Eta Bootis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Coordonnées : Sky map 13h 54m 41.1s, +18° 23′ 55″

η Bootis

Époque J2000.0

Données d'observation
Ascension droite 13h 54m 41,1s
Déclinaison +18° 23′ 55″
Constellation Bouvier
Magnitude apparente 2,68
Caractéristiques
Type spectral G0IV
Indice U-B 0,20
Indice B-V 0,58
Indice V-R ?
Indice R-I ?
Indice J-K ?
Indice J-H ?
Variabilité Aucune
Astrométrie
Vitesse radiale 1,0 km/s
Mouvement propre μα = -60,95 mas/a
μδ = -358,1 mas/a
Parallaxe 88,17 ± 0,75 mas
Distance 37 ± 0,3 al
(11,34 ± 0,1 pc)
Magnitude absolue 2,38
Caractéristiques physiques
Masse 1,5 M
Rayon 2,7 R
Gravité de surface (log g) ?
Luminosité L
Température 6 100 K
Rotation  km/s
Âge a

Autres désignations

Muphrid, Mufride, Muphride, Mufrid, Saak, 8 Boo (Flamsteed), GJ 534, HR 5235, HD 121370, BD+19 2725, LTT 14060, HIP 67927, GCTP 3175.00, SAO 100766, FK5 513

Eta Bootis (η Boo / η Bootis) est une étoile de la constellation du Bouvier. Elle porte également les noms traditionnels Muphrid ou Mufrid (arabe pour "la particulière") ou Saak et la désignation de Flamsteed 8 Bootis. En astronomie chinoise, elle fait partie de l'astérisme Sheti'.

D'après son spectre, Eta Boötis a un large excès d'éléments plus lourds que l'hydrogène. En fait, son rapport fer sur hydrogène est considéré comme proche de la limite haute pour les étoiles naines du disque galactique.

L'étoile est également une binaire spectroscopique avec une période de 494 jours. Cependant, la compagne n'a pu être résolue par interférométrie des tavelures.

L'étoile apparaît proche de l'étoile remarquable Arcturus (Alpha Bootis) dans le ciel, et Arcturus est en fait sa plus proche voisine, car les deux étoiles sont à peu près à la même distance du système solaire. Les deux étoiles sont distantes d'environ 3,24 années-lumière [1], et chacune apparaîtrait brillante dans le ciel de l'autre. Arcturus aurait une magnitude de -5,2 (environ 120 fois plus brillante que vue depuis la Terre, ou près de deux fois la luminosité de Vénus) dans le ciel nocturne d'une hypothétique planète en orbite autour de Muphrid, tandis que Muphrid aurait une magnitude de -2,5 dans le ciel d'une hypothétique planète en orbite autour d'Arcturus, soit plus de deux fois la luminosité de Sirius dans notre ciel nocturne.

Références[modifier | modifier le code]

  • T. V. Mishenina, 1998, "The chemical compositions of two stars with enhanced metallicities", Astronomy Reports, Vol. 42, Issue 2.

Liens externes[modifier | modifier le code]