Erwann Menthéour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Erwann Mentheour)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Menthéour.
Erwann Menthéour
Importez l’image de cette personne
Informations
Nom Menthéour
Prénom Erwann
Date de naissance 29 juin 1973 (1973-06-29) (40 ans)
Pays Drapeau de la France France
Équipe professionnelle
09.1994-1994
1995
1996
1997
Catavana-AS Corbeil-Ess.
Cedico-Sunjets-Charleroi
Aki - Gipiemme
La Française des Jeux

Erwann Menthéour, né le à Brest (Finistère), est un coureur cycliste, écrivain, chanteur et chef d'entreprise français.

Après avoir débuté comme coureur cycliste en 1988, il arrête sa carrière en 1997 à seulement 24 ans, et publie en 1999 son premier ouvrage, Secret défonce, ma vérité sur le dopage, dans lequel il confesse s’être dopé et décrit les coulisses du cyclisme. Quelques années plus tard il signe un contrat chez Universal Music. Il écrit ensuite son premier roman, Re-Naissance qui sort en 2007, parallèlement à ses débuts dans le coaching personnel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et adolescence[modifier | modifier le code]

Erwann Menthéour naît le à Brest dans le (Finistère) . Il est rapidement influencé par son frère, Pierre-Henri, champion cycliste de 13 ans son aîné, qui a un rôle déterminant dans son parcours. Son père le pousse très tôt vers le sport : natation de 6 à 13 ans, athlétisme jusqu’à 15 ans, pour finalement le diriger, comme son frère, vers le cyclisme. Il commence en tant que cadet et obtient rapidement de brillants résultats dans toutes les catégories[réf. nécessaire].

Première carrière : le cyclisme[modifier | modifier le code]

Erwann Menthéour enchaîne ainsi les compétitions et les performances ce qui lui vaut de passer professionnel en 1994, à 21 ans. Cependant, ses débuts dans la catégorie reine coïncident avec l’arrivée dans le peloton de nouvelles molécules dopantes[évasif] dont l'EPO, dont il fait usage comme de nombreux autres coureurs.

Lors de Paris-Nice 1997, il est avec deux autres coureurs l'un des premiers sportifs à être mis hors course en raison d'un taux d'hématocrite supérieur à 50 %[1]. Ce fait précipitera la fin de la carrière d’Erwann Menthéour qui se retirera des pelotons à la fin de cette année 1997.

Lors de sa dernière course professionnelle, il est leader du Tour de l'Avenir en septembre 1997. Il remporte la quatrième étape, ce qui constitue sa seule victoire sur le circuit professionnel. Il détient alors le maillot jaune à 24 heures de l'arrivée, lorsqu'un coureur colombien l'entraîne dans sa chute. Cet évènement signe la fin de sa carrière dans le cyclisme.

Premier livre et premier album[modifier | modifier le code]

En janvier 1998 dans l'émission de Lionel Rosso sur Europe 1, il dénonce le système du dopage, et fait face à de très nombreuses attaques de la part du monde du cyclisme qui l'accuse de mentir[réf. nécessaire]. C'est à ce moment qu'il décide d'écrire un livre décrivant son utilisation des produits dopants et la façon dont le système est organisé et généralisé. Quelques mois plus tard, en juillet 1998, éclate l'affaire Festina qui révèle au grand public le système de dopage organisé dans les équipes cyclistes. Le livre d'Erwann Menthéour sort en février 1999. Il y détaille notamment ses abus en produits dopants et les conduites addictives dont sont victimes les cyclistes.

Fort de la médiatisation qui s'ensuit, il fait la rencontre de producteurs et signe un contrat chez Universal Music. En janvier 2002, son premier single J’aurais dû sort. En juin 2004 sort son premier album Un Ange, Un Frère, Une Sœur. Il fait les premières parties de Calogero dans tous les Zénith de France, et est en tête d’affiche au Bataclan.

Second livre[modifier | modifier le code]

Erwann Menthéour se lance ensuite dans l’écriture d’un roman. Après deux ans de travail, Re-naissance paraît en 2007 aux éditions JC Lattès. En effet, Erwann Mentheour, parallèlement aux évènements évoqués plus haut, traverse des épreuves bien plus dramatiques. Au début des années 2000 sa femme se révèle gravement malade, lui-même étant en proie à de graves soucis rénaux, ce qui contribuera à nouer des liens indéfectibles entre eux. Les limites de la médecine face à la maladie et l’envie de vaincre poussent Erwann Menthéour à vouloir connaître les forces et les faiblesses de cet ennemi, et c’est ainsi qu’il se rapproche des médecines alternatives. Il se plonge alors corps et âme dans la naturopathie et, plus largement, il cherche à comprendre les raisons profondes de la recrudescence des pathologies modernes dont est victime une partie de la population (obésité, diabète, cancer, etc.).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bon sang ne saurait mentir : 3 coureurs suspendus », sur lesoir.be,‎ 11 mars 1997 (consulté le 19 juin 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Erwann Menthéour, Secret défonce. Ma vérité sur le dopage, Éditions Jean-Claude Lattès, 1999
  • Erwann Menthéour, Re-Naissance, Éditions Jean-Claude Lattès, 2007
  • Erwann Menthéour, La méthode Fitnext, Editions Solar, 2011
  • Erwann Menthéour, Et si on arrêtait de se mentir : Alimentation, sport, santé, Editions Solar, 2014
  • Erwann Menthéour, La méthode Fitnext, nouvelle édition enrichie", Editions Solar, 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]