Eternal Darkness: Sanity's Requiem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eternal Darkness
Sanity's Requiem
Image illustrative de l'article Eternal Darkness: Sanity's Requiem

Éditeur Nintendo
Développeur Silicon Knights
Concepteur Denis Dyack

Date de sortie Drapeau : États-Unis 24 juin 2002
Drapeau : Japon 25 octobre 2002
Drapeau : Europe 1er novembre 2002
Drapeau : Australie 7 novembre 2002
Genre Survival horror
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme GameCube
Média Mini DVD
Contrôle Manette de jeu

Eternal Darkness: Sanity's Requiem est un jeu vidéo de type survival horror développé par la société canadienne Silicon Knights et édité par Nintendo en 2002 sur GameCube. Il est largement inspiré des œuvres de Lovecraft, sans toutefois en être une adaptation.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'intrigue tourne principalement autour d'Alexandra Roivas, qui enquête sur le mystérieux meurtre de son grand-père, Edward Roivas. Pendant l'exploration du manoir de ce dernier, situé à Rhode Island, elle découvre un passage secret contenant, parmi d'autres objets étranges, un livre constitué de peau et d'os humains. Lorsqu'elle entame la lecture du Livre des Ténèbres éternelles (qui ressemble beaucoup a la description faite par Lovecraft du Necronomicon), elle revit une scène de la vie de Pius Augustus, un centurion romain, datant de 26 ACN. Pius est guidé par des voix peu rassurantes jusqu'à un temple souterrain, où il choisit un mystérieux artefact parmi trois. Celui-ci le transforme en un sorcier mort-vivant et le rend esclave de l'un des trois Anciens, de puissantes entités comparables à des dieux, et desquels l'"Essence" est enfermée dans les artefacts précédemment trouvés. Au fur et à mesure que l'intrigue se dévoile, il devient clair que Pius tente d'invoquer son Ancien dans notre réalité, tandis que le quatrième Ancien, Mantorok, chargé de garder les trois autres est déjà lié à la terre, et incapable de l'arrêter.

Le joueur découvrant les chapitres, Alex se voit revivre les expériences de nombreux autres protagonistes (contrôlés par le joueur) qui ont croisé le chemin de Pius ou d'autres servants des Anciens par delà les siècles, et qui sont, d'une manière ou d'une autre, entrés en contact avec le Livre même. Bien que beaucoup de ces individus soient voués à un destin tragique, leur coopération rassemblera finalement les Essences des trois Anciens restants. Les ancêtres d'Alexandra découvrent la Cité longtemps abandonnée d'Ehn'gha sous leur demeure même, et une puissante machinerie magique à l'intérieur. Alexandra enclenchera le mécanisme grâce aux essences des Anciens, et invoquera un Ancien rival pour combattre celui de Pius.

Alors que les deux Anciens se combattent, Alexandra défie Pius avec l'aide des esprits de ses victimes, pour en fin de compte détruire l'essence de son Ancien. Ce dernier perd le combat, et Alexandra tue Pius. Ensuite, réalisant que les Roivas et leur alliés viennent de laisser le monde libre à la domination d'un autre Ancien, l'esprit d'Edward renvoie rapidement celui-ci là où il était emprisonné. Edward exprime sa fierté à l'égard de sa petite-fille avant de disparaître.

Quelques détail sur les protagonistes, leurs destins tragiques et ce qu'ils ont apporté. source: le jeu lui-même!

Ellia, la danseuse. Fille d'esclave, élevée pour être danseuse, la jolie Ellia lut un jour un livre racontant l'histoire des anciens et du dieu du Chaos, Mantorok. depuis elle rêve de vivre "sa propre aventure, quelque chose avec un intérêt supérieur". Sa curiosité la mène dans un temple dont la porte se referme derrière elle. Après avoir traversé ce temple, déjoué les nombreux pièges et échappé aux monstres sans nom, Ellia trouva, au fond du temple, le fameux Mantorok. Le dieu est à l'agonie. Pius Augustus arrive pour humilier Mantorok, lui faisant comprendre qu'une agonie de plusieurs millénaires l'attend.Il déclare également à Ellia qu'elle servira de nourriture à Mantorok et s'en va. Le dieu lance alors une énergie magique sur elle, censée la détruire sur le coup, mais elle fait partie des élues. Un garde surgit alors et lui déclare que sa vie est épargnée, à condition qu'elle garde un des artefacts : le cœur noir du dieu Mantorok. L'artefact entre alors en elle. Pius la retrouve et la menace de la tuer si elle ne lui dit pas où se trouve le cœur. Elle refuse de parler. Pius la tuera. Mais son âme restera dans son cadavre, attendant la venue d'un autre élu qui viendra récupérer et cacher l'artefact. Elle pourra alors enfin reposer en paix.

