Espadon (S637)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir Espadon (sous-marin).


L'Espadon
Image illustrative de l'article Espadon (S637)
Sous-marin thermique Espadon

Histoire
A servi dans Pavillon de la marine française Marine nationale française
Quille posée 1956
Lancement 15 septembre 1958
Armé Mai 1960
Mise en service Premier sous-marin à naviguer dans l'Antarctique
Statut Retirée du service
Caractéristiques techniques
Type Classe Narval
Longueur 77,80 m
Maître-bau 7,80 m
Tirant d'eau 5,50 m
Déplacement 1200 t en surface, 1640 t en plongée
Propulsion 3 moteurs SEMT Pielstick (G.E.) de 700 Kw + 2 moteurs électriques de 1100 Kw (M.E.P.). +2 M.E.C. (moteurs électriques de croisière) de 30 Kw
Vitesse 18 nœuds en plongée, 16 en surface
Profondeur ~ 200 m
Caractéristiques militaires
Blindage Acier ( 4 cm )
Armement 6 tubes lance-torpilles d’étrave, 14 torpilles de réserve
Rayon d'action 46 jours de vivres
Autres caractéristiques
Électronique radar de navigation

Sonars : (portée annoncé de 50 km) télémètre acoustique DUXX 5

Équipage 67 hommes
Chantier naval Le Havre
Port d'attache Saint-Nazaire
Indicatif S 637

L'Espadon (S637) est un sous-marin thermique de la Marine nationale française de classe Narval.

Historique[modifier | modifier le code]

Commissionné en 1960. Avec un équipage de 7 officiers et de 60 hommes, l'Espadon avait pour mission la surveillance des zones océaniques et des lignes maritimes.

En septembre 1961, le sous-marin rentre en collision avec le Laubie. Le 13 août 1963, un incendie dans la salle des torpilles blesse quatre sous-mariniers, dont un mourra plus tard de ses blessures. En mai 1964, l'Espadon et le Marsouin plongent sous la banquise de la mer de Norvège au 70e parallèle nord.

Il est désarmé depuis le 11 septembre 1985. Depuis plus de 20 ans L'Espadon est amarré dans l'écluse fortifiée de la base sous-marine de Saint-Nazaire, après avoir fait sa dernière plongée le 10 décembre 1985 avec 15 de ses commandants parmi les 16 originaux. L'Espadon est le premier sous-marin visitable, étant devenu un navire musée.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :