Esteban Tuero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Esteban Tuero

Date de naissance 22 avril 1978 (36 ans)
Lieu de naissance Drapeau de l’Argentine Buenos Aires, Argentine
Nationalité Drapeau de l’Argentine argentin
Années d'activité 1998
Qualité Pilote automobile
Équipe Fondmetal Minardi Team
Nombre de courses 16
Pole positions 0
Podiums 0
Victoires 0

Esteban Tuero (né le 22 avril 1978 à Buenos Aires, Argentine) est un pilote automobile argentin. En 1998, il est devenu le troisième plus jeune pilote de l'histoire à participer au championnat du monde de Formule 1.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un ancien pilote automobile de modeste niveau, Esteban Tuero commence à disputer des courses de karting en 1985, à l'âge de 7 ans. En 1993, alors qu'il n'a pas encore 15 ans, il fait ses débuts en sport automobile dans le championnat d'Argentine de Formule Renault, avant de disputer et de remporter en 1994 le championnat local de Formule Honda. En fin de saison, il dispute également quelques courses du championnat sud-américain de Formule 3.

En 1995, Tuero quitte l'Argentine pour l'Europe, où il remporte le championnat d'Italie de Formule 2000 et accède l'année suivante au championnat d'Italie de Formule 3. Il se met également en valeur lors du GP de Monaco F3 (épreuve internationale hors-championnat) en se qualifiant en première ligne aux côtés de Jarno Trulli. En cours de saison, il quitte la F3 pour rejoindre les rangs du championnat international de Formule 3000, mais sans obtenir de résultats. En 1997, il participe au championnat de Formula Nippon au Japon, et effectue parallèlement quelques essais privés en F1 pour le compte de la Scuderia Minardi. Le petite équipe italienne juge les performances du jeune pilote argentin suffisamment probantes pour lui confier l'un de ses deux volants lors de la saison 1998.

Au GP d'Australie 1998, première manche de la saison, Esteban Tuero est âgé d'un peu moins de 20 ans. Il devient le troisième plus jeune pilote de l'histoire à participer à une épreuve du championnat du monde de F1 après Mike Thackwell en 1980 et Pedro Rodriguez en 1961. Tout au long de la saison, Tuero réalise des performances discrètes en queue de peloton (avec une huitième place au GP de Saint-Marin en guise de meilleur résultat), mais si l'on tient compte du matériel dont il dispose, de son très jeune âge, ainsi que du fait qu'il ne souffre pas de la comparaison avec son coéquipier Shinji Nakano, le bilan est plutôt encourageant et personne ne semble remettre en cause la légitimité de sa présence en Formule 1. La surprise est donc immense lorsque Tuero annonce au cœur de l'hiver 1998-1999 qu'il décide de mettre un terme à sa carrière en sport automobile, à seulement 20 ans, et de retourner en Argentine. L'explication la plus répandue pour expliquer ce retrait soudain est celle d'une difficulté à récupérer d'une blessure aux vertèbres cervicales consécutive à un violent accrochage avec Tora Takagi lors de la dernière course de la saison au Japon. Mais le refus par le principal intéressé de donner sa propre explication continue de laisser la porte ouverte aux supputations les plus diverses.

Quelques mois plus tard, Tuero reviendra partiellement sur sa décision en reprenant le volant dans le championnat d'Argentine de supertourisme, discipline dans laquelle il pilote toujours.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1998 Fondmetal Minardi Team M198 Cosworth V10 Bridgestone 16 0 n.c.