Esham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Esham

Surnom The Unholy
The Boogieman
Nom Rashaam Attica Smith
Naissance 1973
Long Island, État de New York
Activité principale Rappeur, producteur
Genre musical Rap, acid rap, horrorcore, rap rock, rap metal
Années actives Depuis 1989
Labels Reel Life Productions
Site officiel Acid Rap

Esham, de son vrai nom Rashaam Attica Smith, est un artiste underground de Détroit, considéré comme un des personnages les plus marquants et novateurs de la scène hip-hop depuis les années 1990. Il est l'un des premiers rappeurs de la scène hip-hop de Détroit avec son hip-hop appelé « acid rap ». Son nom de scène, Esham, est l'acronyme d'East Side Hoes And Money. Son style sans concession s'éloigne du hip-hop californien car il parle de drogue, de meurtres et de satanisme. Il a été l'un des membres du groupe mythique Natas avec TNT et Mastamind. Son surnom est « The Unholy ».

Carrière[1][modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Rashaam Smith vit à Détroit mais il passe ses étés à New York. New York est alors un lieu important pour le hip-hop, contrairement à Détroit.

Les débuts de la carrière (1990-1992)[modifier | modifier le code]

Proiftant de ses séjours à New York, Rashaam commence à s'intéresser au hip-hop et à écrire ses propres rimes à l'âge de dix ans. En 1990, à l'âge de 13 ans, il sort de façon indépendante son premier album intitulé Boomin' Words From Hell sous le nom d'Esham. Malgré le jeune âge du rappeur, cet album rencontre un réel succès. Son frère James Smith décide d'aider Esham et s'occupe de la partie business. C'est ainsi qu'en 1990, les deux frères fondent le label indépendant Reel Life Productions. James s'occupe donc du business et Esham de la musique. Il commence à composer ses propres beats.

Esham sort rapidement deux EPs. Tout d'abord, le EP quatre titres Homey Don't Play EP (1991). Sur la pochette, on peut voir une photo d'Esham avec le visage peint en clown. L'autre EP quatre titres est intitulé Erotic Poetry EP (1991).

L'installation dans la durée (1992-1999)[modifier | modifier le code]

En 1992, il est le premier rappeur à réaliser un double album. Ce double album est intitulé intitulé Judgement Day vol. 1 et vol. 2.

La même année, Esham commence sa collaboration avec les rappeurs Mastamind et TNT. Ensemble, ils créent le supergroupe NATAS. NATAS veut dire "Nation Ahead Of Time And Space" et nonSatan à l'envers. Cependant, certaines rimes d'Esham tournent au tour du satanisme. Esham est surnommé « The Unholy ». NATAS sort son premier album intitulé Life After Death.

En 1993, Esham sort un nouveau EP quatre titres intitulé Hellterskkkelter puis un nouvel album intitulé KKKill the Fetus.

En 1994, Esham sort son EP Maggot Brain Theory EP et son album Closed Casket. Le second album de NATAS intitulé Blaz4me sort la même année.

En 1996, Esham décide de modifier son style musical. Il sort son nouvel album intitulé Dead Flowerz qui paraît trop conventionnel pour certains fans. La compilation Detroit Dogshit sort la même année.

En 1997, Esham sort l'album intitulé Bruce Wayne Gothom City 1987 et l'album intitulé Multikillionaire: The Devil's Contract avec NATAS.

En 1999, NATAS sort un nouvel album intitulé WicketWorldWide.COM.

Overcome Records (1999-2001)[modifier | modifier le code]

En 1999, le label Reel Life Productions devient Overcome Records. Esham signe un accord de distribution avec TVT Records. La même année, Esham sort son album intitulé Mail Dominance.

Une compilation d'Esham intitulé Bootleg: From the Lost Vault, Vol. 1 sort en 2000.

En 2001, Overcore sort l'album de Kooth Keith intiulé Spankmaster qui comporte des featurings avec Esham. Esham sort quant à lui son album intitulé Tongues.

La signature sur Psychopathic Records (2002-2005)[modifier | modifier le code]

Depuis 1991 Esham a collaboré à de nombreuses reprises avec Psychopathic Records et Insane Clown Posse. Le label indépendant Psychopathic Records est créé par Insane Clown Posse et Alex Abbiss en 1991.

En 2002, après plusieurs années de rumeurs à ce sujet, Esham signe sur Psychopathic Records. Il participe à The Gathering Of The Juggalos 2002 à Peoria (Illinois). Il change de surnom et devient « The Boogieman ».

En décembre 2002, Psychopathic Records diffuse une compilation d'Esham The Boogieman intitulée Acid Rain (2002). Elle comprend un best of de ses anciennes chansons présentées par ICP et une série de nouveaux titres en duo avec ICP. Esham réalise également de nombreux featurings sur les albums des membres de Psychopathic Records.

