Etzer Vilaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Etzer Vilaire

Description de l'image  Etzer Vilaire.jpg.
Activités Avocat, enseignant, poète
Naissance 7 avril 1872
Drapeau : Haïti Jérémie, (Haïti)
Décès 22 mai 1951
Drapeau : Haïti Port-au-Prince, (Haïti)
Genres Poésie, conte

Œuvres principales

  • Le flibustier, essai de roman en vers (1902)
  • Homo, vision de l'enfer (1902)
  • Nouveaux poèmes (1910)

Etzer Vilaire, né le 7 avril 1872 et mort le 22 mai 1951, était un poète, romancier, essayiste, avocat et enseignant Haïtien.

Né à Jérémie, fils de Jean-Baptiste Joseph Vilaire et d'Eugénie Clérié, il étudia le droit et fut avocat et juge. Il fut également professeur de français.

C'est Georges Sylvain qui l'amena à la poésie, et le fit entrer dans le cercle littéraire La Ronde.

Ses premiers écrits rencontrèrent un grand succès. Son recueil Nouveaux poèmes fut couronné par l'Académie française en 1912. Il se rendit à Paris en compagnie de Jean Price-Mars pour recevoir ce Prix littéraire.

Il avait un fils qui s'appelait Marc Edouard.

Sur les autres projets Wikimedia :

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Page d'Amour (1897)
  • Dix hommes noirs (1901)
  • Le Flibustier (1902)
  • Poèmes de la mort, 1898-1905 (1907)
  • Années tendres (1907)
  • Nouveaux Poèmes (1910)
  • Thanathophobe. Roman inédit. Publié partiellement en feuilleton vers 1912.
  • La Mission de Mr le député Etzer Vilaire et de Mr le sénateur Price-Mars à Prague, à Paris et à Genève en 1931, rapport au gouvernement de la République et au Corps législatif"". (Essai avec Jean Price-Mars) Port-au-Prince: Imprimerie de V. Valcin, 1932, 33 pages.
  • Quelques remarques sur le roman de Timoléon C. Brutus "L'Homme d'airain" ;
  • Essai d'étude monographique sur Jean-Jacques Dessalines, fondateur de la nation haïtienne. Port-au-Prince: 1946.

Lien externe[modifier | modifier le code]