Espoir Banlieues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le plan Espoir Banlieues - Une dynamique pour la France, préparé par la secrétaire d'État Fadela Amara, a été présenté par le président Nicolas Sarkozy le 22 janvier 2008 à Vaulx-en-Velin[1].

Pour sa mise en place, ce plan s'appuie sur la mobilisation des ministères au niveau national : chacun élaborait sur trois ans un programme de mobilisation de ses services en faveur des quartiers défavorisés.

Objectifs[modifier | modifier le code]

L'objectif global était la réduction des écarts entre les quartiers considérés comme abandonnés et l'ensemble du territoire.

  • Emploi
    • « Contrat d'autonomie » pour plus de 100 000 jeunes sans emploi de moins de 26 ans[2].
    • Embauche de 11 500 jeunes pour 2008 en CDD ou CDI
  • Désenclavement
    • 500 millions d'euros sont prévus pour désenclaver les quartiers sensibles
  • Sécurité
    • Déploiement de 4 000 policiers supplémentaires dans les quartiers dits « sensibles ».
  • Associations
    • Garantir le financement
  • Mise en œuvre
    • Nomination d'un représentant de l'État par quartier dès le 1er septembre 2008.

Évaluation[modifier | modifier le code]

Son évaluation a fait l'objet de la réunion du CIV du 20 janvier 2009. 11 500 jeunes ont été embauchés en CDD et CDI en 2008 dans le cadre de ce plan[3].

Critiques[modifier | modifier le code]

Parfois présenté comme un « plan Marshall » pour la banlieue, il n'a pas obtenu les financements nécessaires. Le Canard enchaîné rapporte dans son édition du 27 mai 2009 que « lors du vote du budget, en décembre [2008], le gouvernement […] a sucré une bonne partie des aides accordées aux entreprises installées en zones franches urbaines […] l'un des seuls dispositifs dont tout le monde s'accordait à dire qu'il fonctionnait vraiment ! »[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pasquesoone V., 2011 : « Plan (dés)espoir banlieues », Contrepoint, l'autre point de vue de l'actualité du monde étudiant (ISSN 2102-0582) no 23 (février 2011) - p. 11.
  • Observatoire national des zones urbaines sensibles, rapport 2009
  • Le plan espoir banlieue. Regards sur l’actualité, n° 342, juillet 2008. Dossier coordonné par Bruno Denis
  • La droitisation des plans banlieue. Jacques Donzelot. Esprit, Mars-avril 2010
  • Des barjots aux bandes des cités. Discussion entre Jean Monod et Michel Kokoreff. Esprit, Février 2008.
  • Emploi des jeunes : la poudrière des banlieues. Stéphane Béchaux et Anne Fairise. Liaisons sociales magazine, Février 2009.
  • Discours du Premier ministre François Fillon. Installation du Conseil national des villes (CNV). Hôtel Matignon, mardi 25 mai 2010 
  • Dictionnaire des banlieues / Dirigé par Béatrice

Giblin, Paris : Larousse, 2009. 

  • La loi du ghetto : enquête dans les banlieues

françaises. / Luc Bronner. Paris : Calmann-Lévy, 2010. 

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Discours de Nicolas Sarkozy du 8 février 2008 [PDF]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le plan banlieue de Nicolas Sarkozy réjouit Fadela Amara », Le Figaro, 10 février 2008.
  2. Pas de quartier pour le chômage, blog de la société Ingeus à destination de jeunes intégrés dans le dispositif « Contrat d'autonomie »
  3. « Fadela Amara donne 11/20 à son plan banlieue », Le Figaro, 20 janvier 2009.
  4. « La surprise du chef en banlieue », Le Canard enchaîné, 27 mai 2009, p. 8.