Anthony, le messager. Pour de nombreux joueurs, il est celui qui a subi le destin le plus tragique. Messager au temps de Charlemagne le Franc. un mystérieux homme lui demanda un jour d'apporter un message à Charlemagne qui ne doit être lu que par lui. Curieux, ou méfiant, (et vu la tête de l'homme, on le comprend) Anthony lira le message. à peine a-t-il ouvert le parchemin qu'il reçoit un sortilège en pleine tête. Comprenant qu'un complot se trame contre le roi, il décide "de l'informer de cette traîtrise". Il arrive dans une église où Charlemagne est censé avoir une entrevue avec l'évêque. il doit trouver la clé de l'évêque pour parler au roi. Mais des évènements étranges se déroulent dans l'église : un moine a été retrouvé mort, la poitrine éclatée, comme si quelque chose avait jailli de son corps. L'évêque ne semble pas étranger à ces évènements et Anthony décide d'enquêter. Il découvre alors un passage secret. Il est le premier personnage avec qui vous pouvez utiliser la magie. Mais plus le jeune homme s'enfonce dans le passage, et plus le sort avance: son corps pourrit de plus en plus, le transformant de plus en plus en zombis. il ne supporte plus la lumière, souffre atrocement et ne peut même plus mourir. mais peu lui importe, il doit prévenir le roi. Il tue l'évêque, qui semblait possédé, et récupère la clé. Mais il arrive trop tard : le sort du roi était scellé depuis des siècles. Le sort prendra alors fin : Anthony « mourra ». la dernière vision avant de mourir sera une horrible créature jaillissant de la poitrine d'un moine. Il est maintenant devenu un zombi. Ses souffrance ne prendront fin que 600 ans plus tard. Alors que le sort le pousse à attaquer le moine Paul Luther, celui-ci le tue. Sa mort permettra au moine de récupérer un rubis et l'épée de l'évêque. Le moine priera pour son repos.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Structure[modifier | modifier le code]

La partie d'Alexandra, dans le manoir en 2000, constitue en quelque sorte le noyau du jeu. Le joueur trouve le Livre et débute l'histoire de Pius. Ensuite, Alex trouve le premier chapitre, ce qui mène le joueur à la première partie du jeu où il contrôle un personnage différent. L'histoire de celui-ci dévoile une part de l'intrigue, et une fois complétée, le joueur contrôlant Alexandra dispose alors d'un objet, un indice ou une faculté lui permettant de trouver la prochaine page de chapitre, qui à son tour raconte l'histoire d'un personnage, etc.

Ce cycle de nouvelles sections de jeu, menant à de nouvelles facultés, menant à de nouvelles sections, a été pour la première fois utilisé dans Metroid, mais Eternal Darkness a été acclamé pour avoir appliqué cette idée à une histoire se déroulant justement dans l'histoire, et possédant son lot de variétés quant aux périodes et aux environnements.

Alignements[modifier | modifier le code]

Le joueur choisit vers laquelle des trois essences Pius va se tourner, au début du jeu. Cela détermine avec lequel des trois Anciens il s'aligne, et en conséquence quels sont les ennemis dominants. Les alignements sont interdépendants, et ils sont à considérer lors de l'utilisation des magies.

Les Anciens sont les membres d'une espèce existant bien avant que les autres formes de vie n'apparaissent. L'inexorable mouvement des glaces et la dérive continentale ainsi que d'autres raisons inconnues expliquent le recul des Anciens profondément dans une autre dimension. Ils attendent maintenant le moment propice pour revenir.

Acteurs[modifier | modifier le code]

À noter[modifier | modifier le code]

Eternal Darkness était à l'origine prévu sur Nintendo 64.