Espace de la culture des Gongs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L’espace de la culture des Gongs *
UNESCO logo.svg Patrimoine culturel immatériel
de l’humanité
Gongs du Tây Nguyên
Gongs du Tây Nguyên
Pays * Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam
Région * Asie et Pacifique
Liste Liste représentative
Fiche 00120
Année d’inscription 2008
Année de proclamation 2005
* Descriptif officiel UNESCO

L'espace de la culture des Gongs (Không gian văn hóa Cồng Chiêng Tây Nguyên) du Tây Nguyên, dans les montagnes du centre du Vietnam, couvre cinq provinces du Viêt Nam (Đắk Nông, Đắk Lắk, Gia Lai, Kon Tum et Lâm Đồng)[1] et dix-sept communautés ethnolinguistiques austroasiatiques et austronésiennes[2]. « L’espace de la culture des Gongs » a été inscrit en 2008 par l'UNESCO sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (originellement proclamé en 2005)[2].

Rituel des Gongs[modifier | modifier le code]

Les gongs sont des instruments sacrés surtout utilisés lors des offrandes, des rituels, des funérailles ou des noces, des célébrations de la nouvelle année, des rituels agricoles ou les célébrations de victoires[3]. La taille des gongs varie de 20 à 120 cm de diamètre et se jouent un à la fois ou en groupe de deux à vingt instruments, par de hommes exclusivement dans certaines ethnies ou également uniquement par des femmes comme les gongs sac bua chez les Hmong[3].

Les provinces de Kon Tum et Gia Lai ont introduit l'art des gongs dans les programmes scolaires de quelques écoles depuis l'année scolaire 2009-2010[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La culture des gongs entre à l'école, Le Courrier du Vietnam17 décembre 2010
  2. a et b L’espace de la culture des Gongs, patrimoine culturel immatériel, Unesco
  3. a et b L'espace de la culture des gongs, Administration Nationale du Tourisme du Vietnam