Son album intitulé Repentance sort en 2003.

Esham réalise en 2005 un nouvel album intitulé A-1 Yola. Chaque chanson de cet album a donné lieu à un clip. Cet album est accompagné d'un DVD qui regroupe les clips.

Esham rejoint également le super groupe Soopa Villainz (ICP, Esham, Lavel, Blaze Ya Dead Homie et Anybody Killa) en 2005. Il quitte le label le 21 octobre 2005.

La raison réelle de son départ de Psychopathic Records n'est pas connue. Cependant, la séparation a eu lieu en bon terme. Un projet de reformation du groupe NATAS a pu pousser Esham à quitter le label. Cela n'empêche pas Esham de rejoindre Lavel et Anybody Killa pour critiquer ICP et Psychopathic sur la chanson Rockstar (2006) (Lavel, Lavel's Street Music (Diamond Cutz Vol. 1 Mixtape)).

Le retour sur Reel Life Productions (2005-)[modifier | modifier le code]

En 2006, Esham sort un coffret Judgement Day qui regroupe le double album de 1992 plus deux CDs de chansons inédites.

En 2007, Esham sort un nouveau EP intitulé Lamb Chopz EP puis l'album Martyr Sity.

En 2008, Esham sort un album intitulé Sacrificial Lambz, le EP Esham 4 Mayor EP et la compilation The Butcher Shop.

En 2009, Esham sort l'album I Ain't Cha Homey. Il y critique les Insane Clown Posse et Psychopathic Records dans la chanson Juggalotus. La même année sort l'album Hellaween Pure Horror.

En 2010, Esham sort l'album Suspended Animation disponible également en version Suspended Animation Subatomic Jetpack.

En 2011, Esham se trouve de nouveau vers le son « old school » de ses débuts pour l'album Secret Society Circus. Il s'y prétend le seul « wicked clown » et le pur représentant du « wicked shit ». Il s'agit encore de critiques vis-à-vis d'ICP et Psychopathic Records.

L'univers d'Esham[modifier | modifier le code]

Esham a donné le nom d'acid rap à son style musical à cause des paroles tellement dures qu'on pouvait le croire victimes des hallucinations dues au LSD. Esham est également vu comme un des maîtres de l'horrorcore ou encore du wicked shit. On le surnomme également « The Godfather of the Wicked Shit ». Les chansons d'Esham parlent ainsi surtout de mort, d'assassinats, de drogue, de sexe, de forces démoniaques... L'acid rap est comme la fusion du son hip-hop et des paroles du death metal.

Esham est même accusé de satanisme. Après l'album Closed Casket (1994), il décide donc de ne plus insister sur le thème du diable.

Le conflit avec Eminem[modifier | modifier le code]

Originaire de Détroit, Eminem fait un commentaire sur Esham qui déclenche un conflit. Esham reproche à Eminem d'avoir utilisé son concept d'acid rap dans ses chansons Kill You et Still Don't Give a Fuck. Eminem y déclare en effet qu'il fait de l'acid rap sans faire référence à Esham. Dans son album Tongues (2001), Esham critique Eminem et fait quelques rimes sur sa fille sur la chanson Chemical Imbalance (2001).

Durant le Warped Tour en août 2001, Esham interprète le titre Gloczup qui comporte des critiques sur Eminem. Une bagarre éclate entre Esham et TNT (membres du groupe Natas) attaqués par 30 à 40 personnes dont les membres de D12 sauf Eminem qui n'est pas présent sur le tour. Esham et TNT sont sévèrement blessés et hospitalisés. Ils sont tous exclus du reste de la tournée. Esham accuse par la suite Eminem d'avoir organisé cette attaque[2]. Peu après, Eminem menacera à nouveau Esham mais cette fois dans une chanson : Si je t'entends une nouvelle fois souiller le nom de ma fille, je te tue.... Depuis, Esham critique régulièrement Eminem dans plusieurs de ses chansons.

Autres projets d'Esham[modifier | modifier le code]

Le supergroupe Natas[modifier | modifier le code]

Natas est un supergroupe américain de hip-hop de Détroit. Il se compose d'Esham, Mastamind et TNT. Il est signé sur le label Reel Life Productions.

Esham a rencontré Mastamind alors qu'il est encore écolier à la Osborn High School. Mastamind lui donne alors une démo avec trois chansons enregistrées. Plus tard, Esham demande à son ami TNT de le rejoindre pour rapper avec Mastamind.

Le groupe prend le nom de Natas qui veut dire : Nation Ahead of Time And Space, Niggaz Ahead of Time And Space mais est aussi l'anagramme de Satan.

Le premier album est intitulé Life After Death (1992).

