Ester Boserup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ester Boserup, née Børgesen le 18 mai 1910 à Copenhague et morte le 24 septembre 1999, est une économiste danoise, diplômée de l'Université de Copenhague où elle y étudie également la sociologie et l'économie agricole[1]. Elle travaille dans plusieurs organisations internationales dont l'ONU, et est l'auteur de plusieurs ouvrages d'analyse économique très influents. Elle contribue également de façon notable au débat sur le thème des femmes dans le monde du travail, en traitant notamment de la division genrée du travail[2].

L'anti-Malthus[modifier | modifier le code]

Son travail le plus connu est Évolution agraire et pression créatrice (The Conditions of agricultural growth, 1965). Elle y présente une analyse dynamique de tous les types d’agriculture primitive.

Ce faisant, elle réfuta la proposition de Thomas Malthus selon laquelle les méthodes agraires définissaient la taille de la population (fonction de la nourriture disponible). Elle démontra au contraire que c’est la pression démographique qui impose l’évolution des techniques agraires. En bref, « la nécessité est la mère de l’invention. ».

Cette théorie a été contestée sur la base d'un certain nombre d'exemples historiques (France médiévale, disparition de certaines civilisations mésopotamiennes). Mais, elle reste largement utilisée dans les débats sur les conditions du développement économique dans les pays du tiers monde et les discussions sur le développement durable.

Le rôle des femmes dans le développement économique[modifier | modifier le code]

Selon Boserup, les femmes sont l'égal des hommes, donc il n'y a pas de différence de sexe à tenir - en d'autres termes, le développement n'est pas plus de la responsabilité des hommes que de celle des femmes.

Travaux[modifier | modifier le code]

  • Évolution agraire et pression démographique, trad. française de 1970, 224 p., coll. Nouvelle bibliothèque scientifique, Flammarion, (ISBN 2-08-210164-9) - Édition originale en anglais : The Conditions of Agricultural Growth. The Economics of Agriculture under Population Pressure. 124 pp. London and New York 1965.
  • La Femme face au développement économique (avec Marie-Catherine Marache), coll. Sociologie d'aujourd'hui, Puf, 2001, 315 pages, (ISBN 2-13-037719-X) - Édition originale en anglais: Woman's Role in Economic Development. 283 pp. London and New York, 1970.
  • Economic and Demographic Relationships in Development. Essays selected and introduced by T. Paul Schultz. 307 pp. Johns Hopkins University Press, 1990.
  • Population and Technological Change. A Study of Long-Term Trends. 245 pp. University of Chicago Press and Blackwell, 1981.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hervé Le Bras, « Malthus ou Boserup : validité et continuité historique des modèles démo-économiques », Mathématiques et sciences humaines, no 164, Hiver 2003, Voir le site de la revue Mathématique et sciences humaines de l'EHESS : [1]
  • (en) Revue de l'ouvrage de Boserup sur le développement agricole sur le site de l'association internationale EH.net [2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tinker, Irene (en) (2004), "Utilizing interdisciplinarity to analyze global socio-economic change: a tribute to Ester Boserup", in Benería, Lourdes (en); Bisnath, Savitri, Global tensions: challenges and opportunities in the world economy, New York: Routledge, pp. 173–184, (ISBN 9780415934411)
  2. Boserup, Ester (1975), "Women in the labour market", in Jain, Devaki, Indian women, New Delhi, India: Publications Division, Ministry of Information and Broadcasting, Government of India, (OCLC 1646453)