Ethnoarchéologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'ethnoarchéologie est une forme d'archéologie expérimentale par laquelle l'archéologue teste ses hypothèses sur des populations traditionnelles encore vivantes.

Cette branche de l'archéologie a été développée principalement par les archéologues anglophones (à commencer par l'Américain Jesse Walter Fewkes en 1900), surtout dans le domaine de la Préhistoire.

En France, l'un des premiers exemples d'application en est l'étude du site de Pincevent par André Leroi-Gourhan.

On peut citer comme recherches plus récentes celles de Jean-Marie Pesez, qui a étudié la culture matérielle du village médiéval par une archéologie porteuse d'un regard de type ethnographique sur les vestiges archéologiques, ou bien les recherches de Valentine Roux sur la cornaline de l'Inde.

L'ethnoarchéologie n'est pas sans difficultés, le fait de s'inspirer du présent pour expliquer le passé, c'est risquer par définition l'anachronisme. Ainsi, Alain Testart prévient :

« De l’ethnoarchéologie, il ne sera pas ici question. Comme je la comprends (mais le mot a des acceptions assez diverses), il s’ agit d’une sorte d’ethnographie expérimentale menée par des archéologues aux fins explicites d’interpréter des données archéologiques en provenance du passé. Ces fins explicites assurent que les observations collectées seront utiles, c’est-à-dire interprétables, en termes archéologiques. Cette méthode est très utile et a produit quelques résultats remarquables que je ne méconnais pas, surtout dans le domaine de la technologie ou de l’organisation spatiale. Mais elle a ses limites. Car on ne va pas expérimenter sur le sacrifice humain. Pas plus qu’on ne pourra observer maintes autres pratiques sociales parce qu’elles ont depuis longtemps disparu sous les coups conjugués des missionnaires, du colonisateur et des marchands. D’où la nécessité de recourir à des observations anciennes (ethno-historiques) et nullement reproductibles » (Testart, 2006:386)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Audouze F., Perlès C. 1980 - L'ethnoarchéologie, in Les Nouvelles de l’Archéologie, 4: 7-10.
  • Binford L. R. 1978 - Nunamiut Ethnoarchaeology, New York, Londres, 509 p.
  • Binford L. 1980 - Le rôle de l'ethnoarchéologie dans la recherche archéologique, in Les Nouvelles de l’Archéologie, 4: 31-33.
  • Roux V. 2000 - Cornaline de l'Inde : des pratiques techniques de Cambay aux techno-systèmes de l'Indus, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, 524 p.
  • Testart A. 2006 - Comment concevoir une collaboration entre anthropologie sociale et archéologie ? À quel prix ? Et pourquoi?, in Bulletin de la Société préhistorique française, 103, 2: 385-395.