Le supergroupe Psychopathic Rydas[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Psychopathic Rydas.

Esham rappe dans le supergroupe sous le nom de « Converse ». Il rejoint le groupe pour son troisième album intitulé Check Your Shit in Bitch! (2004). Esham quitte ensuite le groupe à son départ de Psychopathic Records.

Le supergroupe Soopa Villainz[modifier | modifier le code]

Soopa Villainz est un projet de hip-hop annoncé dès 2002. Un premier titre intitulé Silence Of The Ham plutôt gangsta rap est diffusé à l'Hallowicked 2002. Il regroupe Insane Clown Posse et Esham. Ils sont rejoints ensuite par Lavel. Le concept progresse et devient moins gangsta rap. Chaque membre prend un pseudo : « Mr. Diamond » (Violent J), « Mr. Club » (Shaggy 2 Dope), « Mr. Spade » (Esham) et Mr. Heart (Lavel) [3]. Le groupe signe en avril 2005 sur Psychopathic Records. Il réalise un premier album intitulé Furious (2005). Cependant, Esham et Lavel quitte Psychopathic Records. Un nouvel album intitulé It Ain't Safe No More (2006) est pourtant réalisé sans l'accord de Psychopathic Records mais avec Mr. Diamond et Mr. Club et laissé en téléchargement libre sur internet.

Discographie[4][modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1989 : Boomin' Words from Hell
  • 1992 : Judgement Day
  • 1993 : KKKill the Fetus
  • 1994 : Closed Casket
  • 1996 : Dead Flowerz
  • 1997 : Bruce Wayne: Gothom City 1987
  • 1999 : Mail Dominance
  • 2001 : Tongues
  • 2003 : Repentance
  • 2005 : A-1 Yola
  • 2008 : Sacrificial Lambz
  • 2010 : Suspended Animation
  • 2011 : DMT Sessions
  • 2012 : Venus Fly Trap LP

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Detroit Dogshit
  • 2000 : Bootleg: From the Lost Vault, Vol. 1
  • 2002 : Acid Rain
  • 2008 : 'The Butcher Shop (Cette compilation publiée par Esham regroupe des chansons d'autres artistes)

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2008 : The Butcher Shop
  • 2009 : Hellaween: Pure Horror
  • 2011 : Death of an Indie Label

EPs[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Erotic Poetry
  • 1991 : Homey Don't Play
  • 1993 : Hellterskkkelter
  • 1994 : Maggot Brain Theory
  • 2007 : Lamb Chopz
  • 2008 : Esham 4 Mayor44
  • 2009 : I Ain't Cha Homey
  • 2011 : Secret Society Circus
  • 2011 : Holy Black Mamba

Single[modifier | modifier le code]

  • 2001 :All Night Everyday (extrait de Tongues)

Chansons[modifier | modifier le code]

  • Oldie But Goodie (2004) (Psychopathics From Outer Space Part 2, 2004) : Esham et The Rude boy. Chanson produite et mixée par Esham et Violent J.
  • Bitch Shut Up (2004) (Psychopathics From Outer Space Part 2, 2004) : Esham et Blaze Ya Dead Homie.
  • Killin' Spree (2004) (Psychopathics From Outer Space Part 2, 2004) : Esham.
  • I Murder (2008) (DJ Clay, Let'em Bleed The Mixxtape Vol.1, 2008) : Boondox, Esham et DJ Clay.
  • In Love With A Hooker (2008) (DJ Clay, Let'em Bleed The Mixxtape Vol.2, 2008) : Violent J, Esham et DJ Clay.
  • Can't Hold Me Back 08 (2008) (DJ Clay, Let'em Bleed The Mixxtape Vol.3, 2008) : DJ Clay, Awesome Dre, Big Herk, Esham, Mercliess Ameer, ICP et Boss.
  • Murder You (2009) (Mike E. Clark, Psychopathic Murder Mix volume 1, 2009) : Violent J, Esham et Mike E. Clark.

Avec Natas[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Life After Death
  • 1994 : Blaz4me
  • 1995 : Doubelievengod
  • 1997 : Multikillionaire: The Devil's Contract
  • 1999 : WicketWorldWide.COM
  • 2002 : Godlike
  • 2006 : N of tha World
  • 2009 : The Vatican

Featurings[modifier | modifier le code]



Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir le site http://www.faygoluvers.net/main/?name=Main&file=index&id=esham/history
  2. http://www.liberation.fr/culture/0101384049-eminem-roi-de-la-baston
  3. Voir la biographie de chaque super héros : http://www.faygoluvers.net/main/?name=Main&file=index&id=soopavillainz/bio
  4. Voir le site http://www.faygoluvers.net/main/?name=Main&file=index&id=esham/albums