Essai pressiométrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'essai pressiométrique est un essai de chargement in situ effectué au sein même du terrain grâce à la réalisation préalable d'un forage. L'analyse des résultats permet d'obtenir, pour une profondeur donnée, les caractéristiques mécaniques du sol et d'effectuer les calculs de fondation. Trois caractéristiques du sol sont notamment déduites :

  • le module pressiométrique EM qui définit le comportement pseudo-élastique du sol
  • la pression limite pl qui caractérise la résistance de rupture du sol,
  • la pression de fluage pf qui définit la limite entre le comportement pseudo-élastique et l'état plastique

Appareillage[modifier | modifier le code]

L'appareil pressiométrique est constitué d'une sonde cylindrique dilatable radialement que l'on descend dans le sol au niveau de l'essai et d'un appareillage de mesure restant en surface. La sonde constituée de trois cellules exerce sur la paroi du forage, au niveau de la cellule centrale de mesure, des pressions rigoureusement uniformes selon une progression arithmétique. Les déplacements de cette paroi qui en résultent sont lus ou enregistrés pour chacune des pressions en fonction du temps.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ménard Le Pressiomètre Louis Ménard - Notice Générale D60 : Règles d'utilisation des techniques pressiométriques et d'exploitation des résultats obtenus pour le calcul des fondations
  • Ménard (1965) - Règles pour le calcul de la force portante et du tassement des fondations en fonction des résultats pressiométriques (6eme ICSMFE Montreal)

Voir aussi[modifier | modifier le code]