Erwinia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Erwinia

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Dégâts dus à Erwinia carotovora subsp. carotovora sur Céleri-rave (Apium graveolens var. rapaceum.

Classification
Règne Bacteria
Embranchement Proteobacteria
Classe Gammaproteobacteria
Ordre Enterobacteriales
Famille Enterobacteriaceae

Genre

Erwinia
Winslow et al., 1920 (AL 1980)
emend. Hauben et al., 1998

Espèces de rang inférieur

  • voir texte

Erwinia est un genre de protéobactéries de la famille des Enterobacteriaceae. Le nom du genre Erwinia est un hommage à Erwin Frank Smith (1854 – 1927), phytopathologiste américain considéré comme l'un des fondateurs de la phytobactériologie[1].

Les Erwinia sont des bacilles à coloration de Gram négatif, mobiles grâce à des flagelles péritriches.

Ces bactéries sont associées aux végétaux en tant que saprophytes ou pathogènes. Elles peuvent entraîner des dégradations de la structure des végétaux, des flétrissements, des dépérissements, des jaunissements ou des pourritures.

Parmi les espèces les plus connues figurent :

dont des espèces reclassées :

  • Erwinia herbicola (désormais reclassée sous le nom de Pantoea agglomerans), bactérie associée aux végétaux, normalement non pathogène ou pathogène opportuniste en cas de faiblesse de la plante, peut aussi être pathogène pour l'homme et les animaux[2].
  • Erwinia chrysanthemi (désormais reclassée sous le nom de Dickeya dadantii), entérobactérie phytopathogène (c.-à-d. qui attaque les plantes). Elle a une large gamme d'hôtes que ce soit des plantes ornementales ou d'intérêt agricole. C'est l'une des bactéries responsable de la maladie de la pourriture molle bactérienne.


Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (14 juin 2014)[3] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Samuel S. Gnanamanickam, Plant-Associated Bacteria, Springer Science & Business Media,‎ 2007, 712 p. (ISBN 9781402045370), p. 423.
  2. (en) Andrea T. Cruz, Andreea C. Cazacu et Coburn H. Allen, « Pantoea agglomerans, a Plant Pathogen Causing Human Disease  », J Clin Microbiol., vol. 45, no 6,‎ juin 2007, p. 1989–1992 (DOI 10.1128/JCM.00632-07, lire en ligne).
  3. Catalogue of Life, consulté le 14 juin 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :