Essai clinique randomisé par grappes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un essai clinique randomisé par grappes est un type d'essai clinique où des groupes entiers de sujets (à opposer à des sujets répartis un par un) sont alloués de façon aléatoire dans les bras de l'essai[1],[2]. Ces groupes pré-existent souvent à l'essai, ils ne sont pas créés par les chercheurs : villes, classes, écoles, entreprises, hôpitaux[2]… Les essais cliniques randomisés par grappes sont aussi appelés en anglais Cluster Randomised Trials (CRT)[3], cluster randomization trials[2], group-randomised trials[4],[5] et place-randomized trials[6].

Une étude bibliométrique de 2004 montre que le nombre de publications médicales fondées sur des essais cliniques randomisés par grappes croît depuis les années 1980[1].

Avantages[modifier | modifier le code]

Les avantages des essais cliniques randomisés par grappes, comparés aux essais cliniques à randomisation individuelle, incluent la possibilité d'étudier des interventions qui ne peuvent pas être dirigées spécifiquement vers des individus (par exemple une émission radiophonique sur le thème des modifications du mode de vie), la possibilité de contrôler la « contamination » entre les sujets étudiés (par exemple les modifications de comportement d'un sujet peut inciter un autre individu à faire de même)[7].

Inconvénients[modifier | modifier le code]

Salle de classe contemporaine.

Les inconvénients des essais cliniques randomisés par grappes, comparés aux essais cliniques à randomisation individuelle, incluent une conception de l'étude et une analyse plus complexes, et la nécessité d'inclure plus de participants pour obtenir une marge d'erreur comparable[3]. Les essais cliniques randomisés par grappes introduisent des « similitudes » (en anglais dans ce contexte clustering) entre les données individuelles recueillies au sein d'une même grappe. Il est difficile d'avoir des grappes homogènes entre elles.

Applications variées[modifier | modifier le code]

Une intervention pédagogique dans laquelle des méthodes d'enseignement variées seraient aléatoirement allouées pour mise en œuvre dans différentes écoles est un bon exemple non médical d'essai randomisé par grappes. Au moment de comparer les différences de résultat obtenu par les nouvelles méthodes pédagogiques, les chercheurs doivent tenir compte du fait que deux élèves d'une même école sont plus susceptibles d'être similaires (en termes de résultats) que deux élèves provenant de deux écoles distinctes. Les modèles d'analyse statistique multi-niveaux et d'analyse des similitudes sont habituellement utilisés pour corriger cette absence d'indépendance.

Critique déontologique[modifier | modifier le code]

Fondé sur la méthode Zelen (en) publiée en 1979 par le statisticien américain Marvin Zelen[8], reproche est fait, dans le domaine médical, à ce type d'essais de ne recueillir le consentement des sujets qu'après la répartition aléatoire entre les bras de l'essai[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Bland JM, « Cluster randomised trials in the medical literature: two bibliometric surveys », BMC Med Res Methodol, vol. 4,‎ 2004, p. 21 (PMID 15310402, DOI 10.1186/1471-2288-4-21, lire en ligne)
  2. a, b et c Bruno Giraudeau, « L'essai clinique randomisé par grappes », M/S : médecine sciences, vol. 20, no 3,‎ 2004, p. 363-366 (ISSN 0767-0974, lire en ligne)
  3. a et b (en) Campbell MK, Elbourne DR, Altman DG; CONSORT group, « CONSORT statement: extension to cluster randomised trials », BMJ, vol. 328, no 7441,‎ 2004, p. 702–708 (PMID 15031246, DOI 10.1136/bmj.328.7441.702, lire en ligne)
  4. (en) Murray DM, Varnell SP, Blitstein JL, « Design and analysis of group-randomized trials: a review of recent methodological developments », Am J Public Health, vol. 94, no 3,‎ 2004, p. 423–32 (PMID 14998806, DOI 10.2105/AJPH.94.3.423, lire en ligne)
  5. (en) Patton GC, Bond L, Carlin JB, Thomas L, Butler H, Glover S, Catalano R, Bowes G, « Promoting social inclusion in schools: a group-randomized trial of effects on student health risk behavior and well-being », Am J Public Health, vol. 96, no 9,‎ 2006, p. 1582–7 (PMID 16873760, DOI 10.2105/AJPH.2004.047399, lire en ligne)
  6. (en) Boruch R, May H, Turner H, Lavenberg J, Petrosino A, De Moya D, Grimshaw J, Foley E, « Estimating the effects of interventions that are deployed in many places: place-randomized trials », Am Behav Sci, vol. 47, no 5,‎ 2004, p. 608–633 (DOI 10.1177/0002764203259291, lire en ligne)
  7. (en) Edwards SJ, Braunholtz DA, Lilford RJ, Stevens AJ, « Ethical issues in the design and conduct of cluster randomised controlled trials », BMJ, vol. 318, no 7195,‎ 1999, p. 1407–1409 (PMID 10334756, lire en ligne)
  8. (en) Marvin Zelen, « A new design for randomized clinical trials », The New England Journal of Medicine, vol. 300, no 22,‎ 31 mai 1979, p. 1242-1245 (ISSN 0028-4793, PMID 431682, DOI 10.1056/NEJM197905313002203, lire en ligne)
  9. (en) David J Torgerson et Martin Roland, « What is Zelen’s design? », BMJ : British Medical Journal, vol. 316, no 7131,‎ 14 février 1998, p. 606 (ISSN 0959-8138)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Murray DM. Design and analysis of group-randomized trials. New York: Oxford University Press, 1998. ISBN 0-19-512036-1
  • (en) Mosteller F, Boruch RF. Evidence matters: randomized trials in education research. Washington, DC: Brookings Institution Press, 2002. ISBN 0-8157-0204-3
  • (en) Boruch RF. Place randomized trials: experimental tests of public policy. Thousand Oaks, CA: Sage Publications, 2005. ISBN 1-4129-2582-7

Lien externe[modifier | modifier le code]