5, no 4,‎ 1998, p. 809–987 (lire en ligne)
  8. (en) Department of Sustainability, Environment, Water, Population and Communities, « Cumberland Plain Woodlands », Australian Government,‎ 20 June 2011 (consulté le 7 September 2011)

Sur les autres projets Wikimedia :