Esmeralda (personnage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Esmeralda.
Esmeralda
Personnage de fiction apparaissant dans
Notre-Dame de Paris.

Esmeralda a pitié de Quasimodo
Esmeralda a pitié de Quasimodo

Origine Reims
Sexe Féminin
Caractéristique(s) Bohémienne
Entourage Djali (animal domestique), Pierre Gringoire (mari)
Ennemi(s) Claude Frollo (archidiacre de Notre-Dame), Fleur de Lys (fiancée de Phœbus)

Créé par Victor Hugo
Roman(s) Notre-Dame de Paris

Esmeralda est l'un des principaux personnages du roman Notre-Dame de Paris de Victor Hugo.

Le personnage dans le roman[modifier | modifier le code]

Danseuse gitane, âgée de 16 ans, elle danse dans les rues de Paris et fait exécuter des tours à sa chèvre Djali. L'archidiacre de Notre-Dame de Paris, Claude Frollo, aperçoit un jour Esmeralda du haut des tours de la cathédrale et en tombe amoureux. Frollo, écartelé entre son désir de respecter ses vœux, et sa passion pour Esmeralda, l'aimera jusqu'à la folie, et causera sa perte. Il charge Quasimodo de la capturer afin qu'il puisse la posséder. Mais cette dernière lui échappe grâce à l'intervention d'une escouade d'archers, commandée par le capitaine de la garde Phœbus de Châteaupers. Quand Esmeralda retrouve Phœbus plusieurs jours plus tard, elle lui laisse voir l'amour qu'il lui a inspiré. Certes, Phœbus est fiancé à la jeune Fleur-de-Lys, mais il est également séduit par la gitane. Il lui donne rendez-vous dans une maison borgne, mais au moment où il va parvenir à ses fins, Frollo survient et le poignarde. La belle Esméralda comparait devant un tribunal qui lui reproche le meurtre, et la pratique de la sorcellerie. En effet, la jeune fille était présente la nuit du crime, accompagnée d’une chèvre, animal associé au Sabbat, comme le montre cet extrait de son procès d’après Notre Dame de Paris de Victor Hugo, Livre VIII : "Vous avouez avoir vu le bélier que Belzébuth fait paraître dans les nuées pour rassembler le sabbat, et qui n’est vu que des sorciers ? Vous avouez avoir eu un commerce habituel avec le diable sous la forme d’une chèvre familière, jointe au procès ?". La jeune fille lui ayant aussi appris de nombreux tours très compliqués, le petit animal les reproduisit au procès, habitué à ce qu’on lui demande de les exécuter en public. Seulement, les spectateurs qui s’étaient surement déjà amusés des tours de Djali sur le parvis de Notre–Dame y virent à ce moment une forme d’ensorcellement. La bique dut comparaître elle aussi sur le banc des accusés, et fut aussi condamnée. De plus, l’homme qui accompagnait la bohémienne le soir du meurtre avait donné un écu à la vielle Falourdel, un témoin, et d’après elle, la pièce s’était transformé en feuille sèche de bouleau, un arbre aux vertus magiques. Esméralda, que l’angoisse de la condamnation et de l’ignorance de l’état de Phoebus, était dans un très mauvais état physique : elle était pâle, ses cheveux tombaient en désordre, ses lèvres étaient bleues et ses yeux creux effrayants[1]. Elle fut alors condamnée au gibet. Mais elle ne veut pourtant pas, pour échapper au supplice, accepter de se donner à Frollo, qui lui propose de sauver sa vie si elle lui cède. Quand on l'emmène sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame pour y être pendue, Quasimodo - également amoureux d'elle - s'empare de la gitane et la traîne dans l'église, où le droit d'asile la met à l'abri. Là, il veille sur elle, jaloux et farouche, espérant secrètement la séduire. Dans l'intervalle, Phœbus, qui n'était que blessé, s'est remis de sa blessure et évite Esmeralda, dont la fréquentation lui a attiré trop d'ennuis.

Cependant, les bohémiens avec lesquels vivait Esmeralda viennent pour la délivrer. Quasimodo, craignant à tort pour la sécurité de sa protégée, défend la cathédrale contre les envahisseurs. Frollo profite du tumulte pour emmener Esmeralda avec lui, et tente une fois de plus de la séduire. Furieux de son refus, il la livre entre les griffes de la vieille recluse du Trou-au-rats, Pâquette la Chantefleurie, devenue Sœur Gudule. Mais au lieu de laisser aller sa haine des gitans et de déchirer Esmeralda, elle reconnaît en celle-ci sa propre fille, qui s'appelait en vérité Agnès, grâce à un petit soulier que la petite portait sur elle le jour de son enlèvement. Elle ne peut cependant profiter de ces retrouvailles car les sergents de ville retrouvent Esmeralda et la traînent à nouveau au gibet. Elle meurt au bas du gibet qui attend sa fille, chutant alors qu'elle tentait de la défendre. Esmeralda est pendue. Frollo contemple son agonie avec délectation : Quasimodo devine ce sentiment, et précipite son ancien protecteur du sommet d'une tour de Notre-Dame. Les os d'Esmeralda finissent dans la cave de Montfaucon où s'entassent les squelettes des condamnés à mort. C'est là que Quasimodo va la rejoindre et se laisser mourir. Phœbus, qu'Esmeralda a aimé passionnément mais qui ne l'aimait pas, finit par épouser Fleur-de-Lys.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Muguras Constantinescu, « Figures de la sorcière chez Hugo », dans Cahiers de recherches médiévales et humanistes, no 11, 2004, p. 111-119.[lire en ligne]
  • Agnès Spiquel, « D'Esmeralda à Zineb, la Bohémienne de Hugo », dans Pascale Auraix-Jonchière et Gérard Loubinoux (dir.), La Bohémienne, figure poétique de l'errance aux XVIIIe et XIXe siècles, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2006.